Quantcast

Guide de survie en famille pendant le confinement

Comment éviter le burnout familial avec ses enfants

Dès l’annonce de la fermeture des écoles, les parents ne savaient pas s'ils craignaient plus la maladie du corona en elle-même que gérer H24 la marmaille, le télétravail, l’école à la maison, trois repas par jour et le manque d’activités.

Comment s’organiser, trouver sa routine sans devenir zinzin durant toute la période de confinement ? Nos suggestions pour survivre sans péter les plombs avec l’aide de Jessica Cymerman, mère de 4 enfants, spécialiste de l’enfance, fondatrice de Serial Mother et qui vient de sortir son 18ème livre Les parents parlent aux parents aux éditions Hachette. “Un recueil de vraies astuces testées et approuvées par des milliers de parents que cela concerne les devoirs, la toilette, le sommeil, l’organisation.

Organiser un vrai planning

Comme à l'école ou en colo, on délimite un vrai planning avec des plages horaires définies et des heures strictes. Rien de plus efficace que d’organiser un meeting familial pour expliquer et définir l’emploi du temps, le temps du confinement : “Avec mon mari, on a bien expliqué à nos 4 enfants de 14, 12, 6 et 3 ans que le confinement ce ne sont pas des vacances”, explique Jessica Cymerman.

“Réveil à 8h. Petit déj, devoirs pour les 3 qui en ont. Les 2 grands qui sont en 5ème et en 3ème se débrouillent à peu près seuls avec leurs profs qui leurs filent des devoirs sur Pronote et certains qui font cours en visioconférence.

Vers 11h30 chacun aide à préparer le déjeuner, met la table, débarrasse. Puis le petit de 3 ans fait une grosse sieste ce qui nous permet de finir les devoirs avec les grands, de faire un jeu ensemble. Avant de leur permettre une pause écran… Et nous, les parents, de travailler.”

“Au moment du goûter : vient l’heure de faire un gâteau, de le manger, de prendre le bain. Puis pause lecture avant de dîner tôt pour ne pas se coucher pas trop tard. On accorde tout de même aux grands le droit de se coucher plus tard… On peut encore travailler, nous concernant, le soir, heureusement.”

Aménager son appartement

Réviser la fonctionnalité de notre appartement dont l’usage a totalement été chamboulé, c’est vital surtout quand on habite dans des petits espaces en ville. L’idée : transformer la salle à manger en salle de classe ou encore le coin télé (avec un tableau à feutres devant pour ne pas les tenter) pour les petits dans lequel on installe leurs petits bureaux. Après les devoirs, on range pour de bon le matériel dans un bac dédié… et passer en mode salle de jeux.

Pensez également à mettre à la cave ou cacher tout ce qui est fragile pour que les kids puissent jouer sans faire de dégâts. En revanche, si les parents télétravaillent dans le bureau ou leur chambre, elle doit être interdite aux enfants au moins pendant les horaires de boulot. “Il faut que les enfants comprennent que quand on a besoin de faire du télétravail, ils ne doivent pas nous déranger. C’est LA règle, sinon c’est la folie”, explique Jessica Cymerman.

Délimiter les tâches de chacun

Définir le rôle de chacun avec l’obligation de s’y tenir, en se débrouillant pour que chacun fasse ce qu’il aime à peu près. “Mon mari, j’ai de la chance, adore faire à manger, moi mon truc c’est le ménage”, explique Jessica Cymerman.

Les enfants doivent plus que jamais faire leurs lits, plier le linge, débarrasser…”. Même les plus petits sont mis à contribution, quitte à éplucher les haricots verts, mettre les verres et les cuillères dans la machine à laver, passer l’aspirateur et descendre les poubelles pour les moyens.

Les dépenser et faire de l’exercice

J’ai la chance d’être à la campagne mais je sais que mes amies qui sont en appartement leur font faire du sport, du yoga, de la méditation… Pensez à regarder le compte de Lucile Woodward, qui propose des idées sportives sur son IG pour les gosses ou encore les cours de la papesse Marie Caroline Peponnet avec Yoga 4 Kids, qui propose des exercices de yoga en famille sur IGTV”, propose Jessica.Et évidemment on télécharge l’appli Tik Tok pour les choré, et on s’y met avec eux !”

Autre idée : il ne faut pas hésiter à pousser les lampes et canapés de son salon et le twister en salle de récré, les fenêtres grandes ouvertes pour aérer et proposer un foot ou un ballon prisonnier pendant 1 heure dans la journée, et faire du couloir une ligne de trottinette ou roller pour les petits.

S'en sortir question bouffe

Comment éviter de se transformer en desperate housewife ? On organise des menus comme à la cantine, quitte à les faire avec eux. On pense à faire une liste de courses bien déterminée, et se faire livrer par les commerçants qui livrent de bons produits !

Ma copine Clara donne des super idées de repas pour familles nombreuses avec une semainier spécial Coronavirus, très détaillé, jour après jour, avec toutes les recettes qui vont avec”, explique Jessica Cymerman. “Autre idée : on suit la merveilleuse Miss Maggies Kitchen qui donne des cours de cuisine en live sur son IGTV”.

Organiser des plages de temps sans eux

Impossible de passer H24 avec eux. Même les maîtresses ne le font pas. “À situation exceptionnelle, solutions exceptionnelles. On va pas se mentir, l’iPad et la télé sont nos meilleurs alliés. Il va falloir leur faire confiance aussi. Les deux grands ont besoin de garder le lien avec leurs potes avec des Insta, des Facetime. C’est pareil que nous”, avoue Jessica Cymerman.

Attention : qui dit écran ne dit pas qu'on regarde toute la journée n’importe quoi. Mon fils de 6 ans est fan d’Un jour Une question, un super programme pour apprendre des trucs ou encore Speakeasy pour apprendre l’anglais. On peut se faire des rediff’ de C’est pas sorcier. Il ya aussi le site jeuxpedago avec des idées de jeux fun pour l’école. Moi je kiffe aussi leur faire découvrir des trucs sur Youtube comme Ma sorcière Bien aimée.”

Déculpabiliser

On vit tous une situation inédite, flippante et sans précédents. Alors comme on ne peut pas être tout à la fois, oui, on va dire oui aux écrans et aux bonbons plus que d’habitude. Ce n’est pas grave. Les enfants n’en sortiront pas moins intelligents. Cela est violent pour eux aussi”, analyse Jessica Cymerman.

Ça n’empêche pas de faire des choses ensemble.” Et si on ne croule pas sous les jeux de société, peu importe : “On prend une feuille un stylo, on joue au baccalauréat, au pendu. Si on a un jeu de cartes, on est sauvés ! Faut se faire du bien. Leur faire du bien, les rassurer.

Découvrez également Pandacraft, la solution magique pour occuper intelligemment les kids et des recettes cool à faire avec eux comme le fameux gâteau de crêpes ou un croque-monsieur licorne incroyable.

Autres suggestions

La semaine de Do It

À la une

Inscrivez-vous à notre newsletter !