Pharamond : vous allez aimer ce nouveau bouillon

Ce message s’adresse aux amoureux de la cuisine bistrotière sans chichi des bouillons titi parisiens (Chartier, Pigalle…), et qui s’émeuvent devant un pâté en croûte, une saucisse-purée, un ballon de rouge ou une crème brûlée qui craque.

L’institution tripière des Halles, le Pharamond se réinvente dans une version bouillon normand tout bonnement addictive et devient Le petit bouillon Pharamond, avec Benjamin Moréel et Christopher Préchez aux manettes (Café de mars, Lefty, Little Georgette, John Weng, Le POD). On s’est bien sûr dévoué pour aller constater tout ça.

 

Décor de film

Adresse normande oblige, on admire déjà l’extérieur de ce drôle de bâtiment à colombages et tout en hauteur, serré entre deux immeubles et donnant sur une placette joyeusement animée, qui appelle à une déco rustique depuis la terrasse ensoleillée. Il n’en est rien.

Sur trois étages s’étend ce que la Belle Époque a signé de plus charmant : grands miroirs, banquettes en velours rouge, escaliers en bois, miroirs peints, mosaïques, dorures et pâtes de verre. Délicieusement rétro...

 

Une popotte géniale made in Normandie

Bouillon de viande française, pomme de terre, carotte, huile de truffe

Depuis 1832, le Pharamond s’applique à faire découvrir le terroir normand aux Parisiens. Sa spécialité ? Les meilleures “tripes à la mode de Caen” de la capitale, pêché mignon des illustres habitués de la maison : Georges Clemenceau, Ernest Hemingway, Oscar Wilde et même François Mitterrand. Ouf, la nouvelle carte a bien sûr sauvé la starlette de la maison (10,90 €).

Elle s’entoure désormais de nouveaux plats iconiques de la cuisine de bouillon, tous faits maison sur place avec une viande française, des œufs bio et une charcuterie sourcée chez Olivier Brosset : œuf mimosa (1,90 €), escargots (6,90 €), un foie gras maison qui envoie (7,90 €), le jouissif jambon braisé - sauce au pommeau - purée dont on rêve encore (9 €), une réconfortante cocotte de coquillettes à la crème, fromage et huile de truffe (7,50 €) ou encore la daurade entière rôtie sauce au beurre blanc, carottes vichy (12,50 €).

Au cas où il resterait de la place, on termine son verre de Côtes du Rhône (4 €) avec une sélection de fromages normands, évidemment : camembert (2,90 €), Pont-l'Évêque (2,20 €), Livarot (2,50 €), Neufchâtel (3,20 €). Dernier conseil pour les gourmands : la divine tarte tatin et sa crème épaisse glissent toutes seules (4,50 €). Difficile donc d’en avoir pour plus de 25 € par personne en mangeant vraiment, vraiment bien. Chiche ?

Ouvert 7j/7 en service continu de 12h à minuit.

Découvrez aussi le bistrot de la Tour d’Argent et les 10 meilleurs bistrots de Paris.

Clémence Renoux

Où le trouver ?

Le Petit Bouillon Pharamond

24 rue de la Grande Truanderie

75001 Paris

01 40 28 45 18

pharamond.fr

Autres suggestions

La semaine de Do It

Nos dernières nouveautés

Les + lus