Quantcast

Luxe et vintage : l’expo-vente à ne pas louper

Artcurial

Les modeuses averties tiennent l’événement le plus attendu du moment avec la vente de 150 pièces iconiques des plus grandes maisons de couture mises aux enchères par Didier Ludot, le pape du vintage parisien et collectionneur le plus pointu de la mode. À ne louper sous aucun prétexte : l’exposition au public pour découvrir en amont cette garde-robe de rêve où Chanel, Dior et Versace se côtoient avec un chic sans pareil. Save the date : le 26 janvier chez Artcurial, en collaboration avec Christie’s.

Didier Ludot : antiquaire haute couture et grande figure parisienne

Son œil, son instinct et son sens du détail redoutable lui ont valu ce surnom d’“antiquaire haute couture” que le Tout-Paris a gardé sur le bout des lèvres. Sa réputation le précède : Didier Ludot est celui pour qui les vêtements sont des bijoux, à qui il donne un second souffle, une vie retrouvée.

Possédant un goût pour le vintage absolument unique, ce spécialiste de la haute couture française défend la mode comme patrimoine culturel et rend hommage au savoir-faire made in France. Depuis 1974, sa boutique du Palais-Royal s’illustre comme une institution, célèbre pour sa maroquinerie des années 50, ses carrés de soie Hermès comme on n’en fait plus et ses robes du soir Balmain ou Schiaparelli à faire pâlir les fashionistas.

Les pièces à voir et à rafler absolument

Difficile de faire  un choix parmi toutes ces pépites… Mais tout de même, impossible de passer à côté de la robe Chanel datée de 1937, de l’ensemble de la première collection Trapèze du tout jeune Yves Saint Laurent pour Dior qui lui valut le surnom de “Petit prince de la mode” en 1958, du tailleur en jean signé Alaïa datant de 1984, sans oublier l’incontournable robe Versace portée par Madonna en 1992. Et voilà que l’émotion nous prend !

Mon défilé secret, estimations entre 120 et 12 000 €, pièces exposées du samedi 20 au mercredi 25 janvier de 11h à 18h chez ArtCurial, 7 rond-point des Champs Elysées, Paris 8e, vente sur place le 26 janvier de 14h à 16h, et en ligne du 19 au 31 janvier à partir de 12h.

 

Découvrez aussi Phéno Musique : on raffole des concerts à la bougie et Nos soins préférés qui vont sauver nos mains

Autres suggestions

La semaine de Do It

À la une