Sex Education : Netflix lance un soap addictif

Avis aux fans de teen shows déjantés : fraîchement débarquée sur Netflix, Sex Education se pose déjà comme la nouvelle série qui va faire le buzz. Trash, drôle et tendre à la fois (oui c’est possible !), cet American Pie à la sauce british nous ferait (presque) regretter nos années lycée. Let’s talk about sex !

Extrait de la série avec Asa Butterfield et Emma Mackey

Cours d’éducation sexuelle

A Moordale, Otis Milburn (le jeune Asa Butterfield de Hugo Cabret et Miss Peregrine), un lycéen introverti qui en pince pour Maeve (Emma Mackey), la rebelle aux mèches roses et veste en cuir, porte un lourd fardeau : il est toujours vierge ! Un comble pour ce fils unique de la sexologue réputée Jean Milburn, croqueuse d’hommes qui a transformé leur logis en musée à la gloire du phallus.

Asa Butterfield et Ncuti Gatwa dans Sex Education

Pour séduire Maeve, Otis accepte d’ouvrir un cabinet secret de sexothérapie au sein du lycée. Bingo ! Les clients affluent. Comment faire bander son copain ? Assumer un pénis XXL ? Réussir une fellation ? Entre deux cours, le puceau met à profit son savoir (théorique) pour coacher ses camarades aux hormones en surchauffe. Mais l’affaire se corse quand le nouveau Dr Ruth de l’école, tel un Cyrano de Bergerac 2.0, doit aider le boyfriend de celle qui le rend tout chose…

Trash et sensible à la fois

Il est loin le temps où le gentil Brandon bécotait la chaste Kelly dans Beverly Hills 90210, le show culte des nineties que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître.

Asa Butterfield et Gillian Anderson dans Sex Education

Masturbation, slut-shaming, avortement, porno gay… en 2019, pour aborder les émois liés à l’âge ingrat, place à l’humour potache façon American Pie et aux images chocs à la Skins. Saintes nitouches s’abstenir ! Un ton trash heureusement compensé par la tendresse et l’émotion qui émanent de ces personnages tous attachants, dont l’irrésistible Eric (pétillant Ncuti Gatwa), gay au grand cœur et meilleur ami d’Otis. Ouf la morale est sauve !

Impériale Gillian Anderson

On l’avait découverte en chasseuse d’aliens dans X Files puis adorée en traqueuse de serial killer sexy dans l’excellent The Fall avec Jamie Dornan. Gillian Anderson campe ici une sexologue déjantée, mère aimante et délicieusement intrusive. « J'ai remarqué que tu faisais semblant de te masturber et je me demandais si tu voulais qu'on en parle » dit-elle à son fiston #gênance. Coupe courte à la Glenn Close, robe longue et ce « je-ne-sais-quoi » d’ultra chic dans la diction, elle est tout simplement bluffante.

Le 11 janvier sur Netflix

Découvrez aussi Il miracolo la nouvelle série Italienne dont tout le monde parle

Céline Dassonville

Autres suggestions

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus