Quantcast

Phéno : 3 obsessions apéro venues du Sud à adopter d’urgence

Aperos Printemps

Le printemps n’est pas loin et, nous, on rêve de Provence, d’apéro au soleil, de chill out et de cocktails à la plage. Petit listing des 3 obsessions sudistes qui vont enchanter la saison de l’apéro 2022.

 

Siroter le gin le plus pointu de la French Riviera

Le spritz et le saké peuvent se rhabiller. Le must-drink du moment, c’est résolument le gin d’exception. Et sur ce terrain, Londres n’a plus du tout le monopole du cool.

Le flacon qui affole les mixologistes dans le vent, les Parisiennes esthètes comme les foodies avertis ? Le 44°N : un gin conçu et produit à la distillerie du Comte de Grasse, sous le soleil de la French Riviera. Ça donne un jus digne des plus grands parfumeurs aux notes florales, agrumes et boisées, exquis à boire sec comme un alcool de dégustation ou dans un cocktail stylé, surtout si c’est un Gin To’. Les néophytes comme les initié·e·s en raffolent.

Signe distinctif ? Son extraordinaire flacon-bijou bleu doté d’un solaire bouchon jaune, qui se transforme en objet de déco, souvent en vase, après avoir été dégusté. L’essayer, c’est l’adopter. 

44°N disponible en ligne, 75 € pour 50 cl

 

Faire trempette dans l'aïoli des Niçois

Les Niçois, ce n’est pas seulement le resto sudiste le plus cool de Paris ou une gamme d’épicerie démente. C’est surtout un spirit et un lifestyle qui devraient être remboursés par la sécu. Ce n’est pas compliqué : le label food à la fabrication artisanale, of course, enchante les apéros parisiens comme personne. À commencer par le Rosé Garcia, un vin bio (55 € le carton de 6 bouteilles) dément lancé en collab avec le mythique José Garcia pour trinquer LOL avec des noix de cajou caramélisées irrésistibles, des pois chiches spicy ou des pizzettes artisanales à la tomate.

L’embellie gourmande de la saison ? Tremper leurs exquises mini-focaccias au romarin, aux olives ou les tuiles au pavot, dans un bocal de mayo du Sud ! En l'occurrence, 3 pots en verre à faire pâlir les mamans nissardes : l'aïoli (4,50 €), la rouille (4,50 €) ou la mayo au piment d’Espelette (4,50 €) qui ont un goût de reviens-y. On préfère vous prévenir :  vous n’y résisterez pas.

Commandez vite en ligne

 

Dénicher la nouvelle pépite du jambon ibérique

On ne vous fera pas l’offense de vous présenter Bellota-Bellota. Le temple du sourcing, la Rolls Royce du jambon ibérique depuis plus de 20 ans, c’est eux. Non seulement on y trouve la meilleure pata negra de la planète food, mais on s’y approvisionne également avec des produits de la mer (notamment un saumon fumé et un tarama) d’une qualité introuvable ailleurs…

Buzz food : les big boss du Jabugo espagnol sont allés dénicher un nouveau trésor, le snobisme gourmand ultime à proposer chez les foodies qui comptent. La charcuterie espagnole dont tout le monde va parler ? Le jambon ibérique de Manuel Maldonado issu d’une Pata Negra unique et reconnue à travers le monde, gage de qualité pour les grands chefs... Ce cochon de race pure, de père et de mère 100 % ibérique, correspond à la race autochtone Pata Negra Albarragena. Il profite pleinement des 6 à 7 hectares de dehesa, son élément naturel. Manuel Maldonado travaille pour le goût avant tout. Il fabrique environ 5 000 jambons par an au goût unique et d’une tendreté exceptionnelle, car les cochons ne se nourrissent que de bellotas (glands) tout au long de leur vie, dans une dehesa unique. Un produit de qualité qui va être sublimé par un affinage de minimum 4 ans…

Rendez-vous en ligne ou aux comptoirs Bellota-Bellota (Boulogne Billancourt, Paris 7ème, Paris 8ème)

Autres suggestions

La semaine de Do It

À la une