Les nouvelles marques dont tout le monde parle

Première collection attendue, revival d’un label iconique, marques feel good chéries des influenceuses, arrivée en France d’une machine de guerre de la sape, collection accessible d’un couturier star… Quelles sont les nouvelles marques qui créent l’actualité dans la fashionsphère ? Petite mise au point pour assurer la conversation pendant la fashion week.

Patou

La creation de Jean Patou et de Guillaume Henry à la fashion week

Le créateur : ils ont quasiment un siècle de différence, mais les destins de Jean Patou et de Guillaume Henry sont liés à tout jamais. Le premier, surnommé “l’homme le plus élégant d’Europe” par la presse américaine, crée sa marque éponyme en 1914. Il commence une petite révolution dans le vestiaire féminin avec entre autres les premières tenues sportswear. Pour succéder aux grands couturiers qui ont géré la boutique (Karl Lagerfeld, Jean Paul Gaultier, Christian Lacroix…), la maison vient de nommer Guillaume Henry, ex-D.A. de Carven passé chez Givenchy et Nina Ricci. Un nouveau chapitre sur toutes les lèvres en cette rentrée 2019…

L’A.D.N. : la fashion week parisienne de septembre sera le spectacle de la toute première présentation de collection par Guillaume Henry. Déjà, les premières images laissent imaginer un savant mélange de coupes affutées et de cols lavallière, jamais sans une note de fantaisie apportée par les grandes coutures apparentes, les boutons XXL sur les vestes ou encore des jupes bouffantes extraordinaires. Affaire à suivre, donc…

www.patou.com

The Marc Jacobs

La nouvelle gamme The Marc Jacobs disponible en ligne et en exclusivité au Printemps Haussmann

Le créateur : on ne présente plus le grand Marc Jacobs, empereur des 90’s, icône LGBT, ex-D.A. de Louis Vuitton pendant seize ans et désormais à la tête de son propre empire. Alors que ses collections pointues et colorées comptent parmi les plus attendues des fashion weeks new-yorkaises, le beau Marc se lance un nouveau défi. Plus accessible que la première mais encore plus ludique, la nouvelle gamme “The Marc Jacobs” est (enfin) disponible en ligne et en exclusivité au Printemps Haussmann depuis le 28 août dernier.

L’A.D.N. : on retrouve l’esprit malicieux du créateur dans cette ligne d’accessoires et de prêt-à-porter inspirées par l’art, la musique et la pop culture. Toujours ouvert aux collaborations, certaines pièces ont été imaginées à quatre mains avec New York Magazine, Stutterheim pour les raincoats, Schott pour le perfecto ou encore les personnages de l’univers Snoopy, une madeleine de Proust du petit Marc hismelf.

www.marcjacobs.com

Horror Vacui

La robe imprimé de la créatrice Anna Heinrichs de Horror Vacui

La créatrice : originaire de Munich, Anna Heinrichs est une obsessionnelle de l’imprimé. Normal, son mantra à elle, c’est que la nature a horreur du vide (coucou Aristote), et c’est précisément ce que l’étrange nom latin donné à son label signifie : Horror Vacui. Encore très peu connu en France, sa griffe maximaliste séduit depuis déjà quelques années les blondinettes stylées de Copenhague.

L’A.D.N. : amis du froufrou, de l’imprimé fleuri et des looks romantiques, vous voilà à bon port. Le liberty, Anna Heinrichs adore ça et le colle sur toutes ses pièces aux coupes inspirées des peintures anciennes comme des robes de chambre façon Virgin Suicides. Robes, chemisiers, jupes semblent débarqués d’un autre temps, et s’avèrent pourtant  furieusement modernes couplées à des accessoires bien pensés.

www.horror-vacui.com

Nodaleto

Les souliers anagramme Nodaleto de Julia Toledano

La créatrice : impossible de parler de Julia Toledano sans évoquer son père Sidney, un des plus grands dirigeants du luxe à la française, anciennement directeur de Dior et désormais à la tête de LVMH Fashion Group. Pour son premier business après avoir été journaliste, celle qui a baigné dans la mode et s’est fait connaître du milieu en assistant aux grands défilés lance son label de souliers anagramme : Nodaleto. À la D.A., son associé Olivier Leone, ex-Saint Laurent et Maison Michel.

L’A.D.N. : une gamme de souliers luxueux et dans l’air du temps fabriqués à Venise, dont les inspirations sont l’architecture, les couleurs du Maroc et de l’Espagne dont est originaire la patronne (le tangerine signature en témoigne), le rêve américain, la cool girl des 90’s (Rachel Green en tête !) et les souliers à plateformes des années disco. Une vraie réussite adoptée par Loulou de Saison et toute la clique de influenceuses mode internationales.

www.nodaleto.com

Nasty Gal

Clara Berry et Lena Simonne en Tailleurs, chemisiers en organza et robes satinées de Sophia Amoruso

La marque : Nasty Gal par-ci, Nasty Gal par-là… Les Parisiennes n’ont plus que ces mots à la bouche. Et pour cause, l’eshop iconique racheté par Boohoo vient d’être rendu accessible en France en avril dernier. Tout commence pourtant en 2006 à San Francisco, quand l’entrepreneuse Sophia Amoruso se crée un profil Ebay pour vendre ses pépites vintage. Après des erreurs de parcours et une faillite, le label californien réussit donc une arrivée française fort attendue avec pour égérie la sulfureuse Emily Ratajkowski.

L’A.D.N. : plus chic et qualitatif que Boohoo bien qu’aussi à prix mini, Nasty Gal s’adresse aux 20-35 ans qui aiment s’amuser avec les vêtements. Une base haute en couleurs marquée pour son arrivée en France d’une touche parisienne, incarnée par Clara Berry et Lena Simonne. Tailleurs, chemisiers en organza, robes satinées et accessoires stylés revendiquent une mode décomplexée.

www.nastygal.com

Coperni

La marque Coperni de Sébastien Meyer et Arnaud Vaillant

Les créateurs : le duo chic formé par Sébastien Meyer et Arnaud Vaillant fonde Coperni en 2013, remportent un prix de la création et se font repérer par les professionnels. Courrèges les débauche en 2015 aux manettes de la création, et les voilà qui délaissent déjà leur maison prometteuse. Mais les deux quittent le bastion de la minijupe pour remettre le nez dans leurs affaires deux ans plus tard. Aidés par la plateforme londonienne dédiée aux créateurs Tomorrow, ils relancent Coperni en 2019 sous les projecteurs de la fashionsphère et sont désormais distribués aux Galeries Lafayette des Champs-Élysées.

L’A.D.N. : pour le couple, le style rime avec une coupe pure, précise, architecturale, qui ne nécessite aucune fioriture inutile. Dans la présentation de la collection qui a eu lieu le 24 septembre dernier, on note les références à Audrey Hepburn titi parisienne dans Drôle de frimousse, ou encore à la technologie comme moyen de liberté et d’information. Très remarqué, le petit sac “Wifi” noir et blanc fait déjà des émules...

www.instagram.com/coperni

 

Découvrez aussi 7 nouveaux labels made in France, les plus beaux chemisiers de l’automne et les obsessions mode du moment.

Clémence Renoux

Autres suggestions

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus