Quantcast

Les nouvelles tables italiennes dont tout le monde parle

Les nouveaux restaurants italiens à  Paris

© @pariswithcharlotte et Roméo Balancourt

Ces nouvelles adresses revisitent la cuisine italienne traditionnelle en version gastronomique. Des spots parfaits, à l’approche de l’été, pour se faire un shot de dolce vita dans l’assiette.

Agata

Restaurant italien Agata

Niché en plein cœur de Saint-Germain-des-Près, Agata a ouvert début mai et est en passe de devenir le place to be du 6e, avec sa décoration élégante faite de tables en marbre et de banquettes rouges moelleuses.

Le chef ? Derrière cette néo-pizzeria, un véritable casting quatre étoiles, digne d’un festival de Cannes gastronomique. Le maestro Gennaro Esposito a élaboré les pizzas, tandis que la carte est l’œuvre de John Damasco (ex-Eataly). Les desserts sont quant à eux signés Jeffrey Cagnes, qui a fait ses gammes chez Stohrer avant de devenir l’un des pâtissiers les plus courus de la capitale.

La carte ? Des produits frais fournis par des petits producteurs, tel est le crédo d’Agata. Si l’on retrouve les classiques Calzone ou Margherita, la plupart des pizzas sont signatures. Mention spéciale à la Healthy Food (crème de tomates jaunes maison, courgettes frites, champignons, chou kale, tomate cerise, basilic huile d’olive Bio), dont l’audace des ingrédients n’a d’égale que son goût. Et pour les moins pizza-lovers, le vitello tonnato et sa mayonnaise artisanale promet d’être le futur best-seller de la maison.

La cave ? Non seulement Agata possède une belle cave à spiritueux (grande variété de rhum, bourbon, liqueurs, grappa et même whisky japonais !), mais également des cocktails inventifs qui valent le détour.

Le plus ? Les 3 créations « Burrata », pour des aperitivo princiers, avec, au choix : une burrata aux copeaux de truffe noire fraîche, à la marmelade de poire maison ou, plus simplement, avec son trio de tomates !

Agata, 168 boulevard Saint-Germain, Paris 6e. 01 43 54 32 96. De 12 à 24 € le plat et 14 € les cocktails. Plus d’infos en ligne.

La Ultima

Restaurant italien La Ultima

À l’endroit même où trônait depuis des décennies feu Gibert Jeune, sur la place Saint-Michel, se dresse désormais une pizzeria qui, au premier abord, ne paie pas de mine. Depuis le 3 mai dernier, on sert chez Tony’s la cucina della nonna avec pasta, pizza et polpette. Mais l’originalité de cette enseigne réside ailleurs. Car, le soir venu, à partir de 19h, les clients sont directement dirigés vers le fond du restaurant. N’ayez crainte, ce n’est pas un traquenard de la mafia sicilienne ! Derrière une porte en acajou se cache La Ultima, un restaurant italien gastronomique à la décoration soignée, qui rappelle celle des années 70’s dans le Sud de l’Italie !

Le chef ? Derrière les fourneaux se cache Manuel Castro qui, en Sicile, a été le second d’un restaurant doublement étoilé avant de travailler, en France, chez Penati al Baretto, dans le 8e. Un chef dont le nom commence à résonner bien fort dans le milieu de la gastronomie italienne. À suivre…

La carte ? Point de pizza à La Ultima, mais des petits plats emblématiques de la Botte, légèrement twistés à la sauce gastronomique : paccheri alla norma, polpo alla luciana (poulpe à la sauce tomate et pommes de terre) et, pour le dessert, le fameux baba napoletano (baba au rhum à la crème de limoncello).

La cave ? Au-delà des Chianti ou autres Montepulciano, on trouve un très sélect Barolo DOCG Ceretto 2016 ou encore un Sassicaia Bolgheri de 2014, à 495 € la bouteille !

Le plus ? Les tagliatelle al ragù bianco, très difficiles à trouver dans les restaurants italiens, et terriblement bonnes !

La Ultima, 6 place Saint-Michel, Paris 6e. Ouvert de 19h à 23h, 07 64 05 71 53. De 22 à 28 € pour les primi piatti, et jusqu’à 80 € pour les secondi piatti, plus d’infos en ligne.

Gruppomimo

Restaurant italien Gruppomimo

Alors qu’ils possèdent déjà deux adresses dans le 17e et à Boulogne, Edouard Hausseguy et Benoît Bossu, deux copains avec la passion de l’Italie chevillée au corps, vont ouvrir trois nouveaux établissements d’ici l’été 2022. Le 2e arrondissement, mais aussi Asnières et Levallois, vont ainsi voir débarquer ces trublions de la gastronomie qui nous invitent à partager un moment de convivialité. Une ambiance rock, folk et vintage, que l’on retrouve aussi bien dans la décoration — élaborée par le sélect studio Friedmann & Versace — que dans l’assiette.

La carte ? Gruppomimo mise sur la tradition. Mais quoi de plus difficile que de faire bon, avec les plats les plus simples ? Pari relevé pour le groupe, notamment avec la pizza Diabolo Diavola (sauce tomate / mozzarella fior di latte / spianata calabrese piccante, échalotes confites, ricotta fraîche et zeste de citron vert). Delizioso !

La cave ? Gruppomimo possède une cave conséquente, avec des vins rouges, blancs ou rosés, venant de nombreuses régions d’Italie. Entre un vin du Piémont ou des Pouilles, faites votre choix !

Le chef ? Pour élaborer la carte, Edouard Hausseguy et Benoît Bossu ont fait appel au chef sicilien Pietro Rabboni. Tels les 2Be3 de la food, ils comptabilisent plus de 130 K d’abonnés sur Instagram, grâce à leurs vidéos drôlissimes et leurs recettes alléchantes. On adore.

Le plus ? Les pâtes Alla Valentina, servies dans une meule, avec de vrais copeaux de truffe !

Gruppomimo, 7 rue de l’Eglise, 92100 Boulogne-Billancourt et 61 rue Legendre, Paris 17e.

Prochaines adresses : Asnières-Sur-Seine (2 rue Denis Papin, 92600) Levallois Perret (27 Rue Carnot, 92300)  Paris 2ème (157 Rue Montmartre).

De 11 à 17 € la pizza et de 13 à 21 € les pâtes, plus d’infos en ligne.

Mais aussi...

Pour un dîner étoilé : Il Carpaccio

Restaurant italien Il Carpaccio

Seulement six mois après sa réouverture, le restaurant du Royal Monceau a déjà reçu une étoile au Guide Michelin 2022. À sa tête, le couple de chefs Alessandra Del Favero et Oliver Piras propose une cuisine moderne et légère, pour offrir le meilleur du terroir italien. On craque pour le carpaccio à la truffe (le fameux Il carpaccio !) mais également pour l’escalope milanaise, craquante à souhait.

Le plus ? La cuisine en live show, devant les clients.

Royal Monceau - Raffles Paris, 37 avenue Hoche, Paris 8e. 01 42 99 88 12.

135 € le Menu des chefs en 5 services, plus d’infos en ligne.

© @pariswithcharlotte

Pour manger sur le pouce : Focaccia Club

Le restaurant Foccacia Club

Imaginez une focaccia croustillante et dorée, dont l’odeur de tomates et de romarin embaume les environs. C’est la promesse de Focaccia Club, la nouvelle adresse street food chic du 2e arrondissement, qui annonce utiliser des produits “artisanaux, authentiques et savoureux”. On y déjeune à midi, sur la petite terrasse, ou sur le pouce.

Le plus ? Les noms des focaccias, hommages aux stars italiennes, comme la Leonardo Di Pancetta, la Monica Parmucci ou la Veggie De Niro… Déjà culte !

43 rue des Petits Carreaux, Paris 2e. De 8,50 à 11 € la foccacia, plus d’infos en ligne.

Pour une table grand luxe : Bulgari

Restaurant italien Bulgari

Appelé sobrement Il Ristorante, le restaurant de l’hôtel Bulgari n’en demeure pas moins une expérience magique. Le chef triplement étoilé Niko Romito signe une carte dans laquelle il déstructure la cuisine italienne, sans jamais en sacrifier l’essence. Un voyage multisensoriel, et résolument inoubliable.

Le plus ? Son jardin méditerranéen, pour savourer son dîner sous les étoiles.

Hôtel Bulgari, 30 avenue George V, Paris 8e. 115 € par pers. le menu, plus d’infos en ligne.

Découvrez aussi le nouveau brunch italien en terrasse et la nouvelle table italienne chic des Tuileries.

Autres suggestions

La semaine de Do It

À la une