Quantcast

Pourquoi le Moscow Mule est le nouveau cocktail star ?

La recette du Moscow Mule avec de la Ginger Beer et de la Vodka par Fever-Tree.

Il y a eu le Cosmo, égérie des années Sex and the City. Après 20 années de règne du Mojito et la dictature du Spritz, le Moscow Mule s’affiche comme la potion star qui fait carton plein.

Sans amertume et très peu sucrée, cette nouvelle boisson fait le bonheur de tous dès que sonne l’heure d’un cocktail, du brunch à la fin de soirée.

Pourquoi ? Les snobs raffolent de son goût légèrement spicy, les mixologistes pointus l’adorent, les non-initié.e.s apprécient d'emblée son côté ultra-rafraîchissant “qui se boit comme du petit lait” et les influenceuses récoltent des likes à gogo à chaque post de #moscowmule. Explications.

La nouvelle star de l’apéro

Il était une fois… un long drink culte. Car loin d’être un petit nouveau, le Moscow Mule, drink culte des bars à cocktails de New York ou Chicago depuis un demi-siècle, est né dans les année 40 aux Etats-Unis de la rencontre entre un distillateur de vodka et un producteur de ginger beer.

Signe distinctif : on le sert généralement dans une timbale ou un mug en cuivre avec un quartier de citron vert et une feuille de menthe. C’est son autre atout cœur : sa photogénie hautement instagrammable.

Il vous manque cruellement depuis le couvre-feu ou vous rêvez d'y goûter ? Ouf, on tient la recette piquée aux meilleurs bartenders, simple comme bonjour à réaliser sans shaker... Cheers !

Fever-Tree : l’ingrédient secret d’un bon Moscow Mule

Comment mitonner un Moscow Mule digne des meilleurs bars de palace ? On tient la botte secrète des mixologistes les plus en vue et des grands chefs qui ne jurent que par Fever-Tree pour sortir cette potion magique !

En vogue et à contre-courant des vilains “mixers” chimiques et bourrés de sucre, la ginger beer et la ginger ale font leur retour en grâce. À condition of course d’utiliser Fever-Tree, ce label particulièrement chéri des foodies.

Considérée comme la Rolls-Royce du genre, la gamme ginger de Fever-Tree s’affiche comme un produit pointu signature au sourcing parfait, élaboré à partir d’huiles essentielles de 3 variétés : le gingembre frais de Côte d’Ivoire, le gingembre camphré du Nigéria et le gingembre chocolaté de Cochin en Inde.

Où le trouver ? On l’achète chez Monoprix, Carrefour, les cavistes partenaires et whisky.fr.

La recette inratable du Moscow Mule à la maison

La recette du cocktail Moscow Mule avec de la Ginger Beer fever-tree

Remplir un mug à mule de glaçons

Ajouter 5 cl de vodka

Ajouter 2 cl de jus de citron vert frais

Compléter avec 15 cl de Fever-Tree Premium Ginger Beer

Décorer d’un quartier de citron vert et d’une feuille de menthe

Les alternatives avec ou sans alcool

Que vous soyez en mode rehab, détox ou tout simplement enceinte… Rien n’est plus simple.

Ni vu, ni connu : on suit la même recette… sans la vodka. Non seulement Fever-Tree accompagne les meilleurs drinks, mais il se boit également tout seul tant le kif du cocktail est prolongé une fois versé dans un joli verre, lui permettant de donner un côté stylé et festif à ses apéros sobres... mais pas relous.

Pour une boisson encore plus singulière : on mise carrément sur la version Spiced Orange Ginger Ale rehaussée de clémentine et cannelle signée Fever-Tree ou carrément leur Smoky Ginger Ale qui associe une eau fumée au bois de pommier et à des agrumes. Un must-drink ultimement snob.

Infos pratiques : 1,50 € la bouteille de 200ml, chez Monoprix, Carrefour, les cavistes partenaires et whisky.fr.

l'abus d'alcool est dangereux pour la santé à consommer avec modération

Autres suggestions

La semaine de Do It

À la une