Les règles d’or de la déco scandinave

Pour vivre heureux, vivons dans un appartement danois ! Peaux de bête fluffy, éclairage à la bougie, mobilier en bois... la déco scandinave a le chic pour mettre du cocooning à tous les étages. Le bonheur. On a demandé à Camilla Schousboe, fondatrice du concept-store danois Nordkraft, de nous filer toutes les astuces pour un intérieur douillet à souhait.

D’après vous, la déco a-t-elle son rôle à jouer dans le bonheur des Danois ?

Oui ! Dit comme ça, ça peut paraître matérialiste, mais en réalité le bonheur commence déjà par se sentir bien chez soi, dans une maison joliment aménagée. C’est un aspect hyper important pour les Danois. On va vouloir inviter des gens à la maison, sa famille, ses amis, les gens qu’on aime. C’est là que le fameux terme “hygge” intervient. Cet état d’esprit positif est lié à l’envie de partager son bonheur et de passer des moments agréables ensemble.

L’idée est de pouvoir créer son cocon et ça ne doit pas forcément coûter cher, au contraire.

camilla schousboe

Comment transformer son appartement en home sweet home scandinave ?

Sans hésiter, commencez par allumer des bougies, sinon ce n’est pas hygge ! Il en faut partout : dans la chambre, le salon et même dans la salle de bain. Mes préférées ? Les bougies parfumées Skandinavisk. Chaque photophore porte un nom Skog, sent la forêt, Hav, sent l’océan... Leur parfum est léger et elles sont jolies, donc ça fait déjà un peu de déco en soi.

bougie skandinavisk

Sinon des bougies toutes simples et pas forcément parfumées, ça marche aussi. L’idée est de profiter de la lumière de la flamme.

Dans le salon : il faut plein de coussins sur le canapé et un plaid en laine bien chaud pour s’envelopper, c’est essentiel. J’aime beaucoup les coussins Norman Copenhagen (75€), pour leurs couleurs et leur côté graphique, ils se déclinent dans plusieurs camaïeux. Et j’ai un faible pour les plaids Silkeborg (110€), très doux, très chauds et graphiques eux aussi.

Le canapé mérite une attention particulière : le fait d’être bien assis est primordial. On doit pouvoir se sentir à l’aise à deux ou trois personnes. Et pourquoi pas ajouter un pouf en face pour discuter à plusieurs.

canapé hygge

Pour la lumière, oubliez la lampe du salon hyper forte qui éclaire à elle seule toute la pièce. Les ampoules trop puissantes ont tendance à agresser. Mieux vaut multiplier les petites sources lumineuses douces ou jaunies qui créent déjà une ambiance.

Pensez aux plantes, qui apportent un peu de nature à la maison. Je me fournis au marché Saint-Martin selon les saisons. En hiver, je remplace les fleurs par des branches de sapin ou des tiges avec des petites baies rouges, que je dispose dans un grand vase posé par terre ou sur la table. Ça dure facile 3 mois, comme ça je suis tranquille.

Misez sur des détails cocooning qui apportent de la chaleur et des éléments qui personnalisent la déco. Exemples? Une jolie affiche pour que les murs ne restent pas tout blancs. Au Danemark, on aime beaucoup les petits animaux sculptés en bois de Kay Bojesen, un grand designer des années 40. Pensez aussi à des objets comme des vases, des pots en laiton, des petits paniers où glisser des magazine (54€).

Dans la chambre : placez une table de chevet à côté du lit avec une petite lampe et un porte-journaux où glisser ses magazines préférés pour bouquiner le soir. Là aussi, la lumière doit être agréable. Et rien de mieux qu’un beau couvre-lit pour se sentir à l’aise (Ferm Living par exemple).

maison hygge

Dans la salle de bain : on n’y vient pas seulement pour se doucher, il faut la voir comme une pièce à vivre à part entière. Faites brûler des bougies parfumées pour que ça sente toujours bon. Choisissez des serviettes douces et moelleuses. Gardez un peignoir à portée de main pour traîner le matin avec votre café et passer une matinée posée avant d’attaquer la journée.

Côté rangement, empilez quelques serviettes sur des tabourets et cachez votre bazar dans des petites armoires Ferm Living.

Nordkraft est devenu une référence. Comment expliquez-vous cet engouement ?

Dès le départ, j’avais envie de partager la culture de mon pays. L’idée d’un concept-store déco 100% danois s’est imposé. J’ai lancé le e-shop en 2013, un an plus tard, j’ouvrais la boutique dans le 10e arrondissement. Nordkraft, c’est du mobilier, des luminaires et des accessoires édités par une trentaine de marques danoises, que je sélectionne au coup de coeur. Je pioche aussi bien du côté des grands noms du design connus depuis plus de 20 ans (Norman Copenhagen, Menu, Gubi, Muuto) que chez des artistes et jeunes talents dont j’aime faire découvrir le travail et le savoir-faire.

Dans la boutique, je joue beaucoup sur la mise en scène. J’associe les objets en fonction des couleurs, des matières, du design. C’est important d’inspirer et de montrer qu’il y a différentes manières d’aménager chez soi.

nordkraft

Nordkraft, 20 Rue Lucien Sampaix, 75010 Paris. 01 42 41 92 02. www.nordkraft.fr

En parlant d’inspiration, quels sont les 4 comptes à suivre sur le net ?

Nordkraft.fr et @nordkraftstore : sur le blog, des petites histoires sur des designers, des marques et des actualités liées au Danemark. Et sur Instagram, des photos qui distillent l’ADN danois.

@anna_g : une blogueuse suédoise qui vit à Paris. Elle fait des choses très inspirationnelles. Elle a un univers très doux et épuré.

instagram hygge

Photo gauche : Anna G, photo droite : kristinadamstudio

Blog-espritdesign.com : pour ceux qui s’intéressent à la conception. Des nouveaux designers, des créations innovantes et des fonctionnalités nouvelles dans le design.

@kristinadamstudio : une designer, très graphique dans sa réflexion. Elle peut poster un close-up ou un graphisme sans que l’on voit forcément l’objet.

La prochaine tendance déco venue du nord dont on va entendre parler ?

Il y a une grosse prise de conscience de la notion de matière. Marbre, laiton, cuivre, bois, tissu, le choix n’est plus laissé au hasard, c’est le fruit d’une vraie réflexion pour apporter une valeur ajoutée, une personnalité à l’objet.

Par Julie Zwingelstein assistée de Mélanie Hroorakvit

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus