Quantcast

Food : Mer et Saké, la nouvelle obsession umami

Le meilleur du saké avec umami

© Lilou Abidi - @leblogdelilou
© Morgan Abbou - @morganabbou

Oubliez le vin blanc ou le champ’ pour un plateau de fruits de mer. Faire matcher poisson grillé, sushis, coquillages et crustacés avec un grand saké, la boisson des Dieux : c’est la nouvelle obsession du moment.

Encore une nouvelle marotte ? Pas du tout ! C’est au contraire le fruit d’une étude scientifique très poussée menée par la société AISSY à la demande de JFOODO, qui démontre que la combinaison gustative du saké et des produits de la mer parvient à faire ressortir et amplifier plus que jamais l’umami.

Cette association food & drink s’affiche comme l’expérience ultime à tester absolument. Surtout pendant ces longues soirées de confinement qu’on cherche à égayer et ponctuer de curiosités culinaires dignes des tables les plus en vue, malgré la fermeture des restaurants.

Le saké : un exhausteur extraordinaire d’umami

Quésako l’umami ? Il signifie littéralement “savoureux” en japonais, également considéré comme le cinquième goût chez les Nippons après le sucré, l’amer, le salé et l’acide. Véritable dada des foodies, cet umami possède une saveur régressive, ce goût parfait de “reviens-y” inexplicable.

Les ingrédients phares de l’umami ? L'acide inosinique et l’acide glutamique, qu’on retrouve tous les deux dans les fruits de mer. Lorsqu’on le multiplie, ce goût “magique” est renforcé. C’est ce qu’on appelle l’Umami Synergy. Mixé au pouvoir des acides succiniques et glutamiques contenus dans le saké, on arrive au climax de l’umami. Bref : la promesse d’un orgasme gustatif jamais atteint.

Le saviez-vous? Le saké est fabriqué à base de riz. Les brasseurs de saké utilisent du koji fermenté pour aider à transformer l’amidon de riz en sucre afin que la levure puisse faire remonter le sucre et créer de l'alcool. La moisissure décompose également la protéine de riz en acides aminés qui jouent un rôle essentiel pour faire ressortir le goût des fruits de mer, contrairement aux vins blancs, naturellement beaucoup trop acides.

Les expériences food à tester absolument

La meilleure experience du saké avec Unami

Et si on suivait les conseils avisés de la sommelière Vinny Mazzara ? Petit condensé des 3 nouveaux accords à vivre absolument.

Pimper ses huîtres, servies avec une confiture de mandarine… avec un saké pétillant : Les huîtres crues ont un goût iodé qui provient directement de l’océan. Un saké pétillant éclate et soutient la saveur crémeuse des huîtres, tout comme le champagne !

Oser les Spaghetti à la poutargue, sublimées par un saké vieilli : Comme un vieux Chardonnay avec ses nuances de noix, ce saké vieilli "se marie bien avec les mets aux saveurs condensées et à la saveur Umami prononcé comme les oursins, la poutargue, le caviar et le saumon fumé".

Twister un carpaccio de daurade aux agrumes avec un saké doux et légèrement parfumé : Ce saké "conviendra parfaitement sur des plats légers à base de légumes verts, sashimi ou plats aux arômes d’agrumes."

© Lilou Abidi - @leblogdelilou
© Morgan Abbou - @morganabbou

L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEUREUX POUR LA SANTÉ. A CONSOMMER AVEC MODÉRATION.

Autres suggestions

La semaine de Do It

À la une