La série qui rivalise avec le Bureau des Légendes

Un polar d’espionnage Frenchy, ça vous dit ? En trois épisodes habilement menés, Thanksgiving, fomenté par Nicolas Saada (Espion(s), Taj Mahal) dessine un jeu de dupe entre mari et femme sur fond d’espionnage industriel. Intime et paranoïaque à souhait.

 

Un couple bien sous tous rapports

Extrait de la série avec Grégoire Colin et Evelyne Brochu

Vincent et Louise Mercier ? Le couple parfait. Beaux, des jobs en vue (lui dans la cyber sécurité, elle gère un site immobilier de luxe), un appartement à Paris (équipé d’un enfant, que l’on entraperçoit), les week-ends en Normandie avec leurs amis américains : sur le papier, la vie de Cocagne. Sauf que. Sous le vernis des apparences, mensonges et dissimulations affleurent. Sous le coup d’une enquête du contre-espionnage après le piratage de son logiciel ultra secret Splendor, Vincent vacille. Fuyant, fébrile, il soupçonne Louise de le tromper. Sauf que (sans spoiler), c’est un secret hautement plus dangereux que Louise dissimule à son cher et tendre.

 

Un Mr. & Mrs. Smith à la sauce Hitchcock

« Je crois qu’on ne connaît jamais les gens avec qui on vit. Même lorsqu’on partage une longue histoire, il reste une dose de secret, liée à la solitude de chacun ». Loin du réalisme radical du Bureau des Légendes, le réalisateur Nicolas Saada (aussi critique ciné et scénariste pour Arnaud Desplechin) place d’emblée le curseur du côté l’intime. Débutant comme une banale histoire de couple, la série nous plonge au cœur d’un jeu de dupes où la confusion et la paranoïa sont reines. Pas de gadgets à la James Bond mais des personnages ambigus (au casting Grégoire Colin, Evelyne Brochu et Hippolyte Girardot font des merveilles), une atmosphère lourde et un sentiment de danger palpable (soutenue par une excellente B.O. signée Grégoire Hetzel). Bref, un sens du suspense psychologique qui n’est pas sans rappeler le maître du genre, un certain Alfred Hitchcock.

 

Verdict ? A voir si Vous fuyez les films d’action

Vous fuyez les films d’action sous amphétamines. Ce thriller bourgeois ne révolutionne pas le genre mais son cachet intimiste réussit son coup : nous tenir en haleine trois bonnes heures. C’est déjà pas mal.

A voir en streaming du 21 février au 30 mars et le 28 février à 20h55 sur Arte.


Découvrez aussi le blockbuster Frenchie qui fait de l'ombre à Hollywood.

Céline Dassonville

Autres suggestions

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus

,