Quantcast

Les 16 expos stars de l’automne

Expos Paris

L'automne inaugure une série d’expositions et de rétrospectives majeures à ne louper sous aucun prétexte dans les plus grands musées et galeries, et tout le monde en parle. Tour de piste des expos stars du moment.

Vogue au Palais Galliera

Pour qui ? Celles qui veulent approfondir l’histoire du Diable s’habille en Prada.

La promesse ? Depuis sa naissance dans les années 20 à aujourd'hui, la saga du Vogue, c’est une extraordinaire page de l’histoire de la mode parisienne. Alors quand elle est racontée au cœur du Palais Galliera par ses milliers de couv’ chocs, il faut y courir chaussées de vos souliers griffés préférés. Cette rétrospective se concentre sur toutes les grandes époques phares du magazine iconique de mode, à travers le regard de ses grands rédacteurs en chef, de Michel de Brunhoff (également créateur de Babar) à Emmanuelle Alt en passant par Edmonde Charles-Roux et Carine Roitfeld. Mais pas seulement : la plume des grands écrivains comme Sagan ou Giroud, l’œil des plus grands photographes (Doisneau, Klein, Newton, Sieff, Testino…) et bien sûr la signature des grands couturiers qui ont changé le cours de l’histoire et de l’émancipation de la femme et de Paris comme Christian Dior, Coco Chanel, Yves Saint Laurent ou Karl Lagerfeld... À voir absolument : la salle de l’expo consacrée à Catherine Deneuve, muse ultime du Vogue Paris.

Vogue Paris 1920-2020” jusqu’au 30 janvier 2022 au Palais Galliera, 10 avenue Pierre Ier de Serbie, Paris 16e

Damien Hirst à la Fondation Cartier

L'expo Damien Hirst à la fondation Cartier

Pour qui ? Les connaisseurs d’art contemporain.

La promesse ? Après avoir choqué la galerie avec ses œuvres provoc’ (souvenez-vous du requin figé le formol et des armoires à pharmacie remplies de pilules de toutes les couleurs), Damien Hirst crée la surprise avec une exposition pleine de finesse, de douceur et de poésie à la Fondation Cartier pour l’art contemporain. Le Britannique a profité du confinement pour se remettre aux pinceaux, avec pour seul sujet d’étude les cerisiers en fleurs. Résultat, une production record d’une centaine de toiles XXL, dont une trentaine est exposée en exclusivité à Paris. Le parcours immersif devrait vous plonger dans un état quasi-méditatif.

“Damien Hirst - Cerisiers en fleurs”, jusqu’au 2 janvier 2022, plein tarif 11 €.

À la Fondation Cartier, 261 Bd Raspail, Paris 14e

L’histoire de la sneaker au Musée de l’Homme

Pour qui ? Les collectionneur·se·s de sneakers.

La promesse ? Du petit papy croisé dans la rue à une armée de rappeurs ultra-influents en passant par Lady Di et les petons des enfants de tous milieux, tous ont adoré enfiler une bonne paire de baskets à l’épreuve de la vie citadine… et pas forcément pour faire du sport. Streetwear, pop culture, innovation : en bon phénomène de société, la sneaker est devenue un véritable baromètre, voire un sujet sociologique en dépit des questions de classes sociales, d’âge et de genre. Autour d’objets de collection, d’affiches, d’archives et bien sûr de modèles cultes prêtés par les marques ou collectionneurs, le Musée de l’Homme retrace son histoire le temps d’une expo coolissime qui ravira les inconditionnel·le·s.

Sneakers, les baskets entrent au musée”, jusqu’au 25 juillet 2022 au Musée de l’Homme, 17 place du Trocadéro et du 11 Novembre, 75116 Paris

Jean Paul Gaultier à la Cinémathèque

Pour qui ? Les fans de “l’enfant terrible” de la mode.

La promesse ? La Cinémathèque a confié à Jean Paul Gaultier le commissariat d’une exposition on ne peut plus parisienne. Le grand couturier fou de cinéma réconcilie ses deux passions dans une formidable rétrospective intitulée Cinémode et dédiée à son amie de toujours : Tonie Marshall. Véritable parcours entre tenues de stars et films cultes, on déambule entre les robes mythiques de Marilyn Monroe et Audrey Hepburn, le short de Rocky Balboa et les justaucorps de Superman au fil des extraits des Demoiselles de Rochefort, Qui êtes-vous Polly Maggoo ? et Les hommes préfèrent les blondes.

Pour en savoir plus, découvrez notre article dédié à l’exposition “Cinémode

À la Cinémathèque Française, 51 rue de Bercy, Paris 12e

Jean-Michel Othoniel au Petit Palais

Pour qui ? Celles et ceux qui ne tiennent pas en place et préfèrent se promener dans de beaux jardins.

La promesse ? Inspiré par le mythe de Narcisse, l’artiste français Jean-Michel Othoniel, star de l'écurie d’Emmanuel Perrotin, signe une expo féerique dans le cadre verdoyant du Petit Palais. Suspendues dans le jardin, posées sur l’eau ou carrément enchâssées dans le bâtiment, ses 70 nouvelles sculptures dialoguent avec l’architecture du Petit Palais et les fragrances imaginées par Christian Dior Parfums pour l'occasion. Parmi les œuvres à admirer : Rivière bleue, sculpture-architecture qui dévale en cascade l’escalier d’honneur du Palais ; Couronne de la Nuit, lustre géant en perles scintillantes et Nœud Sauvage, œuvre suspendue en perles de verre soufflé.

Le théorème de Narcisse”, jusqu’au 2 janvier 2022 au Petit Palais, avenue Winston Churchill, Paris 8e

Thierry Mugler au MAD

Pour qui ? Les nostalgiques de la fashion des eighties.

La promesse ? Une plongée dans l’univers queer et so 80’s de Thierry Mugler au MAD qui lui consacre une rétrospective dans une scénographie fascinante imaginée par le Musée des Beaux-Arts de Montréal. On retrouve ici l'univers éclectique de Thierry Mugler, créateur touche-à-tout qui a habillé les plus grandes stars du showbiz, de David Bowie à Lady Gaga, sans oublier Jane Birkin, Claudia Schiffer ou Kim Kardashian au Met Gala 2019. Silhouettes et accessoires de prêt-à-porter ou de haute couture, costumes de scène pour le clip de George Michael ou la production de MacBeth par la Comédie-Française, tirages signés par les plus grands artistes et photographes de mode (Jean-Paul Goude, Karl Lagerfeld, Helmut Newton), parfums, vidéos, archives de défilé…

Thierry Mugler, Couturissime” jusqu’au 24 avril 2022 au Musée des Arts Décoratifs, 107 rue de Rivoli, Paris 1er

David Hockney à l’Orangerie

Pour qui ? Celles et ceux qui avaient raté l'accrochage du peintre britannique le plus connu au monde à la Galerie Lelong.

La promesse ? En 2018, l’artiste tombe sous le charme de Honfleur et découvre les tapisseries de la reine Mathilde à Bayeux. Installé dans un atelier en pleine campagne normande, l’artiste se pique de peindre le printemps à Honfleur comme un véritable récit, toujours inspiré de l’écriture de Proust. Ça donne une dizaine de peintures sous forme d’autobiographies en images qui, outre sa maison et ses proches, remet en lumière l’architecture traditionnelle à colombages du XVIIe siècle que les Impressionnistes avaient dédaignée par son absence dans leur travail. Hockney y voit, lui, un écho aux chaumières du paysage hollandais que représentèrent Rembrandt et le jeune Van Gogh, les deux grands maîtres qu'il aime à regarder en ce moment.

“David Hockney. A Year in Normandie”, jusqu’au 14 février 2022 au Musée de l’Orangerie, Jardin des Tuileries, Paris 1er

Collection Morozov à la Fondation Louis Vuitton

Pour qui ? Celles et ceux qui ne rateraient pour rien au monde l’expo impressionniste blockbuster de la décennie.

La promesse ? Découvrir la collection Morozov, l’une des collections d’art les plus importantes au monde, qui quitte la Russie pour la première fois depuis sa création au XIXe. Visez plutôt ! Des portraits de Renoir ; douze toiles issues de la période tahitienne de Gauguin ; l’imposant triptyque La Méditerranée de Pierre Bonnard ; les expressionnistes Van Gogh et Munch ; Les Baigneurs, Le Fumeur et les paysages provençaux de Cézanne ; Les Deux Saltimbanques de Picasso ; des sculptures de Rodin

Pour en savoir plus, découvrez notre article dédié à la collection Morozov

“La collection Morozov” jusqu’au 22 février 2022 à la Fondation Louis Vuitton, 8 avenue du Mahatma Gandhi, Paris 16e

Paris-Athènes au Louvre

Pour qui ? Les piqué·e·s d’histoire.

La promesse ? Une expo fleuve sur la naissance de la Grèce moderne (de 1687 à 1920) dans un jeu de ping-pong artistique entre Paris et Athènes sous le commissariat de Jean-Luc ­Martinez, ancien président-directeur du Louvre. Le parcours est dense et traite de nombreux sujets : les missions des ambassadeurs français dans l’empire ottoman sous Louis XIV, les fouilles archéologiques, l’influence de la Grèce Antique sur les artistes français, l’indépendance de la Grèce et le soutien inconditionnel des intellectuels parisiens dans ce projet démocratique... Mais il permet surtout de revoir des chefs d'œuvres : La Vénus de Milo, La Grèce sur les ruines de Missolonghi, de Delacroix, des icônes signées ou encore La colonne des danseuses… 

Paris-Athènes, jusqu’au 7 février 2022 au Musée du Louvre, rue de Rivoli, Paris 1e

Vivian Maier au Musée du Luxembourg

Vivian Maier au Musée du Luxembourg

Pour qui ? Les amoureux de la photo.

La promesse ? Elle est la pionnière du selfie, le talent en plus. Inspirée par la photographie humaniste, ses origines françaises et la Street Photography américaine, Vivian Maier s’affiche comme une figure de la photographie du XXe. Autoportraits, scènes de rue à New York, Chicago ou Paris, chroniques de trottoir, gestes, détails, elle explore tous les sujets tour à tour, passionnée par les mutations sociales et politiques qu’elle observe. Ce qu’on préfère : les formats des tirages, noir et blanc ou couleur, du carré de son Rolleiflex à l’effet vintage indémodable au cadre rectangulaire du Leica 35mm qui crée des images dynamiques très cinématographiques.

Jusqu’au 16 janvier 2022, 14,50 €, gratuit pour les moins de 16 ans, réservez ici.

© Vivian Maier

Azzedine Alaïa et Peter Lindbergh à la Fondation Azzedine Alaïa

L'expo Azzedine alaïa et peter lindbergh

Pour qui ? Les incollables de ces deux stars de la mode et de la photo.

La promesse ? La Fondation Alaïa rend hommage à l’immense couturier Azzedine Alaïa et au photographe de mode le plus famous au monde, Peter Lindbergh. L’idée : mettre en évidence les liens professionnels et amicaux noués entre les deux hommes, et leur amour du noir. On découvre donc une quarantaine de robes originales d’Alaïa, accompagnée du cliché en noir et blanc de Lindbergh. L’occasion aussi de célébrer la beauté et l’élégance des modèles qui donnent vie aux tenues, d’Arletty à Naomi Campbell en passant par Tina Turner.

Jusqu’au 2 janvier 2022, 7 €, réservez ici.

Georgia O'Keeffe au Centre Pompidou

L'expo Georgia O'Keeffe au centre Pompidou

Pour qui ? Les accros de peinture abstraite et de couleurs hypnotisantes.

La promesse ? Beaubourg accueille la première grande rétrospective consacrée à la peintre américaine inclassable : du modernisme américain à la peinture abstraite “hard edge, Georgia O’Keeffe a traversé les plus grandes révolutions artistiques du XXème. L’expo présente une centaine de peintures, dessins et photographies, figuratives et abstraites : plaines texanes, vues de New York, végétaux exotiques et fleurs aux teintes surréelles, paysages poétiques du Nouveau Mexique... c’est une véritable invitation au voyage que l’on accepte avec bonheur.

Jusqu’au 6 décembre 2021, 14 € tarif plein, 7€ pour les -18 ans, réservez ici.

© Georgia O'keeffe

Chefs-d'œuvre photographiques du MoMa : la collection de Thomas Walther

La collection de Thomas Walther au jeu de Paume à Paris

Pour qui ? Les amoureux du MoMA qui regrettent de ne pouvoir s’échapper à New York tous les quatre matins.

La promesse ? Un événement inédit : c’est la première fois que la collection iconique de Thomas Walther quitte le MoMA pour être exposée ailleurs qu’à New York. Architecture, vues urbaines, portraits, reportages, photomontages… Comme un album qui mélangerait les genres et les approches, l’exposition du Jeu de Paume sous le mécénat de la Fondation Roederer met la lumière sur les potentialités créatives du médium photographique, et retrace l’invention de la modernité par les avant-gardistes de la photo, du Bauhaus au Paris surréaliste, en passant par Moscou et New York.

Jusqu’au 13 février 2022, 10 € tarif plein, 7,50 € tarif réduit, réservez ici.

© The Museum of Modern Art, New York

Thomas Walther © 2020 The Museum of Modern Art

Anni et Josef Albers au Musée d’Art Moderne

l'Expo Anni et Joseph Albers au musée d'art moderne à Paris

Pour qui ? Les adeptes d’art moderne.

La promesse ? Infiltration au cœur de ce power couple dont les créations, art ou design, sont aujourd’hui considérées comme le fondement du modernisme. Élèves de l’école du Bauhaus et du génial Paul Klee, ils osent expérimenter avec la couleur et les effets d’optiques en peinture et en photo, et mettent en valeur l’artisanat avec des créations de mobilier et textile exceptionnelles.

Jusqu’au 9 janvier 2022, 14 € tarif plein, 12 € tarif réduit, réservez ici.

et aussi

Musée Méliès à la Cinémathèque

Musee melies à la cinémathèque

Pour qui ? Les incollables du 7ème art.

La promesse ? Michel Gondry, Wes Anderson, Steven Spielberg, James Cameron ou encore Guillermo del Toro, Peter Jackson et Tim Burton se sont tous, un jour, revendiqués du travail de Georges Méliès. Et à l’inverse, il faut connaître le travail de Méliès pour apprécier pleinement les films de ses futurs disciples. Magicien de formation, son imaginaire poétique fait figure de précurseur du surréalisme retranscrit sur grand écran via les effets spéciaux. Ce génie fait l’objet d’une collection exceptionnelle à retrouver dans son tout nouveau musée consacré à la Cinémathèque française. On y admire pendant des heures des archives incroyables témoignant de la féerie de son travail, entre photographies d’époque, machines, costumes, maquettes et dessins qui racontent tout simplement l’histoire du cinéma. Fascinant ! Et en prime : des ateliers organisés régulièrement pour apprendre en famille...

Et après ? On traverse la Seine pour un aperitivo burrata-Spritz ultra-festif à La Felicità, le food market italien de Big Mamma.

Jusqu’au 31 décembre 2025, 10 €, réservations sur cinematheque.fr

© Olvier Gonord / Cinémathèque Française

Picasso au Musée Rodin et Rodin au Musée Picasso

L'expo Picasso et Rodin au musée Picasso

Pour qui ? Les perfectionnistes qui veulent ré-explorer l'œuvre des deux géants de l’art.

La promesse ? Picasso dédaignait ouvertement Rodin, son aîné de 41 ans. Et pourtant, marqué par une rétrospective de l’œuvre du maître en 1900, on parle même d’une “période rodinienne” pour l’Espagnol. En témoigne le dialogue opéré entre leurs travaux dans les musées Picasso et Rodin, qui proposent un choc des titans à la façon d’une expo croisée. Dans le premier, davantage porté sur le processus créatif des deux, on retrouve même une fonderie du Penseur et, en miroir, une monumentale Grande Baigneuse au livre vraiment ressemblante. Le musée Rodin s’attelle plutôt à démontrer la crise de la représentation qui habite les artistes au début du 20e siècle et la création d’un nouveau mode de représentation et du travail de la matière et des formes. Au total, plus de 500 peintures, sculptures, céramiques, dessins, documents d’archives et photographies signent une coopération inédite sur ces deux génies de l’art moderne.

Et après ? On file mondaniser à La Perle derrière le Musée Picasso ou au café du Musée Rodin.

Jusqu'au 2 janvier 2022, billet jumelé 21 €, réservations sur musee-rodin.fr et museepicassoparis.fr

© RMN-Grand Palais, Adrien Didierjean © Succession Picasso 2021

© Musée Rodin, ph. Hervé Lewandowski

Retrouvez aussi le musée carnavalet et la Bourse du commerce.

Autres suggestions

La semaine de Do It

Coffret Canard Duchene

LE COFFRET V2012 DE CANARD-DUCHÊNE X LES FROMAGES ANDROUËT

Elvira Masson

Les tips food et bonnes adresses d’Elvira Masson

les-meilleurs-babkas

Babka : la brioche star à tester absolument

the Bouillons restaurant in Paris

Nos 5 bouillons préférés pour un festin sans se ruiner

Philharmonie Paris concerts

Les 3 concerts stars à voir une fois dans sa vie à la Philharmonie de Paris

Sweet Escape

Sweet Escape : la supérette qui deale tous les produits américains introuvables à Paris

livres-automne

Livres : la prescription littéraire de l’automne

soins-visage

LES NOUVELLES ROUTINES POUR UNE PEAU SUBLIME

tenue-campagne

LES 10 COMMANDEMENTS POUR ÊTRE STYLÉE À LA CAMPAGNE

Rotie De Veau

Recette : le rôti de veau très facile et réconfortant de Cyril Lignac

activites-enfants-vacances-toussaint

Comment occuper vos kids pendant les vacances ?

American Crime Story

Impeachment : que vaut la saison 3 d’American Crime Story par Ryan Murphy ?

Ohmycream

Le premier spa-flagship d’Oh My Cream ouvre rue Montmartre

robe-hivers

COMMENT PORTER LA ROBE EN MAILLE ?

Couturfu Livre Mode

Couturfu sort le bouquin que s’arrache la fashionsphère

3 Recettes Pierre Herme

3 petits goûters simplissimes à piquer à Pierre Hermé

Madame Reve

Madame Rêve Café : la nouvelle brasserie chic qui attire le Tout-Paris

bottines

LES BOTTINES LES PLUS MODE DE L’AUTOMNE

Pleasure

Pleasure, le film d’auteur sur le porno qui fait parler

Westfield

Les 10 obsessions mode de l’automne

The French Dispatch

The French Dispatch, que faut-il attendre du nouveau film de Wes Anderson ?

Oeuf Mimosa Piege

Comment copier l'œuf mimosa-tarama de Jean-François Piège à l’Hôtel de la Marine ?

expos-paris

LES 16 EXPOS STARS DE L’AUTOMNE

Barre Chocolat

Comment faire ses twix maison ?

Cybele Idelot

Qui est Cybèle Idelot, la cheffe locavore dont tout le monde parle ?

loic-prigent-christian-dior

DOCU : LOÏC PRIGENT EN BACKSTAGE D’UN DÉFILÉ DIOR MYTHIQUE

Chateau Voltaire

Château Voltaire, le nouvel hôtel parisien qui obsède les stars

les-meilleurs-tatoueurs-paris

LES TATOUEURS LES PLUS STYLÉS DE PARIS

tailleurs-pantalon

TAILLEUR PANTALON : LA SENSATION MODE DE LA SAISON

chaussures-automne

CHAUSSURES : LES 5 TENDANCES STARS DE L’AUTOMNE

Ruinart Julien Sebbag

Ruinart ouvre un resto éphémère avec Julien Sebbag, Céline Pham et les chefs les plus en vue

Julie En 12 Chapitres

Julie (en 12 chapitres) : le Bridget Jones intello de la Génération Z

Jeffrey Cagnes

Jeffrey Cagnes ouvre la nouvelle pâtisserie star des Batignolles

Nouveaux Brunch Paris

Les nouveaux brunchs à tester cet automne

Jean Paul Gaultier

Cinémode : l’expo phénomène de Jean Paul Gaultier qui emballe la Cinémathèque

À la une