The Romanoffs: la série événement de l’automne

Avis aux sérievores : il n’y a pas que Netflix dans la vie ! La dernière sensation du moment s’appelle The Romanoffs, une série d’anthologie ultra ambitieuse au casting rutilant. Et c’est sur Amazon Prime que ça se passe. On vous dit tout sur cet ovni qui attise toutes les curiosités.

Un show inclassable

Amateurs de fastueuses séries historiques, passez votre tour. Si l’intrigue a pour fil rouge l’illustre dynastie qui régna sur la Russie, le cadre est résolument contemporain. Le pitch (impitchable) : huit histoires indépendantes sur huit personnages persuadés (à tort, à raison : le doute plane…) d’être des héritiers des tsars décimés par les Bolcheviks.

En guise d’appetizer, le premier épisode - The Violet Hour – narre l’histoire à Paris, d’une riche veuve odieuse et raciste (Tatie Danielle en pire), descendante de Catherine II (mytho ?), qui voit débarquer une aide-ménagère musulmane dont l’intégrité et la douceur bouleversent les préjugés. Dans le troisième opus (un fascinant conte fantastique au dénouement foudroyant) : une cinéaste possédée tyrannise une actrice sur le tournage hanté d’un film en Autriche. Le point commun de ces récits à 360° ? Une réflexion acide et dérangeante façon Black Mirror sur le poids de la lignée familiale et l’âme slave. Original et très déroutant.

Un tournage worlwide au budget monstre

50 millions de dollars pour huit épisodes : c’est le budget mégalo de ce show créé, écrit, mis en scène et produit par Matthew Weiner (Les Soprano, Mad Men) showrunner multi récompensé. Paris, Autriche, Mexique, États-Unis, Hong Kong… la série a été filmée dans sept pays sur trois continents différent. A l’écran ? ça en jette ! D’une qualité cinématographique, chaque épisode de 90 minutes est un film en soi, l’esthétique est ultra léchée et la bande son (de Prokofiev à Stromae) parfaite.

Un casting qui donne le tournis

Côté casting, c’est l’opulence ! Christina Hendricks (la plantureuse star de Mad Men),  Aaron Eckhart, Marthe Keller, Noah Wyle, John Slattery, Amanda Peet... Une pléiade de visages connus défilent à l’écran. French touch oblige, le réalisateur a aussi convoqué les actrices Louise Bourgoin (virtuose en peste vénale dans l’épisode 1) et l’immense Isabelle Huppert, qui livre un numéro hallucinant en réalisatrice totalitaire dans l’épisode 3.

Extrait du film the Romanoffs avec Marthe Keller, Ines Melab et Aaron Eckhart.

Actuellement sur Amazon Prime Video.

Céline Dassonville

Autres suggestions

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus

Advertisement
,