Un roman digne du film Les petits Mouchoirs

Vous la connaissez déjà pour ses best-sellers comme Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie ou encore Il est grand temps de rallumer les étoiles

Virginie Grimaldi, c’est la romancière que les Parisiennes s’arrachent. Depuis son premier roman, celle qui berce nos vacances avec ses histoires drôles et réconfortantes a déjà conquis plus d’un million de lecteurs. Bonne nouvelle, son dernier né, Quand nos souvenirs viendront danser, ne fait pas exception à la règle. On vous explique pourquoi ce roman va vous faire du bien...

L’histoire d’une bande de potes

Qui n’a jamais partagé des souvenirs de jeunesse avec une bande de potes ? En emménageant impasse des Colibris à 20 ans, Marceline, la narratrice de l’histoire, peine à occuper ses journées. Tout juste mariée à Anatole, un homme peu présent, la jeune femme apprend les plaisirs de la vie grâce à quelques voisins plutôt accueillants.

Soixante-trois ans plus tard, les six survivants de cette bande se liguent contre le maire de la commune... Vous avez aimé le film Les petits mouchoirs de Guillaume Canet ? Vous allez adorer vous infiltrer dans les souvenirs loufoques et pétillants de ces personnages hauts en couleur.

Des personnages qui dépotent

Appelez-les les octogéniaux. Comme ce nom l’indique, Anatole, Marius, Marceline, Gustave, Joséphine et Rosalie n’en sont pas à leur premier été. Les grands-parents indignes, on adore ! Surtout dans une savoureuse version de Very Bad Trip aux cheveux blancs...

Véritables dissidents politiques, la bande est prête à tout pour faire capoter les jeux de pouvoirs qui les révoltent, quitte à mettre le gros bordel et mener à leur façon une révolte façon western : danse du ventre au maire, escalade d’une gigantesque grue… tous les coups sont permis.

Une vraie comédie à lire

L’arme de séduction massive de Virginie Grimaldi, c’est son lot de répliques absolument cultes et hilarantes dignes de Woody Allen, qui nous font revenir à chaque fois. Et son dernier roman n’y coupe pas.

Outre l’histoire loufoque d’une immense fraîcheur, c’est son style et son sens du scénario qui fait la patte extraordinaire de cet écrivain.

Comme cette scène où Joséphine, pensant faire un coup d’éclat (mais ayant oublié son vertige), décide de monter en haut d’une grue, “les bras enroulés autour d’un barreau de l’échelle, uniquement vêtue d’un justaucorps fuchsia”.

Ou encore ce moment où Marceline, victime de trous de mémoire, asperge de gaz lacrymogène son petit-fils pourtant logé chez elle depuis plusieurs jours... Un roman jubilatoire qu’on voit déjà sur grand écran !

Livre de Virginie Grimaldi, éditions Fayard

Quand nos souvenirs viendront danser, Virginie Grimaldi, Fayard, 18,50 €

Découvrez aussi Le roman qui va vous donner le smile et La série qui parle de règles sans tabou

Héloïse Rocca

Autres suggestions

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus