Quantcast

La love-story la plus sexy de la rentrée littéraire

Andy Warhol, Jerry Hall et leurs amis en soirée au club 54 de New-York

À coup sûr, « Le dernier des nôtres », nouveau roman d’Adélaïde de Clermont-Tonnerre, sera le carton de cette rentrée littéraire et le scénario canon de la prochaine série à succès !

Il faut dire que tous les ingrédients sont réunis pour vous tenir en haleine au fil de cette saga géniale : une héroïne hitchcockienne, une love-story impossible dans le Manhattan des années 70, un thriller à la poursuite des scientifiques nazis protégés par la NASA, des fêtes new-yorkaises fiévreuses dans la Factory d’Andy Warhol sans compter le duel de deux frères ennemis… ça balance !

Le pitch ? Quand Werner Zilch,  loup affairé et séducteur né, est étourdi par l’élégance hors norme de Rebecca Lynch, une jeune peintre belle comme le jour,  il n’imagine pas qu’il est tombé sous le charme de l’héritière la plus convoitée de New-York. Les deux inséparables ne soupçconnent pas que leur passion va être rattrapée par l’histoire…

On aime : un roman facile et sensible, à la plume racée et furieusement littéraire qui plaira aux Parisiennes cultivées comme aux midinettes fans de comédies romantiques. La promesse d’un prix littéraire !

Couverture du livre le dernier des notres

Le dernier des nôtres, d’Adélaïde de Clermont-Tonnerre, Ed. Grasset, 22 €.

Autres suggestions

La semaine de Do It

À la une