Quantcast

Buzz sucré : Septime ouvre la meilleure pâtisserie de Paris

Les meilleurs patisseries artisanales chez Tapisserie Paris

C’est la rentrée et les foodies sont en peine. Pas de nouveaux restos ou de tables en vue à tester à l’horizon.

Ouf : Bertrand Grébaut et Théo Pourriat ont trouvé de quoi régaler les aficionados de cuisine d’auteur avec une nouvelle adresse qui fait grand bruit : Tapisserie.

Après Septime, leur resto étoilé, la cave à vins nature, leur Q.G. marin Clamato et la maison de campagne D’une Île, les agite-popotte de la rue de Charonne ont décidé d'ouvrir une pâtisserie qui joue avec les mots. Vous savez où aller chercher votre prochain goûter.

Une pâtisserie artisanale revendiquée

Tapisserie assume des envies rétro et une plongée proustienne dans un décor tout en bois et fleurs séchées. Les boss de Septime ont convoqué la nouvelle génération d’artisans parisiens pour mettre en scène leur dernier bébé avec Assemblage Atelier, les architectes ébénistes qui signent les décors les plus en vue du moment.

Gâteaux, tartes et café : la vitrine affiche la couleur de ce qui passe à l’intérieur avec des lettres peintes à la main par Etienne Renard, qui a remis au goût du jour l’un des plus jolis métiers parisiens.

Gâteaux, tartes et café...

Gateaux et patisserie de chez Tapisserie avec la part de flan, le roulé aux raisin, la tartelette chocolat et caramel et le Kouign-Amann

Pas de chichis ni de créations alambiquées. Ici, on se concentre sur l’essentiel. À commencer par la traçabilité, la saisonnalité et les bons produits bio.

Bertrand Grébaut soigne le sourcing avec la Rolls Royce des fournisseurs pour mitonner quelques grands classiques du répertoire pâtissier avec l’équipe sucrée de Septime au fournil.

Les stars des bons produits se bousculent : Terroirs d’avenir pour les fruits et légumes, les bons œufs de la ferme de Didier Chevée, la formidable Maison Borniambuc pour le beurre et Plaq, la manufacture de la rue du Nil pour le chocolat.

Sur le carrelage, on inscrit au stylo les délices du jour sortis du four. Chacun excelle dans son genre : la tarte au sucre (3,80 €), la part de flan (4 €), le merveilleux roulé au raisin (2 €), la tartelette au chocolat et caramel (6,50 €) ou une Bourdaloue (4 €), l’orgasmique chou à la flouve (2 €) ou le Kouign-Amann (2,50 €).

Autre singularité : on retrouve la fameuse tarte au sirop d’érable de Septime, dessert star de la table en grand format (38 € la grande tarte) : le nouveau snobisme à servir sur les tables du couvre-feu.

À noter également : un petit rayon épicerie pour pimper le placard de son petit déj’ avec des produits maison : gelée, sachets de noix fumées caramélisées (4,50 €), sachets de super granola (6 €) et poire au sirop (7 €). On s’en lèche déjà les babines : une proposition salée qui devrait bientôt voir le jour.

Ouvert tous les jours de 8h30 à 19h30 (sauf le samedi et dimanche à partir de 9h30). Fermé le lundi.

Découvrez également les meilleures galettes des rois de Paris et le bar à cocktails dont vous reviez cet hiver.

Autres suggestions

La semaine de Do It

À la une

Inscrivez-vous à notre newsletter !