Le Calendrier de l'Avent

Berthe Morisot : la grande maître impressionniste à découvrir à Orsay

Si on évoque Claude Monet et Auguste Renoir, ça vous parle forcément !

Berthe Morisot, Mary Cassatt, là, on sèche un peu. Leur point commun ? L'impressionnisme.

Le musée d’Orsay célèbre (enfin) l’une des plus grandes artistes du XIXe siècle, qui a marqué l’époque par sa peinture audacieuse, et lui consacre une formidable rétrospective. Compte rendu.

Berthe Morisot, une peinture de passions

Née en 1841 dans une famille férue d’art (sa mère est la petite-nièce du peintre Fragonard), Berthe et sa sœur Edna prennent des cours de dessin chez Chocarne et Guichard. Puis, exit l’enseignement académique, Berthe sollicite Camille Corot.

Coup de bol, il accepte et l’initie à la peinture en plein air, à Ville d’Avray. Et là, c’est une vraie révélation !

Une muse sous l’influence de Manet

Berthe n’est qu’une jeune copiste au Louvre quand, en 1868, son ami Fantin-Latour lui présente Edouard Manet. D’une beauté ardente, elle le séduit illico. Ni une, ni deux, il la proclame comme sa muse. À tel point qu’il va peindre d’elle 12 portraits, dont l’illustre Berthe Morisot au bouquet de violettes (1872).

Une artiste rebelle, figure féminine de ce mouvement artistique

Pionnière de l’abstraction, Berthe Morisot refuse d’exposer dans les salons officiels. Elle co-fonde avec Monet, Renoir, Sisley, Degas et Pissarro la Société anonyme des artistes peintres, sculpteurs et graveurs et le fameux salon des impressionnistes (1874). Entre scandale et succès d’estime, voilà qu’elle rivalise avec de grands noms, comme Paul Cézanne, rien que ça !

L’impressionnisme au féminin

Nous voilà donc embarqués dans l’univers feutré presque intime de Berthe Morisot. Son sujet de prédilection : la femme sous toutes les coutures, qu’elle soit ouvrière, bourgeoise ou paysanne ! Contrairement à Manet, le peintre du noir absolu, elle s’arroge le droit d’être le peintre de la lumière. La touche Morisot est aussi légère que puissante...

Une série de chefs-d’œuvre

Parmi les chefs-d’œuvre sélectionnés, l’un de ses plus célèbres tableaux Le Berceau (1872), derrière l'apparence d’un portrait d’une grande douceur, le peintre s’interroge sur l’avenir de cet enfant, avec une certaine gravité ou celui intitulé Chasse aux papillons (1874), une peinture de figure poétique, en plein air, l’art subtil de croquer les sensations visuelles du paysage.

Découvrez également : l'expo canon des 60 ans de Barbie et Beaubourg célèbre Dora Maar.

Entrée plein tarif : 14 €. Berthe Morisot, jusqu’au 22 septembre 2019. Ouvert du mardi au dimanche de 9h30 à 18h00. Nocturne le jeudi jusqu’à 21h45. Fermé le lundi.

Huile sur toile de Berthe Morisot

Le berceau,1872

Huile sur toile, 56 x 46.5 cm

Paris, musée d’Orsay, acquis en 1930,

RF 2849 CMR 25

Photo © RMN Grand Palais. (Musée d’Orsay)/ Michel Urtado

La Chasse aux papillons,1874,

Huile sur toile, 46x56 cm

Paris, musée d’Orsay, donation Etienne Moreau-Nélaton, 1906,

RF 1681.CMR 36

Photo © Musée d’Orsay, Dist. RMN Grand Palais / Patrice Schmid

Jacqueline Bijou

Où le trouver ?

Musée d’Orsay

5 Quai Anatole

75007 Paris

01 40 49 48 14

musee-orsay.fr

Autres suggestions

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus