Banksy : le street artist au cœur d’une expo canon

C’est la première fois qu’une expo de cette envergure est consacrée à Banksy et ça se passe à Paris. L’Espace Lafayette-Drouot, nouveau lieu dédié à l’«artertainment» (contraction d’art et d’entertainment, ndlr) dixit son fondateur Hazis Vardar, a conçu un parcours immersif totalement inédit à travers le travail du sulfureux street artist abonné aux coups d’éclats. Dernier en date, l’autodestruction d’une de ses œuvres lors de sa mise aux enchères à Sotheby’s en octobre dernier, souvenez-vous.

Une centaine d’œuvres réparties sur 1 200m²

Attention pas de méprise, le mystérieux Banksy, dont personne ne connaît l’identité (si vous avez des infos, on veut TOUT savoir), n’a pas pris part à la conception de cet événement parisien.

L’expérience démarre sagement avec une série de lithographies encadrées prêtées par des collectionneurs privés : le rat anarchiste, la petite fille au ballon rouge, Pulp Fiction… Les fans reconnaîtront les images les plus marquantes du graffeur provocateur.

Le street art sort du cadre

Moins conventionnelle et beaucoup plus surprenante, la deuxième partie du circuit présente des œuvres murales de Banksy reproduites grandeur nature par des street artists parisiens sur les murs de cet espace follement underground.

Une déambulation aussi captivante qu’insolite dans les rues de Londres, New York, Bethléem, Bristol (dont serait originaire Banksy) et bien entendu Paris, sur les traces du graffeur.

The World of Banksy, the immersive experience, jusqu’au 31 juillet 2019. 14 €.

Retrouvez aussi l’exposition Dora Maar au Centre Pompidou et Berthe Morisot au Musée d’Orsay.

Julie Zwingelstein

Autres suggestions

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus