Quantcast

Les 10 commandements pour éviter les kilos en trop pendant les fêtes

Regime Noel

Avec le confinement, les clubs de sport fermés, les sandwichs foodporn qu’on se commande à tour de bras, la truffe, le vin et le foie gras… C’était déjà un peu limite question petits bourrelets. Mais avec Noël qui arrive, ça sent déjà le + 3 kilos sur la balance. Comment éviter les pots cassés, l’indigestion et la dépression bien déprimantes de janvier quand on sera enfin déconfinés ? Décryptage.

Avant

1. Efficace et pas cher. S’il y a bien un moment où il faut se mettre au jeûne intermittent, c’est maintenant. La seule chose à faire : passer 16h de suite sans manger (nuit comprise). Le corps déclenche alors le glucagon : l’hormone de déstockage du gras. C’est magique. On profite du télétravail pour mettre à bien cette pratique détox facile en déjeunant à l’heure qu’on veut.

2. On se remet au sport fissa malgré la fermeture des salles… histoire de ne pas ramasser les pots cassés en janvier pile au moment où les restos vont rouvrir leurs portes. En s’inscrivant par exemple à un cours de sport en plein air avec Urban Challenge qui dispense des bootcamps d’1h avec des pompiers tous les jours dans les parcs des quatre coins de Paris (10 € le cours). On peut aussi télécharger une appli de running motivante comme RunKeeper ou tout bêtement en suivant les meilleurs cours de sport à la maison. Il n’est jamais trop tard pour s’y mettre.

3. On anticipe ! En se pré-commandant par exemple une petite cure de jus dès le 26 décembre livrée partout en France + une thérapie de nutricosmétiques détox & minceur hyper performante à commencer dès qu’on la reçoit à base d’artichauts, ascophyllum et curcuma qui combinent les actions coupe-faim, d'élimination et de détox. Ça met dans le bain de ne pas faire “n’importe quoi”.

Pendant

4. On adopte les 5 astuces dîners de fêtes de Valérie Espinasse, micronutritionniste :

- Privilégier les protéines : viandes, poissons, crustacés et même le foie gras

- Minimiser voir zapper complètement les féculents : pâtes, riz, pommes de terre et pas de pain

- Privilégier le champagne extra-brut qui est le moins sucré

- Minimiser les desserts : mieux vaut quelques bouchées pour le plaisir plutôt que la part entière

- Privilégier l’eau gazeuse qui donne une illusion festive et s’imposer de boire un verre d’eau entier après chaque verre de vin

5. Allez-y “mollo” sur les portions. Surtout si vous êtes la maîtresse de maison. L’idée étant de faire plaisir, pas de frôler l’indigestion. En servant par exemple un apéro-entrée avant de passer direct au plat principal avec des morceaux de saumon d’exception à picorer sur des pics et non sur des toasts. Autre principe de base : on ne se ressert pas et on mange doucement en mâchant, pour kiffer.

6. On applique le système de compensation et on se fait plaisir avec du light et du beau. Impossible de résister à la bûche ? On commande le plus beau plateau de fruits de mer de Paris à La Lorraine à déguster longuement. Et on s’en tient là pour le plat principal.

Fan de dinde aux marrons ? On opte pour une extraordinaire corbeille de fruits givrés pour le dessert avec des dattes, citrons, mangues et mandarines en dessert signée Fruttini. Si vous êtes invité.e, il suffit de faire l’impasse sur les petits gâteaux apéro et le fromage sans passer pour l’anorexique de service.

7. On se bouge. Si vous avez le courage d’une petite séance de jogging tous les jours, c’est génial. La flemme ? Jouez quand même le “less is more” en vous offrant une séance de yoga le 24 à l’heure du déj’, une bonne balade à pied d’1 h sur les quais ou une balade en forêt le 25 au matin pour respirer le bon air, aller chercher le pain ou la bûche. Tout cumulé, ça finit par faire, et ça met de bonne humeur.

Après

8. On ne boulotte pas les restes. À force de ne pas vouloir gâcher, c’est notre organisme qu’on pourrit de l’intérieur avec des toxines et du gras. Que faire des restes de foie gras, du beurre Bordier et du saumon ? Congelez ou faites plaisir aux autres avec l’appli GEEV.

9. Convivialité ne signifie pas forcément “bouffer. Si vous avez enchaîné un dîner de réveillon + une grosse bouffe, organisez les soirs suivants une grande tablée autour d’un jeu de société, en proposant de se boire un Bone Broth, le bouillon préféré des brindilles pour récupérer un teint de poupée ou de regarder un film avec une bonne tisane bien détox qui cleane votre tube digestif

10. On fait “autre chose... Si on reste à Paris, on en profite pour truster les spas et hammams ouverts à Paris pendant les fêtes. On se raconte autant de bêtises que devant une bouteille de vin, tout en permettant à son tube digestif de faire une petite pause.

Découvrez aussi toutes les nouvelles tendances minceur à adopter et la pizza des filles healthy.

Autres suggestions

La semaine de Do It

À la une

Inscrivez-vous à notre newsletter !