Quantcast

Et si on retournait à Cannes ?

Que Faire A Cannes

Symbole du glam’ sur tapis rouge, Cannes ne cesse d’attirer les beautiful people et autres vacanciers pas forcément argentés.

Si certains s’y rendent toujours pour frimer, on profite des vacances d'été pour (re)découvrir ce petit joyau accessible en 5h30 de train depuis la gare de Lyon. Au programme : fiesta, baignades et farniente. On vous emmène ?

S’installer sur la plage foodie de Stéphanie Le Quellec

Sa table deux étoiles La Scène est une embellie à Paris. Stéphanie Le Quellec reprend les rênes de Hyde Beach, la chicissime plage rattachée au Grand Hôtel avec beds blancs, transats et palmiers remarquables. Il faut dire que la cheffe entretient un amour respectueux de la gastronomie provençale, qu’elle a pratiquée pendant de longues années depuis le domaine de Terre Blanche.

Ça donne des fritures d’encornets aïoli (20 €), fleurs de courgettes farcies (32 €), asperges vertes rôties parmesan (16 €), panisses (10 €), poulpe snacké (36 €), spaghetti alle vongole (38 €)... Et en dessert, une tropézienne forcément démente (16 €) ou une pêche melba avec crème glacée matcha (18 €). En somme, un condensé de ce qui se déguste de meilleur dans le midi par la cheffe la plus généreuse, sur une plage de rêve. Qui dit mieux ?

Ouvert tous les jours de 10h à 23h, réservations sur grand-hotel-cannes.com ou au 04 93 38 19 57

45 boulevard de la Croisette, 06400 Cannes

© Mister Tripper

Rencontrer L’amour à la plage

Ses soirées lancées l’été dernier ont fait matcher les couples les plus mignons de l’année. L’amour à la plage revient juste en face de l'Hôtel Miramar sur la plage du Rado Beach Helen pour danser et chiller toute la soirée les pieds dans le sable. Ça se passe tous les mercredis jusqu’à fin août, et les locaux stylés comme les beautiful people de passage s’y presseront dès le 7 juillet pour s’encanailler dans une ambiance résolument sympathique et bon enfant. Décor bohème, bar à chupitos (ces petits shooters de cocktails un peu corsés), finger food et même pizze en forme de cœur seront de la partie.

La petite nouveauté pour faciliter les rencontres ? On vous remet à l’entrée une moitié de carte à jouer. Si vous trouvez l’autre personne qui constitue cette carte, tous les deux vous faites offrir un chupito. En voilà, un joli prétexte pour enfiler sa plus belle robe gypset à accessoiriser en version soir...

Tous les mercredis de l’été de 19h30 à 1h30 du matin, réservations conseillées sur Instagram ou Facebook

Boulevard de la Croisette, 06400 Cannes

Partager une pizza sur le vieux port

Cresci est une institution cannoise. Située face au vieux port au pied du Suquet (le Montmartre local), la jet-set et les vacanciers normaux s’y mélangent joyeusement autour d’une pizza à pâte fine et à prix vraiment corrects. En période de festival du cinéma, le melting pot ambiant vous fera forcément croiser les jurés, stars à la cool ou actrices en tenue de soirée venues grignoter un bout entre deux événements de ouf.

Au menu : marinara, sicilienne, reine, aubergine, bref, le best of de la pizza et autres plats de pasta (all’arrabbiata, amatriciana, carbonara…), escalope milanaise, aïoli et ses légumes… le tout servi dans un décor comme arrêté dans le temps, où l’on ressent la vraie âme d’une maison d’atmosphère ouverte à tous.

Ouvert tous les jours en continu de 12h à 2h en saison, réservations au 04 93 39 22 56

La Pizza Cresci, 3 quai St Pierre, 06400 Cannes

© @mmarie sur Instagram / © La Pizza Cresci

Se faire une soirée cocktails au Harry’s Bar

C’est le tout nouveau spot qui attire déjà les bons partis pointus de la Côte. Véritable institution du cocktail et Q.G. des Américains à Paris dans les années folles, le Harry’s Bar a accueilli toute l’intelligentsia, de Sartre à Hemingway en passant par Coco Chanel et les Fitzgerald. Ce lieu mythique où ont été inventés le Bloody Mary et le Blue Lagoon se déporte à Cannes dans sa nouvelle adresse au niveau du Port Canto, tout juste rafraîchi au bout de la Croisette. Riviera oblige, la vue sur les bateaux depuis l’élégante terrasse au bord de l’eau est un appel à la dolce vita contemplative...

Le Harry’s Bar cannois devient donc le meilleur spot à cocktails pour siroter d’incroyables potions infusées et enivrantes : Ruby Red Vodka infusée aux boutons de rose, liqueur de litchi, lime, nectar de framboise, combava (18 €), Rosita Italicus jus de pamplemousse, eau de fleur d’oranger, sirop d’orgeat, champagne (16 €), French 75 Gin, Pernod absinthe, Champagne, lemon juice, sugar (16 €) et bien sûr les grands classiques, frappés par le virtuose MOF David Palanque (ex-Closerie des Lilas et Martinez). Le tout dans une ambiance feutrée mais pas guindée, propice aux confidences.

Ouvert tous les jours de 16h à 1h du matin

Harry's Bar - Port Canto, Boulevard de la Croisette, 06400 Cannes, réservations au 04 92 59 36 77

Investir le Martinez... pour tous les budgets

Impossible de passer par Cannes sans faire une halte au Martinez. L’hôtel mythique où séjournent toutes les stars pendant le festival s’impose depuis ses récents grands travaux comme un nouveau lieu de vie à squatter tout l’été. En réservant une chambre d’abord, si le porte-monnaie le permet (à partir de 259 € par jour, avec des prestations vraiment luxueuses), et profiter de son décor Art-déco de blanc et de bleu, toujours aussi élégant.

À l’heure du dîner, le restaurant Le Jardin du Martinez se distingue comme un havre de paix arboré. En cuisine, le chef Christian Sinicropi signe un dîner délicieux et pas guindé. On ne passe pas à côté du cru de bœuf en entrée, de la burrata-tomates du pays, du poulpe frotté de sarriette cuit au four tandoori et de l’assortiment de pâtisseries à tomber (menu 3 plats copieux 79 €).

À noter pour cet été : la possibilité de s’ambiancer les pieds dans le sable au coucher du soleil avec les soirées Ohlala. Au programme sur la playa : des DJ sets endiablés, des gros fauteuils et installations gypset comme on aime, des cagettes veggie ou charcute à partager (50 €) et des cocktails bien frappés (15 €). Ouvert à tous, tous les soirs de 19h30 à 2h du matin jusqu’au 2 septembre.

L’option géniale : avec 200 €, vous pouvez passer toute une journée grand luxe au Martinez, de 7h à 22h, avec un pack petit déjeuner, transat sur la plage, déjeuner sur la plage et dîner au jardin, tout compris. Et ça, on dit ici que c’est “Very Martinez”. Réservations par téléphone au 04 92 98 74 10.

Hôtel Martinez, 73 boulevard de la Croisette, 06400 Cannes, 04 93 90 12 34

© Studio Kalice & Vlaemynck

Rejoindre les fêtes endiablées du Speakeasy

Les boîtes de nuit cannoises ont la vie dure. Il faut dire qu’entre les fermetures forcées et les inaugurations enthousiastes de nouveaux lieux de vie nocturne vraiment festifs, la concurrence est rude. Et pourquoi s’entasser sur la piste quand le Speakeasy, un live-bar dément avec chanteuse et saxophoniste en mode concert privé, offre une ambiance de folie pour des soirées inoubliables en plein centre-ville ?

Déjà propriétaires d’une adresse parisienne éponyme qui encanaille le 16e, Kif Yeya et Sophie Montcarat ont souhaité prolonger leur sens inné de la fête dans la ville la plus glam’ de la Côte. Enfilez votre tenue la plus bling et vos talons les plus wahou pour pénétrer dans ce nouveau haut lieu des nuits cannoises où l’on ripaille autour de grandes tablées avec des cocktails déments (16 €), du champagne à foison (130 € la bouteille de Ruinart brut) et bien sûr de vrais dîners d’ambiance franchement bien pensés : ceviche de daurade (18 €), filet de bœuf sauce truffée et ses frites craquantes (39 €), linguine à la langoustine (39 €), crème brûlée ou sorbets maison (12 €). Clairement un passage obligé.

Ouvert tous les jours de 18h à 4h du matin, réservations sur lespeakeasy.com

22 rue Latour-Maubourg, 06400 Cannes

Faire la belle au Carlton Beach Club

La plage la plus mythique de la Côte d’Azur s’est refait une beauté cette année grâce à l’architecte Tristan Auer, dans un esprit résolument raffiné. On vient y déjeuner à la table de la cheffe Alexandra Delamare, qui propose ses délicieuses spécialités locales au rendu ultra-graphique et élégant : salade homard asperges granola (39 €), ceviche daurade guacamole pamplemousse et maïs (29 €), poke bowl (32 €) et les pâtisseries signatures du Carlton en dessert (16 €).

À noter : le corner Homer Lobster pour attraper un lobster roll signature de Moïse Sfez (Classique et Connecticut 19 €, Grilled Cheese Caviar avec poutargue et ciboulette 38 € ou fourré à la crème glacée et cacahuètes, 10 €), à commander depuis la cabane et à embarquer directement sur son transat avec un Perrier tranche bien frais.

Reste à faire quelques ploufs dans l’eau et se laisser dorloter par les équipes qui vous apporteront un verre de rosé Minuty (12 €), une Frozen Margarita (22 €) ou un Sencha Spritz sans alcool (19 €). Elle est pas belle, la vie ?

À partir de 45 € le matelas

Carlton Beach Club, 58 boulevard de la Croisette, 06400 Cannes, 04 93 06 44 94

© Romeo Balancourt

Embarquer pour les Îles de Lérins

Au large de Cannes à 15 minutes en bateau, on file d’office découvrir les Îles de Lérins. Si celle de Sainte-Marguerite, plus sauvage, abrite encore le fort qui cachait le mystérieux homme au masque de fer, celle de Saint-Honorat, plus petite, accueille depuis des siècles des moines cisterciens, leurs vignes et leurs oliviers.

Sur les deux îles, on retrouve une quantité de toutes petites criques pour poser sa serviette en amoureux avec un pique-nique maison (pensez à l’apporter) et nager (topless) à l’abri des regards indiscrets. Une parenthèse de rêve pour échapper une journée à la petite foule qui se masse sur les plages de Cannes. L’eau y est transparente, les poissons magnifiques à observer et la discrétion maximale.

On aime : attraper une glace en pleine baignade grâce au petit bateau qui passe le long de la côte pour rassasier les envies gourmandes.

15 € l’aller-retour à réserver. Embarcadère situé près du vieux port, en plein centre-ville. Toutes les infos sur www.cannes-ilesdelerins.com

À déguster absolument

  • Le pan-bagnat de la plage du Martinez, une vaste tuerie. 18 €, 73 boulevard de la Croisette
  • Les salades veggie délicieuses du nouveau bar végétal Greenland. Dès 9,20 €, 1 rue Hélène Vagliano
  • La pasta maison aux fruits de mer de Da Laura. 23 €, 9 rue Du Vingt-Quatre Août
  • Les petits légumes farcis de Barbarella, au Suquet. 17 €, 16 rue Saint-Dizier
  • Les beignets de fleurs de courgette du marché Forville. 1 € l’unité, 6 rue du Marché Forville
  • Les incroyables glaces italiennes maison et bio de La Gelateria, qui ouvre tout juste sa seconde adresse près du vieux port. 4 € les 2 boules, 12 boulevard Jean Hibert
  • Les pâtisseries de saison de Jérôme de Oliveira dans son salon de thé Intuitions, qui vient de se refaire une beauté. À partir de 5,50 €, 3 rue Hoche

© Le pan-bagnat du Martinez

Découvrez aussi les spots insolites en Corse et Nice, le nouveau Miami.

Autres suggestions

La semaine de Do It

À la une

Inscrivez-vous à notre newsletter !