Quantcast

Les séries de Noël à mater pendant les vacances

Series Vacances

Une série Arte sur la vie d’un immeuble anglais, la série documentaire qui scandalise la presse britannique, la très attendue série The Patient sur un meurtrier en psychanalyse, la suite d’Emily in Paris… Pour faire une pause entre deux repas de famille qui n’en finissent plus, voici de quoi vous occuper le temps de quelques heures. Quelles sont les meilleures séries du mois de décembre ? Notre short list.

This England : les années Boris Johnson

Pour qui ? Les amoureux de la “British touch” qui fait toujours fureur lorsqu’il s’agit de raconter la vie intime des puissants.

Le pitch. Brexit, crise sanitaire et populisme : voilà tous les ingrédients d’une puissante dramaturgie qui pourrait presque passer pour de la science-fiction… et pourtant ! C’est l’angle qu’a choisi Michael Winterbottom (Jude) pour aborder le mandat du très excentrique Boris Johnson au 10 Downing Street. Véritable série choc sur un pays en crise, This England retrace les actions du gouvernement britannique et de son premier ministre face à la première vague de la pandémie mondiale.

Le récit se veut puissant mais parfois trop étendu, alternant par exemple intrigues du petit monde du gouvernement et efforts désespérés de l’équipe d’une maison de retraite pour sauver ses pensionnaires. La série dresse une galerie de portraits politiques intéressante et recherchée, notamment le portrait de Dominic Cummings, son conseiller politique. Si en France, Boris Johnson est vu comme l’irresponsable qui a sorti la Grande-Bretagne de l’Union européenne sur un coup de tête, il s’avère que le personnage est bien plus complexe qu’il n’en a l’air… La suite dans le prochain épisode.

Pourquoi vous allez aimer ? C’est tout simplement la série la plus politiquement représentative de la crise sanitaire. Le must ? La performance d’acteur de Kenneth Branagh (Harry Potter), méconnaissable, qui a su répliquer à la perfection la posture voûtée, la démarche disgracieuse et la diction saccadée si particulières de Boris Johnson. À ses côtés, on retrouve les talentueux Ophelia Lovibond (Nowhere Boy), Simon Paisley (Persuasion) ou encore Andrew Buchan (The Honourable Woman).

Déjà disponible sur MyCanal

Life

Pour qui ? Toutes les fans de Docteur Foster, adeptes de l’humour British, des personnages attachants et des jolies leçons de vie.

Le pitch. Dans un immeuble de Manchester se croisent sans vraiment se voir quatre personnes. Il y a tout d’abord Belle, quinqua solitaire luttant avec difficulté contre l’alcoolisme, qui hérite par surprise de la garde de sa nièce adolescente. Ensuite, Gail, brimée depuis trente ans par son mari nombriliste, qui prend la soudaine décision de s’émanciper à tout juste 70 ans. Enfin, Hannah qui s’évertue à impliquer le père biologique de son futur bébé dans le couple qu’elle forme désormais avec un autre, et David, un professeur d’université paralysé par le deuil.

Mais alors, comment créer du lien entre ces vies cloisonnées ? Un mélange bien senti d'événements inattendus, une crise conjugale, les préparatifs d’un mariage, un deuil impossible et la venue d’inconnus dans la demeure… dévoilant les multiples événements extraordinaires de ces existences ordinaires.

Pourquoi vous allez aimer ? Cette galerie de portraits finement ciselés imaginée par Mike Bartlett, à qui l’on doit Docteur Foster, réjouira toute personne en mal d’une bonne comédie dramatique. Cette série entrelace de manière juste et touchante quatre histoires sur l’amour, la parentalité, la perte et la découverte de soi. Le tout porté par un casting cinq étoiles, Victoria Hamilton (The Crown), Alison Steadman (The King’s Man), Peter Davison (Londres, police judiciaire) et Adrian Lester (Undercover). Une vraie pépite !

Déjà disponible sur Arte

Harry & Meghan

Pour qui ? Les amateurs·trices de The Crown qui ont d'ores et déjà écumé les films et séries sur la couronne d’Angleterre.

Le pitch. Jamais aucune série documentaire n’avait fait autant trembler les tabloïds britanniques avant même sa mise en ligne. Quelques mois après l’interview polémique d’Oprah Winfrey, dans laquelle le prince Harry et Meghan Markle critiquaient ouvertement et sans limite les proches de la famille, le couple revient dans une série documentaire. En quelques épisodes bien rodés, les tourtereaux racontent leur vie après leur éloignement de la Royal Family.

