Le livre qui revisite le roman culte de Nabokov

Et si le célébrissime roman de Nabokov tirait ses racines non pas d’une imagination débordante mais d’un sombre fait divers ? Dans un livre-enquête passionnant, la journaliste Sarah Weinman s'attelle à démontrer comment l’enlèvement d’une petite fille américaine en 1948 (soit quinze ans avant la publication de Lolita aux US) a inspiré le livre devenu classique de l’écrivain russo-américain. Trois raisons pour lesquelles cette investigation va vous obséder.

Un succès infiniment controversé

Vous avez loupé un train ? Petit récap’. Tantôt qualifié de chef-d’œuvre pour son écriture poétique, souvent décrié pour ses propos sulfureux, Lolita raconte la passion dévorante d’un homme pour une très jeune adolescente. Vendu à des millions d’exemplaires dans le monde, le livre continue à faire couler beaucoup d’encre.

C’est la raison pour laquelle Sarah Weinman à cherché à établir un parallèle entre l’écriture de cette œuvre controversée et la sordide affaire d’enlèvement de Sally Horner, une petite fille de onze ans : Nabokov, bloqué dans l’écriture de Lolita, se serait très grandement inspiré de ce terrible événement pour finir son roman. Ce qui relancerait encore une fois le débat de l’immoralité de cette œuvre.

Un fait divers à l’origine d’un classique littéraire

Les acteurs Sue Lyon et James Mason dans le film Lolita de Vladimir Nabokov

Dans son enquête, Sarah Weinman raconte que peu de temps après la publication de Lolita, un journaliste curieux avait osé établir un parallèle entre l’enlèvement réel d’une petite fille par un pédophile et le roman honni puis ovationné de l’écrivain. Furieux, les Nabokov ne s’étaient pas gênés pour lui fermer le clapet. Sauf que cinquante ans plus tard, pas de chance, un universitaire spécialiste de l’écrivain remet le couvert et parvient à démontrer des liens solides entre ce fait divers et le roman.

Ce serait grâce à ce premier cas connu d’enlèvement d’une enfant abusée près de deux ans par son bourreau que Nabokov aurait osé abordé un thème qui le travaille : le désir interdit pour un enfant.

Verdict

En plus de nous emmener dans le processus passionnant de l’écriture d’un roman devenu classique dans le monde entier, Sarah Weinman nous livre une enquête qui se lit comme un thriller inlachable. A-t-elle raison de parier que Nabokov s’est vraiment servi d’un abus épouvantable d’une enfant pour entrer dans la postérité ? Si oui, cela redistribue-t-il les cartes du jugement qu’il faut porter à l’œuvre ? À vous d’en juger !

Lolita. La véritable histoire, Sarah Weinman, Seuil, 22€

7 pépites littéraires à dévorer bien au chaud

Héloïse Rocca

Autres suggestions

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus