Quantcast

Ou peut-être une nuit : le podcast de Charlotte Pudlowski qui a inspiré Camille Kouchner

podcast Ou Peut Etre Une Nuit de Charlotte Pudlowski

10 %, c’est le pourcentage de Français qui déclarent avoir été victimes d’inceste selon un sondage Ipsos de novembre 2020. Si dans les faits l’interdit absolu se révèle massif, il n’en demeure pas moins tabou, comme en témoigne Camille Kouchner dans son livre choc La Familia Grande (ed. Seuil), dans lequel la fille de Bernard Kouchner dénonce l’inceste qu’aurait subi son frère jumeau, victime de leur beau-père, le politologue Olivier Duhamel. Une affaire qui découle déjà sur les témoignages de victimes via le nouveau hashtag #MeeTooInceste.

Des actes passés sous silence pendant plus de 30 ans. Pourquoi ce lourd secret est-il si rarement mis à jour au sein des familles ? La journaliste et co-fondatrice de Louie Media Charlotte Pudlowski mène l’enquête et ouvre le débat dans le podcast Ou peut-être une nuit, à écouter sans tarder.

L’inceste, un phénomène d’ampleur que l’on ne peut plus ignorer

Podcast "ou peut-être une nuit" de Charlotte Pudlowski

© Photo Marie Rouge, logo Marie Larrivé.

Les chiffres sont alarmants, révoltants, glaçants. Sur les 30 élèves d’une classe de CM2, 3 enfants subiraient des viols de la part d’un proche. Charlotte Pudlowski a commencé à s’intéresser à l’inceste après avoir appris que sa propre mère avait été abusée enfant par son père.

Dans la série Ou peut être une nuit, elle s’intéresse au silence qui demeure malgré le nombre de personnes concernées. Pourquoi ce silence ? Comment les agresseurs, en écrasante majorité des hommes, parviennent-ils à museler leurs victimes et les témoins de leurs actes ? Quel impact ce lourd secret a-t-il sur la victime, sur ses proches et sur les générations suivantes ?

La honte, le choc traumatique, la culpabilité… Au fil des 6 épisodes, la journaliste décortique les mécanismes psychologiques qui entourent l’inceste grâce à l’éclairage d’une sociologue et d’une psychanalyste et aux témoignages rares de victimes, dont sa mère. La plus jeune d’entre elles avait à peine 2 ans quand son père a commencé à abuser d’elle.

La série se conclut par une table ronde avec des spécialistes du sujet : Isabelle Aubry, fondatrice et présidente de l’association Face à l’Inceste, Murielle Salmona, psychalanyste et Eva Thomas, défenseuse des droits des femmes et des enfants. Objectif ? Trouver des moyens d’action concrets contre l’inceste. Cela commence par savoir repérer certains signaux chez les enfants, comme un changement de comportement, des troubles alimentaires ou encore l’échec scolaire. Elles expliquent aussi comment mettre les enfants en confiance pour les encourager à en parler. À présent, il n’est plus question de se taire.

Ou peut-être une nuit, un podcast Louie Media

Découvrez aussi les meilleurs podcasts du moment.

Autres suggestions

La semaine de Do It

À la une