Une maison de campagne coupée du monde à 2h de Paris

Au printemps dernier, l’équipe de Septime et Clamato (qu’on ne présente plus), a décidé de se mettre au vert et entraîne toute une ribambelle de foodies dans son sillage. Direction le Perche, à 150 km de Paris.

Maison de campagne bucolique avec des pierres jaunes

Leur butin ? Un micro-village du 17ème siècle, déjà connu des Parisiens férus de chambres d’hôtes stylées. C’est désormais Bertrand Grébaut et Théo Pourriat qui sont aux manettes de cette maison de campagne follement bucolique avec ses pierres jaunes, ses granges au charme fou, sa déco chinée et ses îlots où paresser dans le jardin loin de tout.

Au programme : pas de programme ! Le refuge idéal à moins de deux heures de la capitale pour recharger les batteries, couper son portable et finir ce fameux bouquin qui traîne depuis des semaines sur votre table de chevet. Les plus aventurières exploreront les brocantes qui fleurissent dans la région, ou emprunteront les vélos mis à disposition pour une grande balade automnale en plein air.

Des chambres totalement bohèmes

On craque pour l’atmosphère à la simplicité étudiée des huit chambres qui parsèment le domaine : mobilier vintage, poutres apparentes, miroirs piqués… Le tout mâtiné de blanc et bois, pour une touche de modernité.

mobilier vintage, poutres apparentes, miroir piques

Le petit luxe : on paresse dans la baignoire avant de mettre la main sur les produits de bain new-yorkais Malin+Goetz.

Le vrai kiff : réserver une des trois méga suites. De une à trois chambres, ces maisonnettes cosy disposent toutes d’un salon privé avec sa propre cheminée (à partir de 171 € la nuit).

Un chouette bar-restaurant

C’est le spot où flâner du petit déj au dîner, avec une carte parfaitement relax à savourer au coin du feu. Passés rue de Charonne, Fanny Payre et Valentin Burteaux popotent entre leur cuisine de poche et leur potager. Et quand ce n’est pas fait maison, c’est forcément ultra local.

Un petit déj de compète : la baguette fraîche et la brioche tiède à tartiner allègrement de confiture de coing ou marmelade d’orange volent presque la vedette aux oeufs à la coque et au yaourt maison et granola.

16h30 : c’est la sacro-sainte heure du goûter. Ne ratez pas la pâtisserie du jour, en sirotant une infusion pomme-raisin-thym.

19h : à table ! Pour lancer l’apéro, laissez-vous guider à travers la carte résolument nature par Francesca. Un verre de blanc vif (Attention Chenin méchant 2017, 5,50 €) et quelques croquettes de lapin frit sauce paloise (11€ ) plus tard, cap sur les petites assiettes ultra gourmandes et autres plats canaille.

Nos favoris ? La carbo céleri-rave et chapelure lard-oignon dingue (9 €), les délicats poireaux vinaigrette au savagnin et noix fraîches du jardin (9 €), le magret de canard délicieusement juteux (24 €) ou encore le boudin noir et jus ail des ours (16 €). Les becs sucrés fonceront sur l’île flottante à la feuille de figuier (8 €) ou la tarte bourdaloue et crème crue (8 €).

La bonne nouvelle : la carte change un peu chaque jour, il n’y a donc aucune raison de sortir de ce petit paradis pendant votre séjour.

On adore : la vaisselle de bric et de broc, les verres à liqueur anciens qui font de l’oeil depuis le chariot, la collec’ de planches à découper…

Et on fait quoi des enfants ? On les embarque, D’Une Île est kids-friendly ! Entre le trampoline, le potager, les balançoires et les chats, ils seront aux anges et vous aussi.

Chambres à partir de 133 € la nuit.

Restaurant accessible aux personnes extérieures à l’hôtel, uniquement sur réservation.

Découvrez aussi 7 bonnes raisons de filer se taper des truffes à Alba, et un château digne de la Reine Margot à 1h45 de Paris.

Valentine Benoist

Où le trouver ?

D’Une Île Domaine de Launay

lieu-dit L’Aunay

61110 Rémalard (Orne)

02 33 83 01 47

duneile.com

Autres suggestions

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus

Advertisement