Comment être stylée pour aller bosser ?

Tous les coaches vous le diront, booster sa carrière passe forcément par la confiance en soi. Traduction : soigner son look vous rendra plus powerful.

Pas étonnant que les labels de prêt-à-porter se concentrent enfin sur les nouveaux uniformes de la working girl parisienne avec des tenues parfaites, confortables voire infroissables, malgré l’épreuve du métro et du vélo.

Et pour ce faire, les matières nobles, les couleurs bonne mine et les coupes pointues sont au rendez-vous pour mettre les silhouettes en valeur. Notre sélection par métier des 10 tenues les plus stylées pour aller bosser.

La veste stylée d’une chargée de com’

chloe stora

La veste rayée rouge et blanche en matière soyeuse. Une rareté stylistique hautement désirable, capable d’upgrader un combo jeans baskets blanches en deux temps trois mouvements. Tellement facile, que le plus dur sera de ne pas la porter tous les jours.

Le détail qui tue : les cheveux tirés en arrière et les boucles d’oreille arty.

Veste, Chloé Stora, 310 €. Disponible début avril sur l’e-shop, déjà disponible en boutique.

Le détail choc d’une directrice événementielle

roseanna

Jouer sur les volumes et les angles, voilà la clé de ce look aussi confort que tendance, parfait pour enchaîner en scooter shootings et événements.

Le détail qui tue : la sublime association du rose et du rouge, le duo gagnant spotté chez Valentino et copié par toutes les fashionistas.

Veste Rocco (415 €); chemise Spaceless Kinney (265 €) ; pantalon large taille haute coquelicot (250 €), le tout Roseanna. Les pièces seront dispos dans les semaines à venir.

La silhouette preppy d’une étudiante en fac

caroll

Pas besoin de réfléchir une heure devant son armoire pour les étudiantes en retard. Une veste longue cintrée, une petite jupette, des bijoux pour accessoiriser, et zou.

Le détail qui tue : la besace pour glisser un cahier et tout son petit barda de jeune parisienne pressée.

Veste Auréliane (150 €); sac Santorin Velvet, cuir de velour (150 €), le tout Caroll.

L’uniforme casual chic de la startupeuse

la fee maraboutee

Pantalon midi flare et bien taille haute, petit pull coloré, et cabas XXL dans le ton. Un combo gagnant diablement parisien pour les journées remplies de rendez-vous pros d’une startupeuse.

Le détail qui tue : les mocassins en cuir lisse pour apporter la note B.C.B.G et être confortable pour trotter.

Sac en cuir velours (159 €); pull relief (79 €); jean jupe-culotte (109 €), le tout La Fée Maraboutée.

La robe-chemise de la créa’

ikks

On fait dépasser le col de sa robe-chemise sur un pull en maille vert bouteille. La pochette en daim marron vient apporter la touche finale à cette silhouette stylée.

Le détail qui tue : le grand sautoir pour accessoiriser le haut et appuyer l’aspect déjà mode du col apparent.

Robe chemise rayures (145 €); pull en tricot anglais (145 €); sautoir perles (60 €); pochette en cuir (135 €), le tout IKKS.

La tenue caméléon de l’auto-entrepreneure

soeur

Multicarte, l'auto entrepreneur multiplie les missions. Elle joue donc la valeur sûre avec cette tenue à la fois classique et chic à souhait qui passera dans toutes les situations.

Le détail qui tue : les manches de la chemise relevées de manière étudiée pour un rendu pointu.

Besace en cuir (235 €); chemise en coton (110 €); jupe (145 €); ceinture en cuir (85 €), le tout Soeur.

La silhouette less is more de la chef de Pub

j-brand

Puisque le total look blanc sera légion cette saison, on associe un jean et une chemise XXL par-dessus un t-shirt immaculé. Un ensemble intemporel, facile à composer et qui en impose.

Le détail qui tue : boucler la boucle avec une paire de BO oversize dorées.

Jeans (150 €) ; chemise (109 €) ; t-shirt (75 €), le tout J Brand. Disponible au Bon Marché.

L’attitude hipster de la geekette

bimba y lola

Le genre néo-cool ultime apporté par cette association effortless mais travaillée sans en avoir l’air : pantalon comme piqué à son mec, pull lose, gros sac un rien hybride... On pourra même rajouter des maxi lunettes de vue et des mocassins pour clore l’affaire.

Le détail qui tue : le pull oversize avec un grand col en V sans rien en-dessous, la canaillerie préférée des petites poitrines. Sans oublier le camaïeu d’oranges pour s’assurer une bonne mine, même les matins difficiles.

Gilet plissé camel (185 €); jeans (150 €) ; sac (220 €) ; chaussures (135 €), le tout Bimba y Lola. Disponibles d’ici début avril sur l’e-shop.

L’uniforme insta worthy de la rédactrice mode

denim studio

Jeans slim taille haute, manteau droit, marinière et escarpins blancs furieusement modernes. Le fameux uniforme de la blogueuse au fort potentiel instagrammable.

Le détail qui tue : la casquette, sans laquelle l’ensemble aurait moins de saveur. Bref, la petite touche canaille qui finit le look.

Jeans Lenny, Denim Studio, 150 €.

Le style working girl d’une responsable marketing

 

1 2 3

Le tailleur pantalon, un indispensable de la working girl accomplie. Surtout dans une version veste à manches courtes, très moderne, que l’on associera à de grosses manchettes dorées et des escarpins colorés pour casser l’austérité.

Le détail qui tue : cintrer la veste avec une belle ceinture en cuir.

Veste noire sans manche (120 €); top noir à volant, (59.50 € soldé 29.50 €); pantalon de tailleur noir (99 € soldé 49.50 €), le tout 1.2.3.

Clémence Renoux

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus

Advertisement