Quantcast

Le livre dont tout le monde parle sur la fast fashion

Le Livre Noir De La Mode de Audrey Millet aux édition broché

C’est le bouquin le plus passionnant et fouillé sur le sujet. Du coup, tout le monde en parle et c’est déjà une victoire en soi. Ex-styliste chez Dior, chercheuse associée au CNRS et historienne de la mode, Audrey Millet vient de publier Le livre noir de la mode aux éditions Les Pérégrines. Un panorama aussi fascinant qu’inquiétant sur la surconsommation du vêtement, de son origine aux résultats catastrophiques de la fast fashion, voire désormais de l’ultra-fast fashion. À mettre entre toutes les mains.

S.O.S. d’une modeuse en détresse

On a besoin de Pinault !Audrey Millet s’est lancée dans une vraie étude historique et sociologique (non sans citer Bourdieu et Baudrillard), mais son Livre noir de la mode est avant tout un cri d’alerte lancé aux universitaires pour faire de cette “industrie malade” un vrai sujet d’étude (“La mode est considérée comme un truc de filles, alors que c’est éminemment politique”) mais surtout aux grands patrons et industriels.

Si de bons élèves se dégagent comme le groupe Kering qui a été le premier à réfléchir à une mode plus écoresponsable (“Ce qui n’est pas du tout le cas de LVMH !”), Nike par exemple pourrait tripler le salaire de ses employés sans grand impact sur ses prix et donc sur le consommateur. Sans parler bien sûr des Ouïghours dont on parle depuis quelques mois ou du Bangladesh, où l’on demande aux femmes de prendre la pillule pendant leur contrat et où les syndicalistes rebelles disparaissent : “Tout le monde parle d’esclavage moderne, mais je ne vois pas la différence avec celui du passé”, s’offusque l’auteure.

Ces teintures qui font tache

Le problème, c’est que le consommateur ne se rend plus compte qu’un trench ne coûte pas 40 €”, expose Audrey Millet. Sauf que ces petits plaisirs à prix mini ont un coût humain très élevé, et pas que dans des contrées lointaines auprès des manufactures. Le principal responsable ? La teinture.

Sa version bio à base de produits naturels coûte si chère que quasiment personne ne l’utilise, pas même les maisons de luxe. L’immense majorité des industriels lui préfère la teinture bourrée de métaux lourds qui passent par la peau pour se loger à l’intérieur du corps. Résultat ? Des taux d’infertilité et de cancers plus élevés que jamais. Gare à la poudre aux yeux : même un coton certifié bio peut être teint avec des métaux toxiques.

Nous les Français, ces autruches

On parlait dans le dernier documentaire Arte Fast Fashion, les dessous de la mode à bas prix des ateliers illégaux de Boohoo à Leicester. “Mais au moins, en Angleterre, on privilégie beaucoup les asso et charity shops pour acheter des vêtements”, tempère Audrey Millet. En fait, c’est encore plus compliqué en France : “Nous, on est carrément bloqués à cause du sacro-saint trio Saint Laurent, Chanel et Dior : on n'a pas le droit de dire du mal de la mode, du coup on se tait. Ça reviendrait à dire qu'on n’est pas les meilleurs, alors on préfère admirer ces trois noms depuis notre arc-en-ciel de bisounours à paillettes”.

Et le made in France, alors ? “C’est mignon, mais ça me gêne en matière de souveraineté nationale. Nous sommes européens, il n’y a pas de raisons qu’on n’aille pas produire en Italie ou au Portugal...

Et le vintage dans tout ça ?

Considérer que nous avons déjà largement assez de vêtements sur terre et opter pour la seconde main semble une solution. Sauf que le vintage étant de plus en plus à la mode, ses prix vont nécessairement augmenter, ce qui se vérifie déjà.

En plus, les classes modestes “veulent du neuf” : “Acheter du vintage, ça vous rappelle que, petit, vous avez hérité du col roulé du grand frère”, illustre Audrey Millet. Quant aux géants en ligne comme Zalando qui se mettent au Pre-owned, il s’agit d’une façade :On reste en surconsommation, même de vintage, ce qui montre bien que le problème de base n’est toujours pas soigné.

Quelles solutions ?

L’éducation, d’abord, en expliquant aux plus jeunes qu’on ne naît pas laid et que les instagrammeuses véhiculent une image erronée de la beauté. Rediscuter ensuite la relation parents / enfants : “Le parent n’est pas le pote de son gosse, c’est celui qui explique et qui sait.

Il s’agit enfin de réfléchir à son propre comportement : “J’ai 7 t-shirts noir, est-ce que le 8e est utile ?”, puis chercher à varier les plaisirs en s’offrant une place de cinéma à la place. Avoir plus de pièces dans son placard implique qu’elles soient moins chères, et c’est là le problème. Réapprendre à aimer les fringues que l’on a déjà, penser par silhouette en imaginant des compositions, c’est aussi leur donner une seconde vie.

le livre noir de la mode aux éditions broché

Le livre noir de la mode d’Audrey Millet, 20 €

Découvrez aussi comment bien vendre ses vêtements sur Vinted et les 34 pièces à avoir dans son armoire.

Autres suggestions

La semaine de Do It

Belvedere Cocktails

Les meilleurs cocktails pour prolonger l'été

maison-victor-hugo

UN BRUNCH ET UNE EXPO À LA MAISON VICTOR HUGO

que-faire-a-paris

QUE FAIRE À PARIS LE WEEK-END DU 18 ET 19 SEPTEMBRE ?

panier-ruinart

LES PANIERS DE CHEFS RUINART À BOOKER CET AUTOMNE

Bal Des Folles

Que vaut l’adaptation de Mélanie Laurent du Bal des folles sur Amazon ?

expo-ad

AD MATIÈRES D’ART : L’EXPO DE DESIGN DONT TOUT LE MONDE PARLE

Pancake Banane Chocolat

Les pancakes banane-chocolat de Cyril Lignac

expos-paris

LES EXPOS STARS DE LA RENTRÉE

Concours Limbar Paris

Votre invitation pour un déjeuner au Cheval Blanc Paris

molitor-concours

Gagnez une journée à buller sur les transats de la piscine Molitor

Bouillon Republique

La team de Bouillon Pigalle remet le couvert avec Bouillon République

mode-adolescent-tendance

Les marques qui obsèdent les ados

Nouvelles Boutique Deco

Les nouveaux temples de la déco

Baby Love Burger

Baby Love Burger : l’adresse qui rivalise avec Dumbo

champs-elysees-film-festival

FILMS, ROOFTOP ET TAPIS ROUGE : FONCEZ AU FESTIVAL LE PLUS GLAM’ DE PARIS

les-series-rentree

LES NOUVELLES SÉRIES DE LA RENTRÉE À VOIR ABSOLUMENT

Lapin Boutique Vintage

Joie ! Lapin Boutique ouvre son store vintage rue Oberkampf

Belvedere Organic Vodka

La vodka aromatisée made with nature* pour twister vos cocktails

Granite Citron Denny Imbroisi

Le granité aux citrons de Menton de Denny Imbroisi

Surfshark

Surfshark : le VPN pour mater les films et séries avant tout le monde 

Chantilly

Chantilly : un week-end love à 25 mn de Paris

Monogramme

Comment ressusciter son jean avec un carré Hermès et des boutons Chanel ?

Spa Samaritaine

Cinq Mondes ouvre un spa spectaculaire à la Samaritaine

Cheval Blanc

Cheval Blanc : l’ouverture la plus attendue de la rentrée

nouveautes-cheveux

Les meilleures routines cheveux à adopter

La Redoute Interieur

Déco : la dernière boutique La Redoute Intérieurs fait sensation dans le Sentier

Cinematheque Dumont

Ciné : les projos les plus courues à truster cette rentrée

Cafe De Luce

Café de Luce : Amandine Chaignot ouvre la terrasse la plus convoitée de Montmartre

Gomi

Gomi : la cantine des gens de la mode

À la une

Inscrivez-vous à notre newsletter !