Comment avoir de l’allure quand on transpire ?

Cette année, décidément : on adopte le “Athleisure”, contraction entre "athlete" et "leisure", cette tendance qui allie mode et sport. Quelles sont les dernières marques de sportswear chic qui donnent aux Parisiennes une allure couture même quand elle partent transpirer ? On fait le point.

Ernest Leoty

Son capital cool. C’est la marque de sport que les Parisiennes attendaient ! Normal, en reprenant Ernest Leoty, la griffe de lingerie Belle Epoque, Marion Rabate a réveillé une vieille institution du corset pour mieux la réinventer en label de sportswear haut de gamme avec des pièces à la fois hyper techniques, ultra mode avec des lignes qui affinent. A noter : tout est produit dans les usines d’Eres et Hermès...

Les bonnes pièces. Leurs combis extraordinaires, vues sur toutes les fit-girls de Paris, comme la sublime combi rose et bordeaux Ilona (250 €) ou la combi-corset bleue-marine (220 €) qui permettent d’aller au yoga avec un style inouï et une ligne de sylphide, mais fonctionnent aussi pour trainer avec chic à la maison.

Le truc en plus. Leurs collections brassières sublimes et très high-tech qui peuvent à la fois affoler un homme de bon goût et soutenir vos jolis seins dans l’effort. La réconciliation du désir de glam et de confort, on adhère ! (65 €).

Plus d’infos sur le site Ernest Leoty

 

Noliju

Son capital cool. Passionnée de running, Norah Luttway a eu le déclic le jour où son fils s’est moqué de sa tenue pour courir le semi-marathon, dur mais révélateur ! Exit les couleurs fluo dignes d’un cours d'aérobic époque Véronique et Davina, l’ex responsable marketing (Naf Naf, Petit Bateau) imagine des vêtements de sport fonctionnels et urbains au style résolument contemporain et féminin, fabriqués en petite série en Europe. Sa signature ? Des couleurs sobres associées à des imprimés géométriques exclusifs.

Les bonnes pièces. Le débardeur noir décolleté dans le dos flanqué d’un voile transparent (49 €), le legging à motif bordeaux (99 €) assorti à la brassière au maintien impeccable (65 €) et le blouson réversible façon bombers (99 €), un deux-en-un hyper malin qui s’enfile aussi bien après une course que pour faire ses courses !

Le truc en plus. Pas de frais de livraison à payer lors de la première commande, et les retours sont toujours gratuits.

Plus d’infos sur le site Noliju

Marie et Marie

Son capital cool. Son procédé high-tech, mis au point par un laboratoire français, qui consiste à encapsuler des sérums bio dans les fibres textiles. Comment ça marche ? Au contact de la peau, le tissu libère et diffuse la formule cosmétique à base d’huiles végétales, soit un double effet Kiss Cool. Le soin perdure jusqu’à 30 lavages.

Fondé par Nathalie Lebas Vautier, déjà à l’origine d’Ekyog, le label Marie et Marie développe ainsi une collection de vêtements bienfaisants (Carewear®) dédiés aux pratiques douces type yoga, Pilates, méditation, dans un nuancier cocooning. Autre signe particulier, le recours aux matières écologiques (coton bio/équitable, Lyocell, polyester recyclé…).

Les bonnes pièces. La jolie brassière rose blush au toucher peau de pêche (59 €) et la combinaison noire sans couture aux fines bretelles croisées dans le dos (140 €) aux vertus hydratantes grâce à un mix d’amande douce, jojoba et calendula. Pour l’effet stimulant, le legging en polyester recyclé avec sa ceinture croisée qui flatte la taille (89 €).

Le truc en plus. L’abonnement annuel qui donne droit à des tarifs préférentiels et l’approche empowerment de la griffe. Calqué sur le modèle des réunions tupperware, le label encourage les femmes à lancer leur business lors de rendez-vous en petit comité.

Plus d’infos sur le site Marie et Marie


Découvrez aussi les obsessions mode de la rentrée et les silhouettes stars de la rentrée

Elodie Rouge et Julie Zwingelstein

Autres suggestions

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus

Advertisement
,