La Favorite : un chef d’œuvre en lice pour les Oscars

Avec 10 nominations, le film de Yórgos Lánthimos apparaît comme le grand favori des Oscars. Le réalisateur de The Lobster (Prix du Jury à Cannes) signe ici son premier film historique : La Favorite.

L’objet de son étude ? Un ménage à 3 dans les appartements de la Reine avec le trio d’actrices Rachel Weisz, Emma Stone et Olivia Colman. Une rivalité lesbienne sur fond de trahisons, poisons et stratégie politique autour de la dernière de la lignée des Stuarts. Du grand art !

Il était une fois...

Extrait du film avec Emma Stone

Abonnée aux fausses couches et à la disparition des êtres qu’elle aime, la Reine Anne a une santé aussi fragile que son humeur est capricieuse. C’est sa très chère amie, la belle et brillante Lady Sarah, qui gouverne en réalité à sa place, en plein conflit avec la France.

Lorsqu’une nouvelle servante, Abigail Hill, arrive à la cour, Lady Sarah la prend sous son aile, pensant en faire une alliée. Mais Abigail préfère profiter de ce nouveau statut auprès de la Reine pour renouer avec ses racines aristocratiques.

Alors que les enjeux politiques de la guerre absorbent Sarah, Abigail en profite pour gagner la confiance et le désir d’Anne… L’occasion pour la petite ambitieuse de satisfaire ses envies de pouvoir.

En route vers les Oscars

Extrait du film avec Olivia Colman et Rachel Weisz

Attention chef d’œuvre ! Derrière les intrigues à la cour d’Angleterre et les partie de gambettes en l’air se dessine une fable sur le pouvoir aux héros hautement féminins.

Lorsqu’on réalise un film historique, il est toujours passionnant de voir à quel point il peut résonner avec notre époque ; on se rend compte que bien peu de choses ont changé, hormis les costumes et le fait que nous ayons l’électricité ou Internet. Tant de similarités perdurent dans nos manières d’être, dans nos sociétés et notre rapport au pouvoir”, explique Yórgos Lánthimos.

Un biopic hautement disruptif

Loin des clichés et poncifs sur les films historiques, Yorgo Lanthimos n’hésite pas à casser les codes du genre à commencer par sa structure géniale : des chapitres hyper rythmés, aux titres dérisoires : Cette boue empeste, Une tenue étonnante

Derrière une farce de chambre où il convoque un humour qui flirte avec l’ostentatoire, des costumes exubérants, des décors fastueux et des dialogues baroques, se distinguent les problèmes métaphysiques. Le poids du pouvoir, la difficulté de gouverner, les enjeux de l’amour, les jeux de séduction. Le réalisateur s’autorise tout pour donner du relief à ses personnages.

La Favorite. En salle le 6 février.


Découvrez aussi : la comédie qui sait parler aux femmes

Elodie Rouge

Autres suggestions

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus

,