Une rétrospective Godard en collab’ avec Chanel à la Cinémathèque

La Nouvelle Vague, c’est chic et l’esprit ciné club retrouve un souffle de glamour inespéré. La preuve : la rétrospective Godard s’affiche comme l'événement de la rentrée avec la complicité de Chanel et des amie de la maison. Rien que ça !

Les Parisiennes intellos chics et arty girls sont donc sur le pied de guerre pour s'engouffrer dans ce temple du 7e art parisien qu’est la Cinémathèque dans le 12e. La première session, mercredi dernier, réunissait tout ce que Paris compte de personnalités en vue, et inaugurait ce cycle couture exceptionnel avec Le plus vieux métier du monde, hommage à Anna Karina, en tête d’affiche du film..

Une esthétique plus que jamais contemporaine

Réalisateur révolutionnaire, figure de la Nouvelle Vague, Jean-Luc Godard est le pape du cinéma d’auteur français contemporain (Delerm, Desplechin ou Garrel s’en revendiquent clairement) et le porteur d’une esthétique incarnée par les icônes des 70’s (Anna Karina, Jean Seberg, Brigitte Bardot ou encore Isabelle Huppert) plus que jamais au goût du jour, inspirant les jeunes muses parisiennes, à commencer par Jeanne Damas

Des projos et des rencontres

Au programme : tous les films cultes du réalisateur, à voir et revoir. À commencer par Bande à Part avec Sami Frey, Anna Karina et Claude Brasseur, deux jeunes malfrats et une jeune fille qui tentent de dérober l'argent volé au fisc par l'oncle de cette dernière.

Autre revival merveilleux : À bout de Souffle, une love story entre un voyou incarné par Jean-Paul Belmondo et une Américaine campée par Jean Seberg ou encore le Mépris avec Bardot et Piccoli à Capri.

Pour aller plus loin : des rencontres et des conf’ comme la séance avec Nathalie Baye pour présenter Sauve qui peut avec Jacques Dutronc et Isabelle Huppert.

Autre temps fort : Une femme mariée, présenté par Macha Méril elle même. Rôle principale du film, elle y incarne une rédactrice de mode adultère, comme le raconte Godard : "Ceci est l'histoire d'une femme, son histoire très particulière pendant un temps très court, 24 heures exactement. Ce film commence par un baiser : celui qu'échangent, un après-midi, Charlotte et un homme dans un meublé d'un quartier anonyme. Lui est acteur. Elle, rédactrice féminine dans une revue de mode." Dimanche 12 janvier à 18h30

Rétrospective Jean-Luc Godard, jusqu'au 1er mars 2020.

Découvrez toute la programmation ainsi que l'exposition sur les vampires, de Dracula à Buffy.


Découvrez également les spectacles à booker cette année et la meilleure série de l'année "une île".

Clémence Renoux

Où le trouver ?

Cinémathèque Française

51 Rue de Bercy

75012 Paris

Autres suggestions

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus