Les nouveaux restaurants à tester avant tout le monde

Quels sont les restaurants attendus au tournant à la rentrée ? Quelles sont les tables les plus prisées des critiques gastronomiques cette année ? Petite short list à destination des super foodies pour booker avant tout le monde les restos dont tout le monde va parler cette année !

Dans la catégorie “nippon”

Restaurant japonais Otaga par le chef nippon Shinichiro Ogata dans le marais à Paris

Le bon spot : Ogata.

C’est l’événement de la rentrée : l’ouverture d’un lieu aussi inspirant et zen que spectaculaire par le designer Shinichiro Ogata, idolâtré au Japon. Véritable génie, il a choisi les murs d’un hôtel particulier du Marais pour inaugurer une première adresse “internationale” pensée comme un temple de la culture japonaise, installée sur 3 étages entre la boutique dédiée à l'art du thé, la pâtisserie wagashi, un concept-store déco autour de l’artisanat, une galerie d'art contemporain et un salon de thé… Clou du spectacle : un restaurant gastronomique au dernier étage où tous les foodies veulent déjà leur résa. Installé au bar ou sur une grande table dans une atmosphère quasi monacale, la cuisine déploie en finesse la tradition japonaise plus contemporaine que jamais : à partir de 45 € le menu déj’ et 65 € le dîner.

Ogata, 16 rue Debelleyme, 75003 Paris

Dans la catégorie “instagrammable”

La brasserie branchée Mon square décoré par Mathias Kiss et Florence Lopez avec une terrasse jardin chauffée

Le bon spot : Mon Square.

La nouvelle brasserie mondaine et la terrasse jardin chauffée qui fait vibrer le 7e, c’est ici que ça se passe… Biberonné chez les frères Costes, Quentin de Fleuriau a vu juste en confiant la mise en scène grandiose à l’architecte Florence Lopez avec entre autres un arbre monumental qui surplombe le grand bar central ou les toiles de l’artiste Sacha Floch Poliakoff sur les murs du Salon Rose… En prime, Mathias Kiss a scénographié un salon privé tout en miroir. Glam’ ! À la carte : des classiques chics bien vus pour réjouir la clientèle de quartier : risotto de homard, tartare de bœuf au couteau et profiteroles caramel au beurre salé.

Mon Square, 31 rue Saint-Dominique, 75007 Paris

Dans la catégorie “bouillon”

Bistrot de L'épi d'or par Jean François Piège

©EuroChef_reseau et ©Artsgastronomie

Le bon spot : L’Épi d’or de Jean-François Piège.

Après La Poule au Pot qui célèbre la cuisine bourgeoise à la française, Élodie et Jean-François Piège récidivent dans la réhabilitation d’une autre grande institution parisienne des Halles qui s’apprête à rouvrir fin janvier : l'Épi dOr. Même recette du succès : le couple conserve l’A.D.N. des lieux et la tradition bistrotière des années 20 : murs habillés d’assiettes anciennes, natures mortes au mur, mosaïques au sol, banquettes en cuir, lampes en pâte de verre et grand bar en zinc. Un revival cependant nettement plus populaire et accessible, dans l’esprit bouillon qui agite Paris autour de plats comme le steak tartare, le pâté en croute, le croque-monsieur ou l’agneau de 7h.

25 rue Jean-Jacques Rousseau, 75001 Paris

Dans la catégorie “foodporn”

Restaurant foodporn Mokoloco par Moko Hirayama et Omar Koreitem avec le burger aux boulettes de bœuf pané sauce à l’anchois

©Solenedvy et ©KKParis

Le bon spot : Mokoloco.

Une sévère addiction s’étend sur Paris. En cause ? Un burger aux boulettes de bœuf pané sauce à l’anchois, dont semble-t il on ne décroche pas simplement… Les dealeurs ont été identifiés : Moko Hirayama & Omar Koreitem, bande de malfaiteurs gourmands de Mokonuts, la table d’auteur dont tout le monde parle dans le 11e (élu Prix du Fooding 2017). Attenante à la maison mère, la team a ouvert une sandwicherie dans une ancienne blanchisserie, tiens donc, avec 3 sandwichs du jour qui vous mènent au nirvana en version clubs ou buns, dealés non stop de 11h à 17h.

Mokoloco, 74 rue de Charonne, 75011 Paris

Dans la catégorie “bar à cocktails”

Bar à cocktail dragon par Cyril Lignac décoré par le sudio KO

Le bon spot : Dragon de Cyril Lignac.

La boucle est bouclée rue du Dragon avec le potentiel chic et glam’ dont Lignac a le secret. Ouvert juste en face d’Aux Prés et du Bar des Prés, Dragon, nouvelle adresse décorée par le Studio KO (la célèbre mise en scène du Chiltern Firehouse, c’est eux...) fait le bonheur des Parisiennes dans une atmosphère de salon tamisé aux inspirations asiatiques. Le concept est simple : des cocktails d’auteur comme le “Baiser du Dragon” à base de vodka Zubrowka, shiso, citronnelle, aloe vera, sirop de vanille maison et jus de citron (17 €) à accompagner de petites assiettes comme la mortadelle à la truffe (10 €) ou encore du foie gras de canard mi-cuit (18 €). Un shoot de bonheur avant l’inauguration en mars de la première table italienne du chef dans le 15e : Ischia.

Dragon, 34 rue du Dragon, 75006 Paris

Dans la catégorie “réouverture après travaux”

Portrait du chef étoilé William Ledeuil au bistrot KGB

Le bon spot : KGB.

L’incendie du restaurant “bis” de William Ledeuil a permis au chef de donner un coup de frais à la déco et de mettre à nouveau en lumière la cuisine admirable du chef étoilé au cœur de son bistrot dauteur accessible installé à quelques pas de son vaisseau amiral aka Ze Kitchen Gallery. La signature du KGB ? Ses Zors dœuvre, petits plateaux d’entrées ultra parfumées - bouillon, carpaccio, bouchées…- façon mezzés pour tout goûter et ses plats extraordinaires qui twistent souvent une bonne dose d’Asie comme ses gnocchi sardes, moules de bouchot, bouillon de coquillages ou un encornet, patate douce, curry vert de fenouil. Comptez 30 € à l’heure du déjeuner et 55 € le menu du soir.

KGB, 25 rue des Grands Augustins, 75006 Paris

Dans la catégorie “cave à manger”

Portrait du chef Aldwin Beets devant sa cave à vin La Parade

Le bon spot : La Parade.

Courrez-y avant la foule ! Aldwin Beets a fait ses armes chez Alain Passard, Alain Ducasse ou encore Guy Savoy avant de devenir le boss, avec Elliot Lefevre, de La Parade, une petite adresse de folie comme les bobos de bon goût de l’Est parisien et amateurs du Fooding les aiment. Lieu du crime ? Goncourt, pouvait-il en être autrement ? Cantine à l’heure du déj’ avec formule à l’ardoise, brunch le week-end et cave à manger le soir avec of course une belle carte de vins naturels (sélection par la sommelière Raphaëlle Campion) et des cocktails préparés par le mixologue Anthony Zamora, fondateur du Xaman Bar, élu meilleur bar du monde par Big 7 Travel.

La Parade, 2 rue des Goncourt, 75011 Paris

Dans la catégorie “revival bistronomique”

Bistronomique Dupin avec des poutres apparentes, un plafond végétal et une grande table d’hôtes sur laquelle on déguste légumes anciens-émincé de canard cuit et figues, butternut-châtaignes-champignons et Saint-Jacques par le jeune chef Nathan Helo

Le bon spot : Dupin.

La relève est assurée dans ce bistrot culte de Sèvres Bab’ qui fait désormais la part belle au végétal et à la cuisine. Désormais renommé Dupin, le bistrot d’auteur s’est refait une santé avec le tout jeune chef Nathan Helo qui succède à François Pasteau. Challenge réussi également côté déco qui garde l’esprit maison de famille avec des poutres apparentes, un plafond végétal et une grande table d’hôtes sur laquelle on déguste légumes anciens-émincé de canard cuit et figues, butternut-châtaignes-champignons et Saint-Jacques et la tarte du jour au mètre (menu entrée-plat et dessert 42 €).

Dupin, 11 rue Dupin, 75006 Paris

Dans la catégorie “italien stylé”

Classiques de la cuisine italienne idéalement maitrisés avec spritz, margarita, incroyables gnocchi, pizza à la truffe, beignets au chocolat fondant au restaurant italien Zola

Le bon spot : Zola, au cœur du Passage des Panoramas.

Pastalover ou pizzamaniac ? C’est la question existentielle qu’on se pose dans la nouvelle adresse du charismatique restaurateur Jean Valfort (Farago, Astair) qui joue à fond les ballons la carte de la Social Food et de la générosité au cœur du passage des Panoramas... Tous les ingrédients de la table de potes efficace et qui font plaisir à tout le monde sont réunis : des bons produits italiens, un décor canon, et des classiques idéalement maitrisés à petit prix : spritz, margarita, incroyables gnocchi, pizza à la truffe, beignets au chocolat fondant. Sans nul doute, le carton rital de la rentrée.

Zola, 62 passage des Panoramas, 75002 Paris

Découvrez aussi la table latino-asiatique SinKo et la nouvelle adresse de l'Artisan Libanais.

Elodie Rouge

Autres suggestions

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus