Dochilak, un bibimbap qui fait claquer les baguettes

Si vous pensiez que kimchi était un diminutif de Kim Kadarshian, une mise à jour s’impose. Ce chou fermenté fait partie des incontournables de la k-food, la cuisine coréenne, si vous préférez. Pour passer de la théorie à la pratique, direction Dochilak, le bistrot coréen monté par l’équipe de Soon Grill, qui comptabilise déjà trois adresses à Paris : Batignolles, Opéra et Montparnasse.

A table, ça se passe exactement comme à Séoul. Raviolis grillés aux crevettes, tofu à la sauce soja, ragoût au porc et kimchi (12€), saumon sauté à la sauce soja (12€), sans oublier la star de la carte : le bibimbap (plat traditionnel à base de viande, riz, légumes, œuf) décliné dans six variantes démentes, du bœuf au poulet en passant par les fruits de mer (11€). Le tout assorti d’une bière locale (4€) ou d’une boisson à la cannelle, dont seuls les Coréens ont le secret (4€).

Un petit dessert ? Laissez-vous tenter par la glace au sésame noir (5,50€), les gâteaux de riz gluant aux haricots rouges (5€) ou la crème au yuzu (4,50€).

On aime : la déco chic et minimaliste.

Reste plus qu’à apprendre la choré du Gangnam style, vivement recommandé pour éliminer !

Retrouvez aussi les baos de Tomy Gousset chez Hugo & Co.

Julie Zwingelstein

Où le trouver ?

Dochilak

15, rue Littré

75006 Paris

dochilak.com

Autres suggestions

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus

Advertisement