Meghan et Harry semblent vouloir en découdre avec les tabloïds britanniques, qu'ils accusent de les détruire comme ils ont détruit Diana dans les 90’s, mais aussi avec la famille royale, qu'ils blâment de n'avoir jamais accepté l'actrice américaine métisse, les soupçonnant de racisme. Sur fond de règlements de compte royaux, les époux racontent leur histoire d’amour inspirante au nom de laquelle ils se sont battus.

Pourquoi vous allez aimer ? La série évolue au plus proche du couple royal. Pour ce faire, Netflix a eu accès à des clichés et films intimes de la vie du couple, notamment de leurs enfants ou encore de la mère de Meghan, ainsi qu'à des amis très proches, dont l'actrice Abigail Spencer de la série Suits. Le couple yaborde des thèmes importants à leurs yeux, le racisme, les médias et leur harcèlement sans discontinuer, la santé mentale et leur rencontre. Derrière l’éclat des joyaux de la couronne, la sombre vérité…

Déjà disponible sur Netflix

The Patient

Pour qui ? Celles et ceux qui ont adoré En Thérapie, avides de suivre les séances psy d’un psychopathe en mal de crimes.

Le pitch. Sam est un tueur en série. Lors de ses séances dans le bureau d’Alan Strauss, psychothérapeute, il utilise un pseudonyme et n'est pas tout à fait franc quant à la profondeur de son problème. Lorsqu’il décide de kidnapper son médecin et de l'enchaîner dans le sous-sol de sa maison, il compte sur celui-ci pour le guérir de ses pulsions meurtrières. Si ce dernier échoue, il est fort probable qu’il devienne la prochaine victime de Sam.

Contrairement aux thrillers plus classiques, ce huis-clos élégant ne s’attache ni à la nature macabre des crimes de Sam ni à l'enquête de police sur ces derniers, mais bien plutôt à la psychologie derrière tout ça, offrant une flopée de rebondissements surprenants. La possibilité de la mort d’Alan laisse planer sur la série un suspense sans égal, comme le diagnostic tacite d'une maladie incurable.

Pourquoi vous allez aimer ? Imaginée par les réalisateurs Joe Weisberg et Joel Fields, qui avaient déjà fait équipe pour le génial The Americans, cette série se révèle tout aussi fascinante que frustrante à cause de son format un peu long. Sam et son thérapeute sont interprétés par Domhnall Gleeson (The Revenant) et Steve Carell (The Office), duo surprenant qui sonde admirablement la perversité de l’esprit humain.

Déjà disponible sur Disney+

Et aussi…

Emily in Paris - Saison 3

Fidèle aux précédentes, la suite des aventures de l’Américaine installée à Paris se fera toujours sur le même ton, celui d’une comédie romantique légère et remplie de délicieux clichés sur la France. Darren Star, le créateur de Sex and the City, n’a pas fini de nous surprendre avec cette nouvelle flopée d’épisodes encore plus rocambolesque, aux costumes encore plus délirants. Emily, toujours incarnée par la fabuleuse Lily Collins, s’est enfin acclimatée, laissant derrière elle la découverte des us et coutumes françaises pour faire place à la vraie vie parisienne et au travail dans lequel elle semble enfin exceller. Antoine et Gabriel, joués par William Abadie et Lucas Bravo, prennent en maturité et en sérieux, donnant plus de profondeur aux personnages qu’ils incarnent. Sortez le pop-corn !

Disponible sur Netflix à partir du 21 décembre

Slow horses - Saison 2

L’équipe de bras cassés du MI5 est de retour ! On retrouve avec plaisir Gary Oldman, Jack Lowden (Guerre et Paix) et Kristin Scott Thomas. Plusieurs mois après leur enquête au sein de Regent’s Park, les espions sous-doués se retrouvent mêlés à un conflit russo-britannique. En remontant la piste d’un réseau d’espionnage russe endormi depuis plusieurs décennies, c’est la sécurité de leur nation toute entière qu’ils mettent en péril. Si la série arbore le même humour noir, les réalisateurs ont toutefois fait le choix de séquences plus touchantes afin de mieux esquisser le portrait de ces hommes et femmes tourmentés. La meilleure arme de ces espions surentraînés est certainement leur sensibilité, qu’ils sont priés de laisser de côté en s’engageant au service de leur patrie.

Déjà disponible sur Apple TV

Découvrez aussi 5 beaux livres à (s’)offrir pour les fêtes et 3 spectacles musicaux à truster durant les fêtes

Autres suggestions

La semaine de Do It

À la une