Quantcast

Adrien Cachot, le jeune (top) chef qui compte

Adrien Cachot

De son passage à Top Chef, on retiendra sa maîtrise impromptue du flambadou, son flegme à toute épreuve, ses idées de plats originaux façon #yolo et son appétence pour les produits tripiers. Adrien Cachot, finaliste de la 11eme saison du télécrochet culinaire, s’est fait une place dans le cœur des foodies et comptabilise déjà plus de 154k abonnés sur Instagram. “Top Chef m’a apporté un peu plus de confiance en moi et une crédibilité en tant que jeune chef”, nous confie-t-il au lendemain de la diffusion de la grande finale.

Pourtant jusqu’ici, son restaurant Détour dans le 9ème arrondissement était resté plutôt confidentiel. Visez plutôt : un menu surprise pour faire déguster discrètement des abats (malin !), 16 places en salle, Adrien seul à la popote et à la plonge, parfois même au service pour aider sa compagne Emie (“une femme d’une douceur absolue et qui l’accompagne de façon très poétique”, précise un proche du couple). Avec son amoureuse d’ailleurs, le chef affirme former un véritable duo : “Si aujourd’hui je suis où je suis, c’est en partie grâce à elle”. À deux, il paraît que c’est toujours mieux...

Pluie de mentors

Coaché dans l’émission par le chef trois étoiles Paul Pairet, les deux ont noué une vraie relation de confiance. À son sujet, Adrien nous confie : “Je le kiffe trop, j’ai trop envie d’aller manger chez lui” (dans son restaurant Ultraviolet à Shanghai, ndlr). Il faut dire que Pairet laissait toujours le champ libre à l’incroyable créativité de son poulain, toujours dans la bienveillance et avec un soutien sans faille.

Mais avant de rencontrer son chef de brigade à la télé, Adrien Cachot a fait ses armes auprès de mentors et amis comme Christian Etchebest, Nicolas Magie ou encore Vivien Durand pour ne citer qu’eux. “Je suis fier d’avoir pu un peu les représenter, et j’espère avoir incarné les bonnes valeurs”, précise-t-il. Sûr que son dessert de finale au message écologique, mettant en scène un faux gobelet en plastique, restera dans les annales.

L’affaire à suivre

Depuis le tournage, le sympathique barbu s’est détourné de sa première adresse parisienne pour y placer bientôt un autre chef. Il s’avoue en quête d’un nouveau lieu parisien (“idéalement toujours dans le 9ème”) pour laisser s’exprimer sa cuisine : “J’ai envie que ça bouge ! Je ne voudrais pas être mis dans une case, j’ai envie de m’amuser et j’espère que ce sera un resto sympa, ludique et cool”. Une chose est certaine : le meilleur reste à venir.

 

Découvrez aussi les sandwichs et délices street à tester une fois dans sa vie et les terrasses à réserver d’urgence.


 

Autres suggestions

La semaine de Do It

À la une

Inscrivez-vous à notre newsletter !