Le livre qui déstabilise la First Lady américaine

Jamais une FLOTUS (First Lady of the United States) n’a affiché un visage aussi impassible et mystérieux que celui de Melania Trump, pourtant femme de l’un des présidents les plus honnis de la planète.

Pour tenter de percer le mystère de cette ancienne mannequin slovène, un auteur anonyme creuse son passé et lui adresse une longue lettre pour la pousser à renouer avec elle-même. 5 choses que vous ignoriez sur la première dame des Etats-Unis.

Deuxième FLOTUS étrangère de l’histoire

Après Louisa Adams, la femme du sixième président John Quincy Adams, Melania est la première first lady à ne pas être née sur le sol américain. Issue d’une famille modeste slovène, la petite fille a grandi au troisième étage d’un HLM vétuste de Sevnica aux robinets fuyants. Si depuis sa rencontre avec Donald Trump en 1998, Melania opte plutôt pour des buildings d’or et de marbre, c’est seulement à vingt ans que la top model foule pour la première fois le sol américain, après avoir remporté un prix de beauté à Ljubljana.

Un look ultra politique

Son mari ne lui laisse aucune marge de manœuvre dans ses décisions politiques ? Qu’à cela ne tienne, Melania fait parler ses vêtements pour elle : casque colonial au Kenya, parka Zara pour une visite d’un centre d’accueil d’enfants de migrants, bomber et Ray-Ban post-ouragan Harvey en Louisiane… Son meilleur strike ? Après que son mari ait été accusé (pour la énième fois) d’avoir payé une prostituée, la first lady s’est affichée au Capitole en tailleur-pantalon blanc Dior, le blanc étant la couleur des féministes et… des démocrates !

Un père colérique

Si Melania a davantage d’estime pour ses parents que pour sa propre personne, la jeune fille qu’elle était en a vu de toutes les couleurs avec un père peu commode. De tempérament sacrément colérique, Viktor Knavs passa notamment un savon inoubliable à sa fille lorsqu’elle arriva seconde au concours de beauté de l’Adriatique de Motoroz. Cerise sur le gâteau : Melania a découvert il y a seulement quelques années qu’elle avait un demi-frère dont son père ne lui avait jamais parlé !

Comme Donald Trump, Victor a été accusé de fraude fiscale. Comme Donald Trump, Victor est né dans les années 40. Comme Donald Trumpf devenu Trump, il changera de nom pour devenir Knauss. Oedipe, quand tu nous tiens…

Une âme d’artiste contrariée

Dès ses premières années, Melania nourrit une passion dévorante pour le dessin et le recyclage artistique qu’elle pratique sans relâche dans le garage de son père. Entre ses mains, les vieux paniers pourris deviennent de magnifique pots de fleur ! Forte de ce talent, la jeune femme s’inscrit à la faculté d’architecture de génie civil à Ljubjana. Si la FLOTUS prétend avoir décroché son diplôme, elle s’est en réalité arrêtée en seconde année pour se consacrer au mannequinat.

Une sœur dans l’ombre

Si Melania est connue pour avoir très peu d’amis, sa grande sœur Inès n’est jamais très loin. Longtemps plus vive, plus extravertie et plus belle que Melania, la logique s’inverse lorsque les deux s’installent ensemble à Ljubljana. Inscrite dans la même fac d’architecture et de design que sa cadette, Inès commence à sombrer dans l’anorexie, souffre d’épisodes schizoïdes et n’hésite pas à mener une aventure avec le premier amoureux de Melania… Aujourd’hui, si Inès aiderait encore la first lady dans des choix décisifs, les rapports entre les deux semblent plutôt tendus. Récemment mise dehors de la Trump Tower où s’est installée toute la famille de Melania, elle ne montre plus le bout de son nez aux manifestations officielles.

Livre biographie de Melania Trump éditions Grasset

Dear Melania, personne, Grasset, 6,90 €

Découvrez également : Joséphine Baker, la première star black de l'histoire

Héloïse Rocca

Autres suggestions

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus