Quantcast

Filles de joie : le film qui donne envie de retourner au cinéma

Fille De Joie

Alleluia ! On peut enfin retourner au cinéma. Et pour célébrer cette véritable fiesta masquée dans les salle obscures : deux sorties cette semaine qui vont vous faire foncer au ciné : une comédie désopilante avec Juliette Binoche, La Bonne Épouse et Filles de Joie, une réflexion sociale et féministe qui plonge Sara Forestier, Noémie Lvovsky et Annabelle Lengronne dans la réalité crue d’un bordel chaque matin…

La double vie de 3 amies

Chaque matin, c’est le même rituel. Axelle, Dominique et Conso se retrouvent dans un parking de leur cité du Nord de la France et embarquent pour aller travailler de l’autre côté de la frontière.

Leur destination secrète ? Une maison close belge où la prostitution est légale et ou les trois amies deviennent Athéna, Circé et Héra. Des filles de joie, plus fortes à trois, qui se débattent entre les passes glauques au boulot et une précarité quotidienne poignante (violences conjugales, drogues, enfants), entre vie de mères et de putains. Jusqu'au jour où… l’une d’entre elle se retrouve confrontée au problème de trop... Le trio va se liguer pour en finir. On ne spoilera pas.

Une critique sociale

Derrière ce film qui n’a pas peur de plonger dans le dur et le glossy à la fois : le réalisateur Frédéric Fonteyne, féministe affiché et la scénariste Anne Paulicevich. Le duo affiche son ambition : montrer “des femmes au travail”, dans un conte social du XXIème siècle sur fond de crise économique et du pound sociétal de la domination masculine.

Dieu merci, on sort enfin de l’univers fantasmatique des maisons closes et de l’univers parfois fantasmé du plus vieux métier du monde. C’est cru, c’est vrai et on retrouve les trois copines qui tatassent sur les clichés machistes de leurs clients comme des employés bitchent sur leur patron entre dentelles cheap et séance de tricot. La petite fille aux allumettes, Zola et Dickens du IIIe millénaire se réincarnent en trois icônes qui font vraiment réfléchir.

Découvrez également les 6 nouvelles expos à voir d’urgence

Autres suggestions

La semaine de Do It

À la une