Three girls : la mini-série brillante d’ARTE à ne pas rater

Puissante, déchirante et cash, la nouvelle série d’Arte, qui raconte l’histoire vraie de trois adolescentes anglaises embrigadées dans une exploitation sexuelle de grande ampleur, vous bluffera par son effrayant réalisme. Pourquoi il ne faut pas louper ce bijou.

Pour sa réalisation cash et engagée

Âmes sensibles s’abstenir. La série reconstitue, presque à la manière d’un documentaire, l’un des plus gros scandales jamais connus en Angleterre : l’affaire de Rochdale. Entre 2004 et 2008, pas moins de 47 adolescentes issues de quartiers défavorisés près de Manchester sont prostituées de force par un réseau pakistanais. Bien qu’alertée par la responsable locale du centre d’éducation sexuelle, la police enterre rapidement la plainte. C’est finalement quatre ans plus tard que le dossier est réouvert pour qu’un procès puisse avoir lieu.

Loin de la bien-pensance, la série n’hésite pas à raconter rigoureusement (voire journalistiquement) toute l’horreur de ce trafic sexuel, n’en déplaise à la police et aux services sociaux anglais, responsables dans cette histoire d’une terrible négligence. Pour être le plus proche possible de la réalité, la scénariste Nicole Taylor a enquêté quatre ans avant d’écrire le script !

Pour ses jeunes actrices sensationnelles

Dans cette série aussi dense qu’efficace, on suit, avec des sauts dans le temps, trois jeunes filles victimes de cette exploitation sexuelle : Holly Winshaw, 15 ans, vient d’emménager dans le quartier et se lie d’amitié avec les deux soeurs Amber et Ruby de 13 et 15 ans. Dans le rôle d’adolescentes jugées « difficiles », déjà en proie à l’alcool et à la drogue, les trois actrices crèvent l’écran par leur talent, leur maturité et leur lucidité. Lorsqu’elles deviennent l’objet de trafic sexuel perpétré par des hommes en qui elles avaient confiance, des Pakistanais qui les accueillaient dans leurs fast-food pour leur offrir des cadeaux, leur innocence est vite remplacée par la souffrance du viol et de l’abandon du système judiciaire. Avec un courage et un aplomb déconcertant, Holly accepte de se battre contre tous pour que justice soit faite. L’actrice incarnant ce personnage, Molly Windsor, vient d’ailleurs de remporter un Bafta bien mérité pour son rôle.

Parce qu’elle a déjà conquis l’Angleterre

Déjà phénomène en Angleterre, la série a été récompensée par 5 Bafta TV Awards (les Césars British) et a conquis quelques huit millions de téléspectateurs. Aucune raison que ce téléfilm passionnant et nécessaire ne séduise pas les frenchies !

Three girls sur Arte le 14 juin à 20h55, puis disponible en replay pendant sept jours

Découvrez également : Nu, la série phénomène

Héloïse Rocca

Autres suggestions

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus

Advertisement
,