5 artisans parisiens qui sortent (vraiment) du lot

Aux procédés industriels entièrement automatisés, ils préfèrent le travail manuel, fruit d’un savoir-faire ancien transmis au fil du temps. Ces artisans parisiens, qu’ils soient issus du sérail ou jeunes reconvertis, Nathalie Zaouati les connaît bien. Son blog The Parisienne, qu’elle tient depuis 10 ans maintenant, lui a permis de tisser des liens avec ces hommes et ces femmes qui travaillent souvent dans l’ombre.

Son livre Dis, Paris, qu’est-ce que tu fabriques ? fraîchement paru aux éditions Rue de L’échiquier met en lumière plus de 70 personnalités au fil de balades par quartier, ponctuées d’anecdotes et de stops gourmands. Nous avons demandé à Nathalie de revenir sur celles qui nous ont le plus marqués.

De la vraie mozzarella made in Paris

Nanina, la mozza napolitaine de Julien Carotenuto et Franco Picciuolo

À travers la baie vitrée, tôt le matin, on aperçoit Julien et son bras droit Franco en pleine action. Ces deux Italiens d'origine fabriquent la mozzarella dans les règles de l'art. Nanina, c'est la mozza napolitaine par excellence, à déguster en live, ou à emporter. On peut même déjeuner sur place.

Le plus ? Julien et Franco proposent également des ateliers d’initiation pour ceux qui ont envie de mettre la main à la pâte !

Nanina, Lun.-jeu. 10h00-15h00, 17h00-20h30 Ven.-sam. 10h00-15h00, 17h00-22h00

24 bis rue Basfroi, 75011 Paris

Une extraordinaire fabrique à piñatas

La fabrique de Pinatas multicolore d'Elena Farah

Elena Farah est une femme hors du commun. Je l’ai rencontrée lors du “carnaval Colette” en 2012 aux Tuileries. Depuis, nous sommes devenues amies. Chez La Piñata, ce sont des dizaines de piñatas multicolores qui vous accueillent !

Pour l'anniversaire de vos enfants, un enterrement de vie de jeune fille, ou simplement retomber en enfance l'espace d'une soirée, elle a les piñatas qu'il vous faut : joyeuses, de toutes les formes et de toutes les tailles, à remplir sans modération de petits cadeaux plus régressifs les uns que les autres

La Pinata, Mar.-sam. 11h00-19h00 dim. 15h00-19h00

25 rue des Vinaigriers, 75010 Paris

Le dernier matelassier de France se cache à Paris

Le matelassier de Monsieur Le Briand des Établissements Le Briand

Qui eût cru qu'on fabriquait des matelas en plein Paris ? Monsieur Le Briand des Établissements Le Briand sait tout de l'histoire de ce métier de matelassier qu'il a appris sur le tas.

Il reçoit sur rendez-vous, pendant ses journées portes ouvertes, et durant les Journées Européennes du Patrimoine. Mais si vous êtes dans le quartier, tentez de passer la tête, et il saura vous convertir au bonheur du matelas 100% fait main.

Etablissements Le Briand, Lun-vend. 07h30-12h 13h-18h

5 Cité de l'Ameublement, 75011 Paris

Des ateliers trop stylés pour fabriquer son mobilier

La tapisserie La boudeuse de Laura Domenge

Laura est tapissière de formation, mais chez La Boudeuse, elle fait bien plus qu'exercer son métier premier. Elle propose des ateliers pendant lesquels on peut créer sa propre lampe, une étagère ou encore un terrarium. On repart avec ce que l'on a fait de ses mains mais aussi avec cette sensation unique d'avoir créé soi-même son propre objet.

Pouvoir dire "c'est moi qui l'ai fait", ça n'a pas de prix ! Mais au fait, savez-vous ce qu'est une boudeuse ? Réponse dans le guide bien sûr !

La Boudeuse, mar.-sam. 11h00-19h30

38 rue du Poteau, 75018 Paris

Le temple du vitrail

Les objets de décoration de La Maison du Vitrail d'Emmanuelle Andrieux

La Maison du Vitrail se trouve en périphérie du XIVème dans une jolie cour pavée entourée d'anciennes bâtisses industrielles. C’est ici qu’Emmanuelle Andrieux reçoit ses clients, échange avec eux pour comprendre leurs envies et leurs attentes, et leur propose des réalisations 100% adaptées à leurs aspirations. Une boutique est adossée à l'atelier, proposant une grande variété d'objets de décoration.

La Maison du Vitrail, Mar.-sam. 09h00-12h00, 13h00-18h00

69 rue Desnouettes, 75015 Paris

Dis, Paris, qu’est-ce que tu fabriques ? de Nathalie Zaouati, Rue de L’échiquier, 19 €.

Portrait de Nathalie Zaouati et son livre guide consacré aux artisans de la capitale

Retrouvez aussi le label artisanal Datcha et une boutique d’artisanat portugais.

Julie Zwingelstein

Autres suggestions

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus