L’humoriste Anne-Sophie Girard parle sans tabou

On avait dévoré La femme parfaite est une connasse. 5 ans plus tard, la comédienne Anne-Sophie Girard récidive et signe avec sa sœur jumelle Marie-Aldine la suite logique. En librairies le 31 octobre, L’homme parfait est une connasse est un petit guide de survie pour mieux comprendre les mecs.

Montpelliéraine d’origine, repérée en 2012 dans le Jamel Comedy Club, cette liane blonde et solaire enchaîne en prime son second one-woman show hilarant au Théâtre des Mathurins. Celle qu’on voudrait comme meilleure amie livre ses conseils pour tenter de gérer sa vie sentimentale. Rencards, pervers narcissiques et exs trop parfaites… Comme à l’apéro, c’est l’heure du gossip. Xoxo.

Garder le mystère ou en révéler assez : sur Tinder, on met quelles photos de nous ?

Les mecs postent beaucoup de photos d’eux sur une planche de surf ou de wakeboard. Après enquête, j’ai appris qu’une fille sur deux en mettait avec un cheval, et beaucoup en maillot de bain ! Personnellement, je préconise des photos rigolotes et qui nous ressemblent, pour ne pas faire peur aux gens.

Premier rencard : on s’habille comment ?

Surtout, ne pas trop en faire. Parfois le côté trop apprêté provoque le fameux effet “Être à l’aise comme une robe à sequin à un barbecue”. Ensuite, interdiction de tenter une tenue ce soir-là. Ce n’est pas le moment de prendre des risques.

On se dirige vers une valeur sûre, quelque chose dans lequel on se sent bien et qui nous ressemble. Pas la peine de se déguiser. Et on reste soi-même ! Sauf si on est une folle psychopathe…

Vous faites la distinction entre les deux. Un an après #metoo, pensez-vous que la frontière se soit resserrée entre drague et harcèlement ?

Notre quotidien n’a pas vraiment changé, si ? Ça fait des années qu’on vit ça, on ne va pas commencer maintenant à se sentir sur le qui-vive, on a pris l’habitude. La parole a commencé à se libérer, mais ce sont les hommes qui voient des filles paranos. Ils se disent “Ohlala, depuis #metoo, j’ose plus rien dire” - ce sont évidemment des blaireaux qui disent ça.

Mais je n’ai jamais entendu une fille me dire “Depuis #metoo je me sens agressée de partout” ! Elles ont juste ouvert les yeux sur le fait qu’elles n’étaient pas seules à vivre ça, et que ce qu’elles pensaient être une habitude n’était pas normal. Une seule règle : si tu te poses la question, c’est que ce n’est pas de la drague.

Vous dites qu’il est impossible de sortir de la “friendzone”. Est-ce une science exacte ?

On est prêtes à recevoir les témoignages de personnes qui ont réussi à en sortir ! Mais je pense que quand c’est mort, c’est mort. D’ailleurs, peut-être qu’il nous plait justement parce qu’il nous met dans la friendzone. Essayer quand même, c’est une perte d’énergie.


Sur l’amitié qui dérape, peut-on rester amis après avoir couché ensemble ?

Oui, je pense ! On a crevé l'abcès (je vous laisse savourer l’image), on s’est débarrassé d’une tension sexuelle. Parfois il y a des doutes, on se pose des questions du style “Et si c’était LUI, qui était à côté depuis le début”. Là au moins, si on n’a pas envie de transformer l’essai tout de suite, on est sûr qu’il n’y aura jamais plus !

Pour éviter de tomber dessus, dites-nous comment reconnaître un connard ?

Si seulement on le savait ! Le problème, c’est qu’on l’apprend toujours trop tard. Essayons quand même de voir les signes, parfois c’est flagrant. Il y a même des panneaux lumineux dans certains cas. Mais en général, si tu as un doute, c’est que c’est un connard. Et on écoute ce que nous disent les copines !

“Lorsque nous sommes malheureuses, nous avons la fâcheuse tendance à voir envie que ça se sache.” Pourquoi ce besoin ?

Petite, quand je pleurais, je me regardais dans le miroir ! Je trouve ça fascinant de regarder la tristesse. Mais ce n’est pas exclusivement féminin ! Regardez les enfants. Si un enfant est triste, il va se mettre à ronchonner. Mais si tu rentres dans la pièce à ce moment-là, il va se mettre à crier ! Il veut partager sa douleur. C’est quelque chose d’animal et d’enfantin, que nous avons gardé, peut-être plus que les hommes. On se met en scène.

Ça nous rassure aussi que l’autre aille mal, c’est humain parce qu’on ne veut pas se sentir seule. Il n’y a rien de mieux que de voir une copine qui vient de se faire larguer ! Mais une amie qui est heureuse en couple... On n’a pas du tout envie de partager ça avec elle.

“L’ex parfaite est une connasse.” Pour arrêter de se braquer, ne vaut-il pas mieux en savoir le moins possible sur l’ex de son mec ?

L’ex est toujours une connasse, mais on est toutes l’ex de quelqu’un ! Alors, ça dépend si on est du genre à se prendre la tête. Certaines ont besoin de tout savoir parce que ce qu’elles s’imaginent est forcément pire. Je conseille de ne pas trop en savoir et de rester sur l’idée que c’est une sorcière. C’est encore pire de savoir que c’est quelqu’un de bien.

Avantage du DILF (Dad I’d Like to Fuck) : “Il a toujours un goûter sur lui”. Comment choper celui qui vient chercher son enfant à la même école que le nôtre ?

Mon éditeur n’avait pas compris la blague ! Avec ma sœur, on s’est pris un fou rire en lui expliquant : “Bah oui, c’est super bien, un goûter !” On s’est senti cons de devoir expliquer qu’il n’y avait pas de vanne, c’est juste du premier degré.

Mais bref, même si notre gamin ne peut pas blairer celui du DILF, on l’invite à son anniversaire, on les oblige absolument à être amis. Exemple : “Regarde Gaspard, Félix est très sympa ! Tu peux pas le voir ? On s’en fout, on l’invite quand même.” Attends, pour une fois qu’on peut se servir de ses enfants !

Votre “homme parfait” ressemble à un mélange de Rambo et l’aventurier Mike Horn… Et Hugh Grant, dans tout ça ?

Hugh Grant, c’est quand même plus “Notre mec” ! Mais l’homme parfait qui sait tout faire me fascine. J’en connais un qui a fait sa maison, on le regarde toutes comme si c’était un super héros. Mon ex à moi avait accroché une petite armoire à pharmacie avec un clou. Il m’a dit “T’as vu, c’est moi qui l’ait posée !” Alors, déjà, il faut s’émerveiller. Mais il a rajouté “Par contre, il faut pas la toucher”. Super !

Je suis donc en admiration sur les super héros, parce qu’on n’a plus l’habitude d’en voir. Du coup, c’est toujours le mec de ma copine qui fait mon bricolage. Les autres, ce sont des bras cassés, mais on les aime. Au final, ils sont tellement plus drôles et attendrissants.

L’homme parfait est une connasse par Anne-Sophie Girard et Marie-Aldine Girard, éditions Flammarion, 12 €. En librairies le 31 octobre 2018.

Au Théâtre des Mathurins du mercredi au samedi à 21h. Tarif unique 26 €. Réservations sur www.indiv.themisweb.fr.

Découvrez aussi l’interview Super Maman d’Audrey Lamy et l’interview Mauvais Élève de Bérengère Krieff et Grégory Fitoussi.

Clémence Renoux

Autres suggestions

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus

Advertisement
,