Le documentaire qui claque

Déjà nostalgique de Roland Garros ? Tant mieux, le fabuleux documentaire raconté par Mathieu Amalric sur John McEnroe, L’empire de la perfection, va vous remettre dans le bain fissa. Quatre fois champion du monde jusqu’en 1984, le joueur célèbre pour ses colères homériques sur le court est un perfectionniste de l’extrême. N’ayez pas peur d’aller voir du tennis au cinéma, le réalisateur Julien Faraut remporte l’exercice haut la main.

Un John McEnroe qui sort des clichés

Avec beaucoup d’humour, le documentaire va à l’encontre d’un certain nombre de clichés sur McEnroe. Enfant gâté, capricieux, mauvais joueur et parfois même violent avec les journalistes : la plupart des images ne nous montre pas le champion sous son plus beau jour. Si dans les années 80, le public attendait impatiemment les fameuses crises de nerfs du joueur américain sur le court, le documentaire va jusqu’à interroger un psychiatre pour savoir si tout ce comportement n’est pas calculé pour déstabiliser le joueur. Comment un homme peut-il rester aussi concentré sur le jeu en piquant de telles colères ? On vous laisse découvrir la réponse...

Une réalisation qui claque

Loin du tennis que vous avez l’habitude de voir à la télévision pendant Roland Garros ou Wimbledon, le réalisateur Julien Faraut épate son public en déterrant des archives des années 1980 qui nous immergent dans le jeu (voire dans la peau!) de McEnroe. C’est en utilisant et en twistant les images d’étude technique de l’ancien tennisman et réalisateur Gil de Kermadec, que le documentaire retrace les plus belles années (et les plus beaux caprices) du célèbre joueur.

Un flash back des plus beaux moments de tennis

Le documentaire nous plonge dans la tête des moments les plus décisifs de la vie de John McEnroe. En 1984, le joueur est numéro 1 mondial, cherche à le rester à tout prix, mais tout le monde veut sa peau. C’est en se nourrissant de cette pression que le joueur fait preuve d’une force mentale semblant sortir tout droit d’un film de fiction. Présentée comme un duel final de western, la fameuse finale Lendl-McEnroe angoisserait la plus yogi d’entre vous. En entretenant un suspense hitchcockien, Julien Faraut parvient à faire d’un grand match de tennis un beau moment de cinéma. Vous ne vous souvenez plus du gagnant de ce match ? Une raison de plus pour voir ce film !

Découvrez également Fast and good, la série pour les accros à la bouffe

Héloïse Rocca

Autres suggestions

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus

Advertisement
,