Quantcast

Un bar à tapas diablement festif dans le Marais

Decors intérieur de La Mangerie et tapas avec l’assiette de gouda à la truffe, le poulet croustillant, le risotto émincé de bœuf fondant, les beignets de mozza et chutney mangue et  les tartines de feta, herbes, noix et grenades

On ne présente plus le très tchatcheur Serge Ahovey, figure de l’apéro parisien à la tête du bar à cocktails et tapas La Mangerie et plus récemment du Rouge à Lèvres, Q.G. des verres entre copines près des Grands Boulevards.

Sa première adresse culte du Marais s’est refait une beauté. L’occasion de redécouvrir ses grignotes toujours aussi comfy et les cocktails soigneusement préparés.

Jardin secret

Pour ceux qui ne connaitraient pas encore La Mangerie, on entre par la porte de gauche pour arriver pile au niveau du bar. Là, pas le choix, un barman vous tend un shooter maison (trop bon) de bienvenue, histoire de vous mettre dans le tempo. Reste à passer à travers une armoire magique façon Narnia pour retrouver sa table dans l’autre partie du resto…

Bienvenue à Bali ! Les murs au papier peint tropicool répondent aux suspensions en paille et à l’arbre accroché au milieu d’une table. Ambiance tamisée et joyeux brouhaha de mise… Nota bene : il est fort possible que vous finissiez à trinquer avec le staff ou vos voisins de table à la fin du service, sur un air de coupé-décalé...

La fiesta dans l’assiette

Si le lieu s’avère authentiquement cool, les petits plats et cocktails à cocher sur la carte ne sont heureusement pas en reste. Go pour un mojito bien frappé (11 €) ou une margarita passion (11 €) ainsi qu’une nouvelle belle sélection de bières de la Brasserie Toussaint ou Deck & Donohue.

De leur côté, les tapas crunchy sont l’assurance d’un bon moment de partage entre copains. On retrouve l’assiette de gouda à la truffe présente au Rouge à Lèvres (13,60 €), on se noie dans la sauce cacahuètes du poulet croustillant (11,30 €) et le risotto émincé de bœuf tellement fondant (12,60 €), tandis que les veggies optent pour les quasi cultes beignets de mozza et chutney mangue (9,80 €) ou les tartines de feta, herbes, noix et grenades (9,60 €). Il n’en restera rien.

Ouvert tous les soirs du lundi au samedi 18h-1h.

©JoannaBinK

Découvrez aussi Café Laperouse, la brasserie mondaine de l'hôtel de la Marine et Ischia, le resto italien de Cyril Lygnac.

Autres suggestions

La semaine de Do It

À la une

Inscrivez-vous à notre newsletter !