Quantcast

Une promenade arty à Saint-Germain des Prés

Photo Saint Germain

C’est le parcours arty que les Parisien·ne·s attendaient : Photo Saint-Germain revient pour une 11e édition haute en couleur, du 3 au 19 novembre. La photographie dans tous ses états se découvre à travers ce parcours gratuit qui donne accès à une superbe sélection de musées, galeries et librairies de la rive gauche intello. Florilège de projets inédits et expositions originales : notre short list des events à ne pas manquer.

L’Irlande de Martin Parr

Le pitch : le regard décalé du photographe britannique Martin Parr sur une Irlande en pleine mutation entre 1979 et 1989 sous l’influence de la grande période de croissance appelée “Tigre Celtique”. Entre documentaire et reportage social, focus sur le mode de vie des Irlandais de la middle class, leur quotidien et leurs passions : une obsession qui confère à l’artiste son titre de “chroniqueur de la vie moderne”.

Où ça ? L’Irlande de Martin Parr au Centre culturel irlandais du 11 novembre au 8 janvier, 5 rue des Irlandais, Paris 5e, ouvert du lundi au dimanche de 14h à 18h, le mercredi de 14h à 20h

Andy Warhol à la Galerie Chenel

Le pitch : plusieurs séries de polaroïds et tirages uniques d’instants de vie datant des années 70 et du milieu des années 80 signés par le king du pop art. La première série intitulée Interiors capture des natures mortes, des vestiges d’un dîner à table ou d’une soirée un peu arrosée. La seconde série illustre la libération du mouvement gay, à l’époque où Andy Warhol rejoint la communauté LGBTQ+ et commence à réaliser des cadrages plus serrés sur les nus masculins comme féminins. Des moments intimes, singuliers et uniques qui dialoguent avec les sculptures de la Galerie Chenel, présentant ainsi un lien inattendu entre différentes époques et des supports divers.

Où ça ? Moments du 6 octobre au 19 novembre à la Galerie Chenel, 3 Quai Voltaire, Paris 7e, ouvert du lundi au vendredi de 10h à 19h, le samedi de 14h à 19h

Elsa & Johanna à la Maison d’Auguste Comte

Le pitch : le duo inséparable Elsa et Johanna s’inspire de l’ouvrage Ce que vaut une femme : traité d’éducation morale et pratique des jeunes filles, publié en 1893 avec le soutien du Ministère de l’Instruction publique pour poser un regard singulier sur cette vision de la femme d’un autre temps. Des clichés argentiques en noir et blanc retracent 24h dans la vie d’une femme où la rêverie prend le pas sur l’image archaïque et patriarcale imposée par la société de l’époque. Une constellation de 24 femmes différentes photographiées dans l’intimité de leur foyer, véritable mythologie picturale où il revient au spectateur de deviner le destin de chacune des protagonistes présente sur les clichés, comme un écho au débat sur la parité qui ne cesse d’alimenter nos médias.

Où ça ? Ce que vaut une femme : les douze heures du jour et de la nuit à la Maison d’Auguste Comte, 10 rue Monsieur-Le-Prince, Paris 6e, ouvert du mardi au samedi de 14h à 18h

Antoine Henault au Musée Eugène Delacroix

Le pitch : Insolations est la première exposition personnelle d’Antoine Henault, révélé par le Prix Picto de la Mode 2022 décerné aux jeunes photographes de moins de 35 ans. Le musée Eugène Delacroix donne carte blanche à l’artiste pour occuper l’espace et disposer ses œuvres selon le rythme des saisons. Un thème très solaire où on y retrouve toute la nostalgie de la lumière, la torpeur d’un après-midi à l’ombre pendant un instant de repos, le tout agrémenté de fleurs et de fruits. Un éveil des sens pour “sentir le goût, la texture et les odeurs”, initié avant tout par le bonheur de la contemplation.

Où ça ? Insolations du 3 novembre au 31 décembre au Musée Eugène Delacroix, 6 rue de Furstenberg, Paris 6e, ouvert du mercredi au lundi de 9h30 à 17h30

Pascal Maitre à l’académie des Beaux-arts

Le pitch : une ode magnifique au peuple millénaire des Peuls du Sahel, aujourd’hui fragilisé par le réchauffement climatique et la radicalisation d’une religion qui met en péril l’équilibre des communautés alentour. L’exposition s’organise autour de la thématique des fêtes traditionnelles, de la vie quotidienne, des conflits et leurs conséquences, apportant ainsi une lecture actuelle et un témoignage sensible à une communauté victime de sa situation géopolitique.

Où ça ? Peuls du Sahel à lAcadémie des beaux-arts Pavillon comtesse de Caen, 27 Quai de Conti, Paris 6e, du 20 octobre au 4 décembre 2022, ouvert du mardi au dimanche de 11h à 18h

© Pascal Maitre

Revoir Paris, Quai de Solférino

Le pitch : un requiem à la Ville Lumière à travers tout un siècle de photographie. Pour l’occasion, le collectionneur et éditeur Jean-Marie Donat a rassemblé une centaine de clichés principalement réalisés par des amateurs anonymes, reliés entre eux par cet amour inconditionnel que tous vouent à notre capitale. Ici, l’artiste suit le prolongement de son mode de travail, une démarche artistique basée sur un motif répétitif qui invite le promeneur à observer Paris de près comme de loin.

Où ça : promenade des Berges de la Seine André Gorz, Paris 7e

Découvrez aussi  5 expos à voir absolument et  Sam Szafran : l'expo superbe au musée de l'Orangerie

Autres suggestions

La semaine de Do It

À la une