Quantcast

Le livre dont tout le monde parle sur la fast fashion

Le Livre Noir De La Mode de Audrey Millet aux édition broché

C’est le bouquin le plus passionnant et fouillé sur le sujet. Du coup, tout le monde en parle et c’est déjà une victoire en soi. Ex-styliste chez Dior, chercheuse associée au CNRS et historienne de la mode, Audrey Millet vient de publier Le livre noir de la mode aux éditions Les Pérégrines. Un panorama aussi fascinant qu’inquiétant sur la surconsommation du vêtement, de son origine aux résultats catastrophiques de la fast fashion, voire désormais de l’ultra-fast fashion. À mettre entre toutes les mains.

S.O.S. d’une modeuse en détresse

On a besoin de Pinault !Audrey Millet s’est lancée dans une vraie étude historique et sociologique (non sans citer Bourdieu et Baudrillard), mais son Livre noir de la mode est avant tout un cri d’alerte lancé aux universitaires pour faire de cette “industrie malade” un vrai sujet d’étude (“La mode est considérée comme un truc de filles, alors que c’est éminemment politique”) mais surtout aux grands patrons et industriels.

Si de bons élèves se dégagent comme le groupe Kering qui a été le premier à réfléchir à une mode plus écoresponsable (“Ce qui n’est pas du tout le cas de LVMH !”), Nike par exemple pourrait tripler le salaire de ses employés sans grand impact sur ses prix et donc sur le consommateur. Sans parler bien sûr des Ouïghours dont on parle depuis quelques mois ou du Bangladesh, où l’on demande aux femmes de prendre la pillule pendant leur contrat et où les syndicalistes rebelles disparaissent : “Tout le monde parle d’esclavage moderne, mais je ne vois pas la différence avec celui du passé”, s’offusque l’auteure.

Ces teintures qui font tache

Le problème, c’est que le consommateur ne se rend plus compte qu’un trench ne coûte pas 40 €”, expose Audrey Millet. Sauf que ces petits plaisirs à prix mini ont un coût humain très élevé, et pas que dans des contrées lointaines auprès des manufactures. Le principal responsable ? La teinture.

Sa version bio à base de produits naturels coûte si chère que quasiment personne ne l’utilise, pas même les maisons de luxe. L’immense majorité des industriels lui préfère la teinture bourrée de métaux lourds qui passent par la peau pour se loger à l’intérieur du corps. Résultat ? Des taux d’infertilité et de cancers plus élevés que jamais. Gare à la poudre aux yeux : même un coton certifié bio peut être teint avec des métaux toxiques.

Nous les Français, ces autruches

On parlait dans le dernier documentaire Arte Fast Fashion, les dessous de la mode à bas prix des ateliers illégaux de Boohoo à Leicester. “Mais au moins, en Angleterre, on privilégie beaucoup les asso et charity shops pour acheter des vêtements”, tempère Audrey Millet. En fait, c’est encore plus compliqué en France : “Nous, on est carrément bloqués à cause du sacro-saint trio Saint Laurent, Chanel et Dior : on n'a pas le droit de dire du mal de la mode, du coup on se tait. Ça reviendrait à dire qu'on n’est pas les meilleurs, alors on préfère admirer ces trois noms depuis notre arc-en-ciel de bisounours à paillettes”.

Et le made in France, alors ? “C’est mignon, mais ça me gêne en matière de souveraineté nationale. Nous sommes européens, il n’y a pas de raisons qu’on n’aille pas produire en Italie ou au Portugal...

Et le vintage dans tout ça ?

Considérer que nous avons déjà largement assez de vêtements sur terre et opter pour la seconde main semble une solution. Sauf que le vintage étant de plus en plus à la mode, ses prix vont nécessairement augmenter, ce qui se vérifie déjà.

En plus, les classes modestes “veulent du neuf” : “Acheter du vintage, ça vous rappelle que, petit, vous avez hérité du col roulé du grand frère”, illustre Audrey Millet. Quant aux géants en ligne comme Zalando qui se mettent au Pre-owned, il s’agit d’une façade :On reste en surconsommation, même de vintage, ce qui montre bien que le problème de base n’est toujours pas soigné.

Quelles solutions ?

L’éducation, d’abord, en expliquant aux plus jeunes qu’on ne naît pas laid et que les instagrammeuses véhiculent une image erronée de la beauté. Rediscuter ensuite la relation parents / enfants : “Le parent n’est pas le pote de son gosse, c’est celui qui explique et qui sait.

Il s’agit enfin de réfléchir à son propre comportement : “J’ai 7 t-shirts noir, est-ce que le 8e est utile ?”, puis chercher à varier les plaisirs en s’offrant une place de cinéma à la place. Avoir plus de pièces dans son placard implique qu’elles soient moins chères, et c’est là le problème. Réapprendre à aimer les fringues que l’on a déjà, penser par silhouette en imaginant des compositions, c’est aussi leur donner une seconde vie.

le livre noir de la mode aux éditions broché

Le livre noir de la mode d’Audrey Millet, 20 €

Découvrez aussi comment bien vendre ses vêtements sur Vinted et les 34 pièces à avoir dans son armoire.

Autres suggestions

La semaine de Do It

Barkers And Brothers

Le concept store des chiens stylés

livres-ete

LES ROMANS À GLISSER ABSOLUMENT DANS SA VALISE

Remedes Mauvaise Haleine

Nos tips infaillibles pour une haleine ultra freshhhhh

plages-paris

LES MEILLEURES PLAGES PRIVÉES DE PARIS

Horoscope Ete

Horoscope : vos prévisions love de l’été

shorts-ete

10 shorts qui affinent vraiment

que-faire-en-juillet

TOUT CE QUE VOUS DEVEZ FAIRE À PARIS EN JUILLET

glaces

Où manger une bonne glace à Paris ?

Hotel Deco

Vacances d’été : 5 décos d’hôtels en France à tomber

bercy-village

Le spot kids friendly à truster tout l’été

tatanes

10 SANDALES PLATES POUR LE PLEIN ÉTÉ

Aperol

La soirée la plus chill de l’été

Flore Di Cana

Qui sera le bartender le plus green au monde ?

series-juillet

Les 4 bonnes séries à voir en juillet

Eau A La Peche

La recette healthy de l’été par la guinguette d’Angèle

les-meilleurs-pique-niques

QUATRE PANIERS REPAS POUR UN PIQUE-NIQUE DE FOLIE DANS PARIS !

cabas

10 CABAS À PORTER TOUT L’ÉTÉ

Vegetal

L’exposition glamour des diamond lovers

Maison Russe

Le charmant jardin d’été de Maison Russe

Shein

Buzz mode : Shein inaugure son premier pop-up parisien

Epilation

Épilation : 3 méthodes qui font le buzz pour une peau lisse et soyeuse

rue-des-rosiers

Le top des adresses incontournables de la rue des Rosiers

Griffe

Le studio de manucure le plus confidentiel et engagé de Paris

Wine Tour

3 virées insolites pour tout savoir sur les vins et champagnes

hotel-moins-200-euros

LES HÔTELS STYLÉS POUR DÉCOUCHER À MOINS DE 200 €

Make Up Forever Eyeliners

Comment copier le look des stars d’Euphoria avec Make Up For Ever ?

Beaupassage Fete De La Musique

Un passage gourmand à ciel ouvert

Le Bon La Butte

Une adresse de cœur en plein Montmartre

Babkadamia Caramel Beurre Sale

La babka coulante au caramel de Babka Zana

Adresses Deco Rue Jacob

Les trois boutiques déco rue Jacob à connaître absolument

Complements Alimentaires

La beauté à déguster

Pantalleria

Escapade de rêve sur l’île de Pantelleria

Mode Crochet

Le crochet a la côte

les-meilleurs-rooftops

LES MEILLEURS ROOFTOPS À TRUSTER

exploreparis

5 BALADES INSOLITES À BOOKER ABSOLUMENT

fetes-plein-air

LES PLUS BELLES SOIRÉES OUTDOOR DE L’ÉTÉ

popup-ete

5 pop-ups mode pour trouver ses essentiels de l’été

Pieds

Les tips d’une top pour avoir des pieds de fée

À la une