Alaïa et Balenciaga : l’expo mode à ne pas louper

Génies de la coupe, prodiges de la forme, architectes du vêtement, le rapprochement entre l’espagnol Cristobal Balenciaga et le franco-tunisien Azzedine Alaïa raisonne comme une évidence et pourtant, c’est la première fois qu’une exposition croisée leur est consacrée. L’Association Azzedine Alaïa offre une conversation inédite entre les deux couturiers disparus en faisant dialoguer leurs créations haute couture dans son espace du Marais. Mieux qu’un défilé !

La mémoire de Balenciaga sauvée de justesse par Alaïa

Alors que Demna Gvasalia, actuel DA de Balenciaga, vient d’annoncer le retour de la marque au calendrier des défilés haute couture prévus pour juillet prochain, il faut se rappeler qu’en 1968, Cristobal Balenciaga prend la décision de fermer son studio face à l’essor du prêt-à-porter, auquel il refuse de se soumettre.

Exposition des Robes longues noires de création Cristobal Balenciaga par l'association Azzedine Alaïa

À l’époque, Azzedine Alaïa se voit confier le stock de robes et tissus de la maison par l’ancienne directrice générale adjointe de Balenciaga qui lui donne carte blanche. Plutôt que de les transformer, Alaïa, fasciné, les conserve précieusement et s’inspire de ce précieux héritage pour ses propres collections.

La rencontre de deux monuments de la couture

Dans un labyrinthe aux parois voilées, une scénographie onirique signée par le sculpteur et peintre américain Kris Ruhs, on découvre au fil du parcours des pièces des deux maîtres qui se font écho. 56 silhouettes au total.

À la robe longue bustier Balenciaga automne/hiver 1960 répond celle d’Alaïa créée en 1988, les boléros de l’espagnol datant des années 40 trouvent des réminiscences dans les modèles du franco-tunisien des années 90 et ainsi de suite avec des manteaux, des ensembles capes et des robes de cocktail. Comme une partie de ping-pong entre deux des plus grands noms de la mode.

Alaïa et Balenciaga, sculpteurs de la forme, jusqu’au 28 juin 2020. Tous les jours de 11h à 19h. Tarif plein 5 €.

Retrouvez aussi l’exposition Daniel Arsham à la Galerie Perrotin et l’exposition de Pierre et Gilles à la Philharmonie de Paris.

Julie Zwingelstein

Où le trouver ?

Association Azzedine Alaïa

18, rue de la Verrerie

75004 Paris

maison-alaia.com

Autres suggestions

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus