Quantcast

L'évènement le plus sexy du week-end

Livre Erotique

La best option pour quitter son canap’ et sa série ce dimanche ? Filer en solo ou en amoureux au salon de la littérature érotique à la Bellevilloise organisé par Les Ecrits Polissons. Au programme de cette 6e édition : des invités de renom, des défis d’écriture, des happenings, des conférences-débats et de la coquinerie partout partout ! On vous dit tout.

 

More talk, more sex !

C’est prouvé, le véritable organe sexuel, celui qui séduit et jouit, c'est notre cerveau. Pour le stimuler, la littérature érotique s’applique à éveiller les fantasmes (même les plus fous). Évolution des mœurs et de la société, les livres de ce genre se sont multipliés et ne se cachent plus, faisant au passage beaucoup d’heureuses...

 

3 bonnes raisons d’y aller

Parce qu’ils seront là : Alexandre Lacroix philosophe et auteur du génial livre Apprendre à faire l’amour, Brigitte Lahaie qu’on ne présente plus (maintenant sur Sud Radio), la malicieuse Rosa Bursztein animatrice de l'émission OrgasmiQ sur Teva et autrice (Les mecs que je veux ken) et aussi l’influenceuse et coach love Amal Tahir, autrice du livre Aimer sainement.

Parce que de 15h30 à 20h30 les talks s’enchaînent sur des sujets passionnants, drôles et intelligents. Ceux qu’on ne va pas louper : L’avenir des sextoys (Quentin Bentz / Lelo). Pour que la sexualité reste une liberté, l’importance du refus (#metoomedia), les auteurs érotiques sont-ils tous des obsédés (Camille Moreau)...

Parce que se rendre à ce salon, ce n’est pas seulement se promener entre des stands de livres et écouter sagement des conférences, c’est aussi s’impliquer en se mesurant à des défis d’écriture érotique, à des jeux et autres happenings surprises. Avec, à la clé, plein de cadeaux à gagner !

Le dimanche 27 novembre de 15h à 21h, à la Bellevilloise, 19-21 rue Boyer, Paris 20e. Tarifs : 15 €. Prévente 12 €.


Découvrez aussi  LV dream l'incroyable adresse éphémère de Louis Vuitton et  ce qu'on a pensé de Starmania

Autres suggestions

La semaine de Do It

À la une