Même salle, même ambiance : Balagan devient Kapara !

Restaurant Kapara à Paris

On gardait un souvenir ému de Balagan, rue d’Alger, où tout le gratin israélien de Paris se réunissait pour profiter d’un service survolté déroulant des assiettes à partager dans un esprit banquet chic. Fermé pendant plusieurs mois, ce haut lieu de la gastronomie méditerranéenne incarné par la team d’Assaf Granit se métamorphose (mais en fait pas tellement) sous le nom de Kapara. On est allés voir ce qui avait changé pour vous en faire le débriefing.

Inutile de vous dire pour commencer que la mise en scène de Rodaa Studio assure le dépaysement. Pour parfaire le décor : une atmosphère survoltée tous les soirs (et même au déjeuner désormais), les plus jolies filles de Paris, la communauté juive parisienne au taquet et tout le gratin mondain féru de Méditerranée. Le must ? Réserver pour le deuxième service de 21h30 et s’offrir le kif d’une ambiance surchauffée comme dans les Q.G. cool de Tel Aviv

 

La joie du partage

En cuisine désormais, c’est une femme qui dirige, et quelle femme ! Zohar Sasson fait swinguer les mezzés comme personne, avec sa brigade que l’on admire s’activer depuis la cuisine ouverte (meilleures tables : celles face aux marmitons). À nous la brioche Frenavon à tremper dans du tahini (9 €), l’aubergine brûlée (16 €), le poulpe et ses pois-chiches (21 €) ou encore les sashimis de thon, mûres et huiles fumées (19 €) à partager sur un plat XXL. 

Au moment des plats de résistance, on garde de l’appétit pour les divines ravioles de betterave (26 €), les côtelettes d’agneau au chimichurri (36 €) ou les keftas de poulet au paprika et herbes fraîches (30 €) avant de s’enfiler en dessert Tomer’s Happy ending à la fleur d’oranger, pistache et citrouille, une folie (13 €).

On adôôre : le bar à cocktails hyper feutré planqué à l’entrée pour siroter un drink et des mezzés sans résa et notamment le soyeux Zohar à la figue (17 €). On dit ça, on dit rien : le spot parfait pour un premier rendez-vous.

Ouvert tous les soirs du lundi au samedi de 19h à 1h ainsi qu’au déjeuner. Bar à cocktails ouvert de 18h à 2h.

© Bastien Lattanzio

Découvrez aussi les meilleurs restos festifs de Paris et une table levantine qu’on a adorée à Montmartre

Autres suggestions

La semaine de Do It