Le roman qui va vous donner le smile

Qui dit début du printemps et jours fériés dit escapades endiablées! Pour accompagner vos week-end ensoleillés, quoi de mieux qu’un bouquin qui fait (vraiment) du bien? Dans son roman Le berceau, Fanny Chesnel mêle tous les ingrédients pour vous donner le smile: humour, tendresse, originalité, happy ending. Pourquoi vous allez aimer :

Un pitch lumineux

Lorsque Joseph apprend que son fils vient de périr dans un accident d’avion, sa vie prend un nouveau tournant. Car avant de disparaître, Emmanuel et son compagnon s’apprêtaient à accueillir leur premier enfant, une petite fille qui continue de pédaler dans le ventre d’une mère porteuse canadienne. Pour retrouver un peu de son fils dans ce bébé qui ne connaît encore rien des drames du monde, l’agriculteur sexagénaire décide de s’envoler pour le Canada. Une manière pour lui de faire un beau pied de nez au destin. La cerise sur le gâteau ? En plus de ne donner aucune leçon de vie, la plume grâcieuse et sans prétention de Fanny Chesnel illumine encore plus une histoire déjà jubilatoire.

Des personnages attachants

D’abord grincheux au début du livre (et terrassé par la mort de son fils), le vieux Joseph saura, au fil de votre lecture, faire fondre votre coeur. Lorsqu’il décide de quitter sa Normandie natale pour partir à la rencontre de la jeune indomptable qui porte en elle sa première petite-fille, rien n’est gagné. Déjà parce que Joseph ne parle pas un traitre mot d’anglais (ce qui donne lieu à des passages savoureux), ensuite parce que cette mère porteuse n’a aucune envie de laisser son bébé entre les mains d’un inconnu. Même si on en a très envie, on ne vous raconte pas la suite. On vous dit juste que ces personnages deviendront vos meilleurs anti-dépresseurs.

Une histoire moderne

Parce qu’il n’est pas si commun de dénicher des histoires de mère porteuse pour un couple homosexuel dans la littérature grand public, on tire notre chapeau à la scénariste et l’auteur d’Une jeune fille aux cheveux blancs pour avoir su s’ancrer à la perfection dans les enjeux d’une famille contemporaine qui fonctionne à merveille malgré le drame. Verdict : un roman lumineux, rempli d’espoir et de tolérance capable d’apaiser les esprits les plus tourmentés. Aucune raison donc de ne pas se pencher sur ce délicieux berceau.

Le berceau de Fanny Chesnel éditions Flammarion

Photo Roberto Frankenberg © Flammarion

Le berceau, Fanny Chesnel, Flammarion, 19€


Découvrez aussi : Les gratitudes de Delphine de Vigan et les potins politiques dont tout le monde parle.

Héloïse Goy

Autres suggestions

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus