Le Calendrier de l'Avent

9 gestes antipollution hyper faciles à adopter

Vous aimeriez faire un effort pour devenir “plus green” mais vous ne savez pas comment vous y prendre ? Do It In Paris vous a concocté une liste de gestes antipollution si faciles à adopter que vous ne les sentirez pas passer…

Zapper les bougies

Diffuseur Buongiorno d'Acqua di Parma

C’est triste, mais il va falloir supprimer les bougies parfumées de notre vie. À Paris, la pollution dans votre appart’ est 8 fois supérieure à celle de l'extérieur… La faute entre autres aux bougies qui dégagent des particules fines en masse.

Le bon geste : s’offrir les sent-bon “healthy” pour la maison des maisons les plus sexy du genre… Comme les diffuseurs à bâtonnets d'Acqua di Parma, l'extraordinaire parfumeur italien (68 €, disponibles aux Galeries Lafayette des Champs-Elysées).

Zapper Google

Moteur de recheche écologique, alimenté par des énergies renouvelables

Ras le bol d’avoir l’impression d'être surveillée par Big Brother et d’enrichir les GAFAM (l’acronyme des géants du web : Google, Facebook, Apple, Amazon et Microsoft) chaque fois que vous dégainez votre smartphone ?

Le bon geste : on télécharge Ecosia sur nos ordinateurs et on laisse Google derrière. Ce moteur de recherche gratuit plante un arbre pour chaque recherche ! À 100 % alimenté par des énergies renouvelables, son bilan carbone est totalement négatif. Le must ? Vos datas et infos perso sont protégées avec Ecosia.

Zapper les lingettes intimes

Crèmes hydratantes pour les parties intimes

Le saviez-vous ? En plus de dégommer votre flore vaginale, les lingettes sont un des plus puissants polluants. Elles engendrent 20 fois plus de déchets que les sprays et crèmes.

Le bon geste : si vous voulez vraiment vous rafraîchir le minou, on suit les conseils de la gynéco Odile Bagot en utilisant des crèmes hydratantes (8,99 €) réservées aux parties intimes et dispo chez Monoprix, à utiliser avec un mouchoir en papier et un spray d’eau thermale. Bilan carbone zéro assuré… en gardant un kiki qui sent bon.

Zapper le gaspillage alimentaire

Livraison de produits alimentaires invendus par les restaurants

Le gaspillage alimentaire, c’est la 3ème cause de pollution au monde. Éviter le gâchis s’avère la meilleure manière de jouer les écolos. Les Parisiennes feignasses vont adorer : on a trouvé mieux que Ubereats et Deliveroo pour enrayer ce fléau.

Le bon geste : on télécharge Too Good To Go, pour se procurer tous les invendus des restaurants, des primeurs et même des boulangeries du quartier à moindre prix.

Comme sur les applis de livraison, vous n’avez qu’à sélectionner votre quartier et le type de nourriture que vous préférez… Reste à passer chercher votre panier surprise, composé d’une sélection des invendus de la journée.

Zapper les bouteilles en plastique

Recycler avec les gourdes Chilly's

Une Française consomme en moyenne 70 petites bouteilles en plastique par an et seulement 18 % de nos déchets sont recyclés. Essayez de visualiser l’impact qu’on a sur le continent de plastique au niveau national.

Le bon geste : s’offrir une superbe gourde Chilly’s (30 €) hyper stylée en inox pour toujours avoir de l’eau fraîche sur soi. Vous allez faire des économies.

Zapper les déplacements polluants

Se déplacer en trottinette électrique à Paris

Vous ne vous déplacez qu’en scooter ou en bus ? Profitez de la mode du zéro déchet pour muscler votre popotin tout en faisant une bonne action pour l'environnement.

Le bon geste : on télécharge les applis de trottinette électrique pour faire des trajets au bilan carbone zéro et profiter du plein air. En plus de ça, on mêle l’utile à l’agréable parce qu’on économise sur sa carte Navigo et son appli Uber.

Zapper les sacs… en tissu

Sac en filet plus écologique

Breaking news : les tote bags émettent plus de carbone à la réalisation que les sacs en plastique. Les sacs en tissus devraient être utilisés au moins 130 fois pour devenir moins polluants que les sacs plastiques à usage unique. Halte à la multiplication des tote bags.

Le bon geste : on cède à la mode du sac filet (12,99 €) comme dans les défilés Celine pour faire son marché. La solution idéale pour être écolo et branchée.

Zapper le steak-frites quotidien

Réduire la consommation de viande

D’après une étude menée par Havard, réduire la consommation de viande serait aussi efficace pour l’environnement que de réduire de moitié le nombre de véhicules sur terre.

Le bon geste : on devient flexitarien pour limiter son empreinte carbone. Le principe ? Limiter sa consommation de viande, sans pour autant se priver totalement. Traduction : on se tape un rosbif, mais seulement une ou deux fois par semaine, et un très bon ! Le reste du temps, on se la joue veggie (avec des œufs). Le compromis parfait pour les accros au saucisson soucieuses de l’environnement.

Zapper les cotons jetables

Coton réutilisables Leaves&Clouds plus énologique

En moyenne, une Française utilise 180 cotons par mois. Le problème ? L’industrie du coton est l’une des plus polluantes. Elle consomme notamment 24 % des pesticides produits dans le monde entier. Alors pour ne pas utiliser des produits plein de pesticides sur notre visage, on arrête les cotons jetables.

Le bon geste : on s’achète ces cotons réutilisables de la marque Leaves&Clouds (19,99 € pour 5 cotons) qu’on peut mettre à la machine après chaque utilisation et qui, en plus d’être green, nous feront faire des sacrées économies.


Découvrez aussi : pourquoi vous n’avez pas besoin de plus que 34 affaires dans votre placard et les meilleures crèmes anti pollution.

Poppy Jordan

Autres suggestions

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus