Quantcast

Les 8 nouvelles terrasses stylées qui font l'été

Nouvelles Terrrasses

C’est la nouvelle saison des terrasses ! Quels sont les nouveaux spots où il sera bon d’être vu·e et voir cet été ? Notre listing des lieux les plus stylés. Pensez à faire péter les réservations pour avoir votre place au soleil.

La plus cachée : Monsieur Aristide

La terrasse de Monsieur Aristide

Alerte mignonnerie à Montmartre… Ne cherchez plus votre spot brunch ou apéro. C’est dans les jardins du café Aristide que ça se passe, avec deux terrasses en escalier lovées dans un boutique hôtel tout droit sorti d’Amélie Poulain en haut de la rue Lepic. Chaque week-end, un super brunch à 36 € avec boissons, jus, viennoiseries, œufs et desserts. Le soir : les super mezzés de Bonhomie sont au rendez-vous (hoummos, stracciatella betterave, pasta, choux fleurs rôtis, à partir de 11 €) à dévorer avec les cocktails du boss de Little Red Door. Bon à savoir : meilleur moment d’ensoleillement à 14h !

Monsieur Aristide 3 rue Aristide Bruant, Paris 18e, 01 42 64 33 33

La plus abritée : Plume

La terrasse de Madame Rêve

L’inauguration de Madame Rêve, le 5 étoiles lové dans l’ancienne Poste du Louvre ouvert par Laurent Taïeb, a créé l’événement. Cet été, c'est son rooftop qui fait sensation en ouvrant ses portes . On fonce tester son restaurant japonais dont tout le monde parle, La Plume, qui possède l’une des plus belles vues de Paris et un patio du tonnerre, plein soleil à l’heure du déjeuner pour se régaler d’un poulet karaage (30 €), de soles en tempuras (40 €) ou saumon teriyaki (30 €). À noter : leur brunch très accessible, à la carte, pour ensoleiller son dimanche à coups d’avocado toast et œuf poché (18 €), la carte de pâtisseries Pierre Hermé (16 €) avec mention spéciale au cheesecake… Autre possibilité : truster la terrasse hyper privilégiée pignon sur la rue du Louvre et la Bourse de Commerce pour un petit déjeuner au soleil ou un drink le soir.

La Plume Paris 43 rue Étienne Marcel, Paris 1er, 01 80 40 77 40

La plus attendue : Mimosa

La terrasse Mimosa

L’ouverture de la brasserie mondaine de Jean-François Piège à l’Hôtel de la Marine a été le phénomène de l’hiver. Sa terrasse plein soleil, à l’abri des voitures dans cette cour ultra-préservée, s’affiche comme le must-go de la saison printemps-été pour profiter des beaux jours et se régaler des kifs méditerranéens du chef : œuf mimosa à la poutargue (18 €), salade de fenouil, poutargue et stracchiatella (24 €) et leurs extraordinaires boulettes sauce tomate burrata à boulotter avec des pommes allumettes (26 €). Miam.

Mimosa 2 place de la Concorde, Paris 1er. 01 53 93 65 52

La plus mondaine : Gigi

La terrasse de chez Gigi

C’est le big buzz terrasse de l’année. Après Saint Tropez et Val d’Isère, Laurent de Gourcuff a installé son concept de resto festif de vacances à Paris pour la plus grande joie de ses habitués chics. Il fallait un spot digne de ce nom pour accueillir sa clientèle VIP : c’est au dernier étage du Théâtre des Champs Elysées (ex Maison Blanche) que la magie opère avec une vue stupéfiante et deux terrasses qui ont tout bon. Pour le reste : on connaît la chanson : vitello tonato (26€) carpaccios de poisson ( à p. de 27€), spaghetti à la langouste à partager (42 €) et rosé à gogo avec un orchestre de folie pour ambiancer les folles soirées…

Gigi Paris 15 Avenue Montaigne, Paris 8e 01 47 23 55 99

La plus beach party : La plage parisienne

La terrasse de la plage Parisienne

Le 15e tient enfin le spot glam’ et festif qu’il méritait. Quand Thierry Costes reprend La Plage Parisienne sous la houlette de Beaumarly, c’est la folie. Et pour cause : la scéno de ce lieu hors norme a été confiée à Martin Brudnizki (le décor flamboyant du club privé Annabel’s et du Sexy Fish à Londres, c’est lui) dans l’esprit d’une guinguette inspirée d’un Déjeuner des Canotiers d’Auguste Renoir et des années folles. Cherry on the baba ? La terrasse les pieds dans l’eau, digne d’un plage privée de Saint-Tropez ou Formentera avec les must-eats de l’été en Méditerranée : pissaladière (14 €), paella (31 €), calamars frits (21 €), linguines aux palourdes  (32 €). Le petit break vacances que vous méritiez.

La Plage Parisienne port de Javel Haut, Paris 15e. 01 82 82 00 89

La plus éphémère : Elvira Masson à Bleu Coupole

La terrasse de la Coupole

Breaking news. Le Printemps change tout et offre désormais un petit coin de paradis aux Parisiennes en mal de terrasses dans le quartier des grands mag’. Des baies vitrées et des terrasses surplombant tout Paris ont été créées ex nihilo sous la Coupole ! Mieux : le magasin a confié la carte de son nouveau resto à Elvira Masson le temps du printemps, qui déploie les recettes cultes de son livre : poireaux vinaigrette (11 €), boulettes scandinaves (22 €), chakchouka verte (21 €), soupe de pois cassés à la fleur d’oranger (8 €), gâteau aux pommes (8 €). Le secret à connaître : organiser une table de 8 ou 10 pour bruncher ou déjeuner le week-end en réservant juste pour soi une des petites terrasses. Trop bon !

Bleu Coupole 64 boulevard Haussmann Paris 8e

La plus coquillage et crustacés : PVH

La terrasse de PVH

Un plateau de fruits de mer, un rayon de soleil et un verre de blanc, c’est la promesse du printemps sous le signe du glam’. Transformé par Laura Gonzalez en seafood bar ultra-branché, le PVH s’affiche comme le nouveau quartier général festif du 16e où l’on croise le beau monde de l’Ouest parisien jusqu’à 2h du mat’. Selon le mood : festin d'huîtres, crus à partager (36 €), fish & chips (22 €) et cocktails (14 €) ou du chill out sur les bons sons des Djs. Tutto bene !

Petit Victor Hugo 126 avenue Victor Hugo, Paris 16e. 01 83 26 00 01

La plus italienne : Pasticceria Cova

La terrasse de chez Cova

On ne présente plus Cova Pasticceria, le salon thé institution le plus socialite de Milan racheté par LVMH, repaire des rédactrices de mode, it-girls et italiennes de la haute. Joie : la maison vient de s’installer à deux pas de la Seine, avec une terrasse piétonne XXL face au Pont Neuf où l’on se régale non stop du petit déjeuner à l'aperitivo de croissants à la crème (3 €), cappuccino exquis (7 €), jus d’oranges pressées, Pimm’s et cocktails (18 €), tramezzino à gogo - les fameux sandwichs triangles (8 €), pâtisseries à la crème et salades. Impossible de repartir sans leur panettone mythique.

Pasticceria Cova 1 rue du Pont Neuf, Paris 1er. 01 44 82 58 52

Découvre aussi 3 coffees shops stylés pour bruncher et 3 obsessions apéro venus du sud à adopter d’urgence.

Autres suggestions

La semaine de Do It

À la une