Quantcast

Que vaut la saison 4 de The Handmaid's Tale sur OCS ?

The Handmaids Tale Saison 4

Il y a presque deux ans, la saison 3 nous avait laissé·e·s plein·e·s d’espoir et d’interrogations. Que va-t-il advenir des esclaves et enfants de Gilead, l’effroyable république dystopique dépeinte dans The Handmaid’s Tale (La servante écarlate en VF) ?

Adaptation acclamée du roman féministe de Margaret Atwood, événement série parmi les plus attendus de 2021, l’épique saison 4 débarque dès le 29 avril en US+24 sur OCS. Et ne déçoit pas.

Previously chez les fachos...

Spoiler alert : le paragraphe suivant contient des révélations sur la saison 3.

Reprenons. Non sans se faire tirer dessus, June avait réussi à faire évacuer de Gilead pas moins de 86 enfants (dont son propre bébé un peu plus tôt) et quelques Martha, direction le Canada libre. Elle aurait pu partir aussi, mais refusait alors que son aînée continue à se faire lobotomiser sur place. Bien déterminée à dézinguer les têtes pensantes de la dictature, elle devenait alors (si elle ne l’était pas déjà) l’ennemie publique numéro 1, traquée jusque dans les moindres recoins de forêts. Pendant ce temps, Nick devenait un Eye infiltré, quand les Waterford, arrêtés, balançaient l’un sur l’autre, cuisinés par le gouvernement américain en la personne de Mark Tuello.

Ce qu’on peut vous dire sur la saison 4

Difficile de raconter les grandes lignes sans révéler de scoop. Pour autant, depuis une ferme planquée à la frontière de la terre promise, June se prend d’affection pour la jeune Épouse qui les héberge, cruelle en apparence, mais surtout rongée par un violent traumatisme. Avec les autres Servantes, elles planifient leur fuite, tout en cherchant à éliminer si possible un maximum de Commandants au passage.

Plus remontée que jamais, Tante Lydia jure de venger l’extradition des enfants et d’en découdre avec June. En terre libre, Luke, le mari pas si passif, tente de lever des fonds et réveiller les consciences pour mettre un terme à Gilead, toujours aidé par Moira. Les extradées et enfants tentent de reprendre le cours d’une vie normale après avoir subi le pire. Alors que le couple Waterford ne s’est jamais autant déchiré, une étonnante révélation devra les lier à tout jamais...

Elisabeth Moss, ce génie

Son personnage possède la détermination froide de Scarlett O’Hara et le stoïcisme à toute épreuve de M dans la saga James Bond. Elisabeth Moss mérite toujours son Golden Globe reçu pour son rôle de June Osborne, icône féministe parmi les plus badass de l’histoire des séries. Déjà excellente dans Mad Men, l’actrice dévoile dans cette saison 4 - pour laquelle elle réalise trois épisodes - une nouvelle facette de son talent en incarnant cette leadeuse devenue gourou, capable de fomenter des assassinats de sang froid et se faire éclabousser de la cervelle de son allié sans ciller. La nouvelle devise de June ? Diviser pour mieux régner… surtout quand on n’a plus la capacité d’agir.

Un tournage rocambolesque

Aussi extraordinaire que l’intrigue de cette nouvelle saison, son tournage a été plus que compliqué par la pandémie, comme en témoignait récemment le showrunner et producteur Bruce Miller à Deadline.

Des scènes ont dû être modifiées pour limiter les équipes présentes sur le plateau, quand des acteurs n’ont simplement pas pu se rendre sur place à cause des restrictions aux frontières et des quarantaines de deux semaines imposées en Ontario, lieu du tournage. Ouf : le résultat reste aussi cool que les saisons précédentes, avec une noirceur encore plus palpable.

Saison 4 inédite dès le 29 avril en US+24 sur OCS

© 2021 Hulu

Découvrez aussi la nouvelle série dingue des créateurs de La Casa de Papel et notre avis sur Confronting a serial killer.

Autres suggestions

La semaine de Do It

Nomadism

Glamping : des virées stylées en van dignes d’un palace

week-end-ascension

Que faire à Paris le week-end des 28 et 29 mai ?

bijoux

LES BIJOUX PARFAIT POUR BRILLER SOUS LE SOLEIL

Ajaccio

Ajaccio : nos adresses préférées pour une escapade de rêve

carrie-solomon

LE BREAKFAST CALIFORNIEN QUI A TOUT BON

Giorgio

Le nouveau brunch italien en terrasse

fete-des-meres

LES CADEAUX À MOINS DE 50 € POUR LA FÊTE DES MÈRES

Livre Mai

3 bons romans à dévorer pour les ponts de mai

fete-des-meres

TELLE MÈRE, TELLE FILLE !

massage-cellulite

3 SOINS POUR ATOMISER LA CELLULITE À MOINS DE 100 €

flambeau

LE FLAMBEAU : QUE VAUT LA SUITE DE LA SÉRIE DE JONATHAN COHEN SUR CANAL+ ?

Baguettes Paris

Où trouver les meilleures baguettes de Paris ?

Valmont

Un après-midi mère-fille pour se faire chouchouter dans un palace

seins

COMMENT AVOIR LES PLUS BEAUX SEINS DE PARIS ?

Vignes

2 virées insolites pour tout savoir sur les vins et champagnes

vital

LE SECRET BEAUTÉ DE JENNIFER ANISTON

Spectacles

5 spectacles à booker absolument

Les Jardins De Coppelia

Une virée normande entre mer et campagne… sans voiture

best breakfast in paris

Où se taper un breakfast d’auteur à Paris ?

Sando

Où déguster un sando, ces sandwichs japonais ultra-fluffy ?

tartes-fraises

OÙ SE TAPER UNE TARTE AUX FRAISES DE FOLIE ?

sandales

LES PETITES TALONS QUI ONT TOUT BON

Parfums

8 parfums qui sentent bon le printemps

series-mai

LES 3 BONNES SÉRIES À VOIR EN MAI

Maillot De Bain Homme

10 shorts de bain de beau gosse

Dott

Itinéraire d’un dimanche parfait à Paris

Cova Patisserie Italienne

Une pâtisserie chic comme à Milan

que-faire-en-mai

Tout ce que vous devez faire à Paris en mai

Lodge Loire Valley

Insolite : des lodges perchés en pleine forêt à 1h30 de Paris sans voiture

19m

Le 19M : le nouveau centre initié par Chanel dédié aux métiers d’art

Brasserie Lonchamps

La nouvelle terrasse plein soleil à réserver ASAP

Recette Ceviche

Comment préparer un ceviche vite fait, bien fait ?

expos-printemps

LES EXPOS STARS À VOIR EN CE MOMENT

festivals-ete-2019

Les festivals les plus stylés de l’été

À la une