Quantcast

Les événements arty à truster en octobre

Evenement Arty Paris Plus

© Wilmotte et Associés Architectes

Paris serait-elle la capitale de l’art contemporain ? En octobre, les collectionneurs et amateurs d’art ont rendez-vous au Grand Palais Éphémère, à la Monnaie de Paris, au Jardin des Tuileries, place Vendôme, au Beffroi de Montrouge, au musée Guimet et dans de nombreuses galeries. Le point sur les grands rendez-vous arty à ne pas manquer.

Le plus glam’ : Paris + par Art Basel

Exit la Fiac, bienvenue à Paris +, la première déclinaison parisienne de la plus importante foire d’art contemporain Art Basel, qui se tient à Bâle, Miami et Hong Kong. Pendant quatre jours, 156 galeries du monde entier (dont Galleria Continua, Gagosian, Loevenbruck, Kamel Mennour, David Zwirner, Thaddaeus Ropac…) vont converger au Grand Palais Éphémère pour y présenter leurs artistes les plus bankable.

Aux côtés de ces galeries stars, une section est réservée à 16 galeries émergentes dont Anne Barrault qui se distingue par son intérêt pour les arts graphiques et qui expose les œuvres de Liv Schulman, résidente 2022 de la villa Médicis, ou encore Nicoletti qui met en avant les univers multiples de l’artiste performeuse Josèfa Ntjam, déjà invitée au Palais de Tokyo pour l'exposition Anticorps ou à la Biennale de Lyon.

Troisième section et non la moindre, l’alléchante programmation hors les murs avec notamment l’installation Au cours des Mondes de l’artiste germano-polonaise Alicja Kwade qui trônera place Vendôme ou le parcours La Suite de l’histoire du Jardin des Tuileries qui se déploie aussi au Musée national Eugène-Delacroix.

Quand ? Du 20 au 23 octobre.

40 €, tarif réduit 27 €. Infos et réservations.

Le plus pointu : Asia Now

Changement de décor et d’échelle pour la foire qui met en lumière les scènes artistiques d’Asie. Asia Now quitte l’avenue Hoche pour s’installer à la Monnaie de Paris. Une huitième édition qui voit grand en squattant les espaces intérieurs et extérieurs avec pas moins de 75 galeries au rendez-vous. Autour du thème “Feux de joie” qui met à l’honneur les arts du feu et la céramique, s’y retrouvent des habitués tels que Jeanne Bucher Jaeger, Perrotin, Danysz Gallery, LJ Galerie ou Galerie Sato et des nouvelles recrues comme In Situ-Fabienne Leclerc, Frank Elbaz (Paris) ou Loeve & Co. La direction artistique de cette nouvelle mouture, plus ambitieuse, a été confiée à la directrice du département des œuvres d’art aux Beaux-Arts de Paris Kathy Alliou.

Un programme riche qui rassemble 250 artistes avec les stars Ai Weiwei, Lee Ufan ou Zao Wou-Ki mais aussi des artistes en pleine ascension tels que Mu Pan ou Yang Yongliang où se déploient des projets spéciaux, des performances et des conférences.

Quand ? Du 21 au 23 octobre.

15 €, tarif réduit 10 €. Infos et réservations.

© Damian Griffiths

Le plus défricheur : Le Salon de Montrouge

Guillaume Désanges et Coline Davenne, réunis sous l'entité Work Method, sont les directeurs artistiques défricheurs de cette édition du Salon de Montrouge qui souhaite plus que jamais multiplier les actions en soutien aux artistes émergents.

Installée au cœur du Beffroi de Montrouge, un magnifique bâtiment Art déco en brique rouge, le salon présente les projets de 40 artistes inspirés par les problématiques sociétales qui font l’actualité et bousculent notre quotidien : écologie, féminisme, migrations, inégalités de genre, les questions d’identités culturelles ou encore notre rapport à l’Histoire. Plus qu'une simple exposition, l’on pourra assister à des tables rondes, des ateliers, des performances ou des conférences. Depuis sa création il y a 66 ans, ce salon s’est imposé comme une véritable tête chercheuse de jeunes talents et a révélé des artistes tels que Felice Varini, Georges Rousse, Hervé Di Rosa et, plus récemment, Théo Mercier, Pauline Bastard ou Clément Cogitore.

Quand ? Du 13 octobre au 1er novembre.

Entrée libre. Infos à retrouver ici.

© Ville de Montrouge

Le plus secret : Private Choice

En parallèle de la Foire Paris+, Private Choice développe une approche totalement différente des grands raouts de l’art. C’est dans le cadre intime et privilégié d’un appartement haussmannien du 8e arrondissement que la 11e édition, placée sous la thématique “Lignes de vie”, invite à découvrir le travail de 52 artistes et designers. La curatrice Nadia Candet se félicite de présenter 26 nouveaux artistes parmi lesquels Malo Chapuy ou Rayan Yasmineh. À suivre aussi, les paysages saisissants de lumière d’Olivier Masmonteil, les toiles crépusculaires de Julien Heintz, les sculptures d’Ingrid Sol Leccia, les abeilles en bronze de Lionel Sabatté, qui ne cesse de se renouveler, ou les lustres pris dans le givre de Laurent Pernot. La particularité de ce salon ? Un cabinet de curiosités qui fait dialoguer art et design.

Quand ? Du 16 au 23 octobre.

Invitation sur inscription.

© Theo Baulig

Le plus avant-gardiste : Paris Internationale

Créé en 2015 comme une alternative aux foires d’art traditionnelles, Paris Internationale se veut engagée, à contre-courant, innovante et un soutien aux jeunes galeries, nationales et internationales, grâce à sa politique tarifaire accessible. Pour sa 8e édition, l’événement accueille 60 galeries de 26 pays différents dans un lieu historique et pourtant méconnu : l’ancien studio du photographe Nadar, véritable génie du portrait au XVIIIe siècle, et qui fut le décor de la première exposition Impressionniste en 1874.

Cet espace de 3 000m² est scénographié pour l’occasion par les architectes suisses Christ & Gantenbein, à qui l’on doit l’extension du MACBA (musée d’art contemporain) à Barcelone. C’est donc une véritable porte ouverte sur la découverte qui se tient en plein cœur de Paris, boulevard des Capucines, mettant aussi à l’honneur certains artistes repérés lors de la Biennale de Venise 2022 dont Sandra Mujinga ou Lenora de Barros. Une bouffée d’air frais artistique !

Quand ? Du 19 au 23 octobre.

Gratuit sur inscription.

© Margot Montigny

Découvrez aussi Les spectacles à réserver ASAP et Votre shoot de musique classique au mois d'octobre

Autres suggestions

La semaine de Do It

À la une