Amandine Chaignot ouvre Pouliche dans le 10e

Elle avait quitté l’Hôtel Raphaël et Paris pour prendre les rênes des cuisines de l’Hôtel Rosewood à Londres. De retour en France, Amandine Chaignot préparait l’ouverture de son premier restaurant à elle. Galop d’essai réussi pour la chef cavalière qui signe avec Pouliche un lieu à son image, à la fois brut et raffiné, réfléchi et spontané, engagé et enjoué, avec quelques surprises au passage... Tour de piste avant le coup d’envoi officiel prévu le 21 octobre (les réservations sont déjà ouvertes).

Deux salles, deux ambiances

Ambiance Intérieure de la salle du restaurant Pouliche

Situé à quelques encablures de Bonhomie et Mulko, Pouliche s’ouvre sur un bar à cocktails feutré, clin d’œil aux ambiances British qu’elle a connues ces dernières années. Une entrée en matière résolument festive arrosée de potions signature du chef barman, d’une sélection de rhums d’exception et de petites assiettes à picorer au fil des gorgées. On peut très bien y rester la soirée, à moins de passer à table…

Encore faut-il trouver la salle à manger cachée ! Un indice ? Longez l’étroit couloir pour apercevoir la cuisine ouverte sur cette pièce intimiste et chaleureuse aux allures de maison de campagne (murs grattés, pierres et poutres apparentes, soliflores, banquette tapissée de coussins bleu nuit) qui donne sur une charmante cour pavée végétalisée. L’ensemble est réalisé par les architectes de l’Atelier UOA, déjà à l’origine de Marlette Poissonnière et Yaya Secrétan.

Une table démente ouverte 7j/7

Joyeuse et raisonnée”, tel est le credo de la carte d’Amandine Chaignot. Sa recette secrète ? Une cuisine de partage décomplexée qui change à chaque service, des produits de qualité sublimés et une naturalité retrouvée. Sans renier la viande donc, la chef s’emballe pour le végétal avec des fruits et légumes de saison cultivés dans le respect de la nature et de l’environnement.

Chez elle, le repas démarre par un mix de trois mezzés pour toute la tablée : falafels de pois chiche, aux raisins et thym ; épatante crème glacée au persil ; soupe de graines réconfortante inspirée d’une spécialité bolivienne ; haloumi caramélisé à la sauge, grenade et sauge ; tempura de crevettes et maïs… Bim, le ton est donné.

La tarte au chocolat du restaurant Pouliche

©nicobuisson_photography

Pour la suite, grande battle entre le canard Colvert, choux et mirabelles et les navets, châtaignes rôties, figues et oxalys, au choix avec un verre de vin français. Toujours dans la course ? Crème glacée au praliné et genièvre, bugnes à la chicoré ou tarte au chocolat tout juste sortie du four, miam.

Les rendez-vous d’Amandine

Chez Pouliche, le mercredi, c’est veggie. Ni viande, ni poisson, ce jour-là, le menu affiche une composition 100 % végétale. Une manière pour la chef de faire évoluer les habitudes.

Et le dimanche, pas de brunch, mais un repas destiné à réunir les familles autour de bons petits plats dont on se sert comme à la maison. En selle !

Ouvert tous les jours. Déjeuner menu 24-28 €. Dîner 40-65 €.

Retrouvez aussi les autres ouvertures les plus attendues.

Julie Zwingelstein

Où le trouver ?

Pouliche

11, rue d’Enghien

75010 Paris

01 45 89 07 56

poulicheparis.com

Autres suggestions

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus