Les règles d’or de la nouvelle littérature érotique

Marre des romans à l’eau de rose, des feel-good books ou des polars ? Passez à la littérature très hot ! Dans Le Club des veuves qui aimaient la littérature érotique, l’auteur Balli Kaur Jaswal nous remet les idées en place sur l’écriture du sexe. Positions multiples, intrigues improbables, et sexe à plusieurs... Petit point sur les fondamentaux de la littérature érotique.

Une intrigue chiadée sinon rien

Parce que le sexe « brut » et sans détour peut être excitant dans des films porno, le style et la construction du récit ont leur importance dans la littérature érotique. Imaginez : préférez-vous qu’on vous raconte dès les premières pages les détails croustillants des préliminaires d’un couple illégitime ou attendez-vous que la tension sexuelle monte à mesure que l’interdit rapproche les deux personnes mariées ?

Dans le roman de Balli Kaur Jaswal, Nikki, une Londonienne de 22 ans, anime un atelier d’écriture réservé aux femmes. Très vite, ses élèves, pour la plupart veuves et analphabètes, font preuve d’une imagination très fertile et se lancent dans la construction de récits de plus en plus hot...

Vive le “Olé Olé “

Une fois l’histoire posée et le contexte expliqué, n’ayez crainte de lire des détails très intimes voire trash des actes sexuels (ben oui, on est là pour ça quand même !). Que vous soyez veuve, mariée ou célibataire, aucune raison de vous priver d’un peu de piment dans votre imaginaire érotique !

Exemple dans l’une des histoires racontée par Sheena, une élève du cours de littérature coquine de Nikki : « Elle posait ses lèvres sur son précieux organe, lequel devint aussitôt dur comme de la pierre. Elle commença a bouger les lèvres et le sentit se tendre sous elle. À califourchon sur lui, elle cambra légèrement les reins, offrant ses parties intimes à sa vue pleine et entière. Il n’avait plus qu’à pencher légèrement la tête pour que sa langue puisse chatouiller le bourgeon mûr qui palpitait entre les jambes de Neena. ». Besoin d’un éventail ?

Aborder l'homosexualité

Que vous soyez gay ou non, n’ayez crainte d’écrire ou de lire des histoires érotiques sur deux personnes du même sexe, car l’effet est garanti ! Dans le roman, difficile de ne pas tomber sous le charme du récit inventé par Tanveer, une jeune indienne qui n’a pas froid aux yeux.

Courageuse, elle n’hésite à entraver toutes les interdits de sa culture en racontant l’histoire très caliente de Meera et Rita, des belles-sœurs vivant sous le même toit qui succombent au charme l’une de l’autre : « Meera fonça jusqu’au placard de rangement mais sa main tomba sur une boîte de bâtons d’argile, d’une longueur et d’une épaisseur telles qu’ils ressemblaient à une certaine partie du corps de l’homme. Avant d’avoir pu réclamer une explication, elle sentit un souffle sur sa nuque. - Je ne pensais pas que quelqu’un les trouverait, murmura Rita ». Ne nous dites pas que vous n’avez pas envie de connaître la suite !

Le Club des veuves qui aimaient la littérature érotique de Balli Kaur Jaswal, Belfond, 21 €

Découvrez également : Vulve: la BD Jap’ qui brise le tabou

Héloïse Rocca

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus

Advertisement
,